vendredi 23 mars 2012

Hommage aux trolls

De quoi parler aujourd'hui ? Et bien de 3 tweets... 
Un billet sur 3 tweets ? Elle est fatiguée la proprio, elle se foule pas trop... 
Mais pas n'importe quels tweets hein... Ceux de nos ami-e-s les trolls.
Je suis habitée par un profond sentiment d'injustice via-à-vis des trolls.
Attention hein, pas ceux-là :
Le troll
  
Les trolls, c'est marrant et ça procure une diversité de sentiments et d'émotions qui mêlent :
- la surprise,
- l'incompréhension,
- le rire,
- le fou-rire,
- l'hilarité, 
- et enfin la pitié... 
Car oui, je ressens une certaine pitié pour les trolls. 
Je pense qu'un troll-thon dans la même veine que le #Sarkothon serait une belle initiative.
Je pense que les hashtags #TrollFriday et #TrollduJour sont indispensables pour la promotion de leurs propos, de leur esprit et de leur verve qui fait honneur à leur TL.


Je sens que vous trépignez d'impatience de découvrir ma sélection de trolls pour aujourd'hui. Il y en a 3. 
Dans l'ordre d'apparition (ah oui, parce que le principe-même du troll c'est d'apparaître sans prévenir, d'entrer sans frapper en somme) :
Le 1er troll est mystérieux. Pas très évident, le langage est confus, ou codé peut-être...
Troll chez moi
Le troll parle parfois un langage connu et compris de lui seul (ou éventuellement des Frères Bogdanoff) même s'il s'arrange toujours pour laisser quelques indices permettant de l'identifier et de comprendre le fond de ses pensées. Le troll est joueur.
Troll chez Manuel Valls












Ah oui, le troll tutoie souvent son interlocuteur-trice. Les réseaux sociaux c'est bien connu, favorisent le rapprochement et la familiarité. Le troll a su faire siens ces deux modes d’expression. L'intimité et la simplicité sont de grandes qualités que le troll entretient chaque jour.

Troll chez François Hollande
La dernière qualité principale des trolls, c'est leur "parler vrai" : pas de style ampoulé mais des phrases choc qui se passent commentaires. 

On ne peut que féliciter leurs auteurs pour ces maximes qui, je l'espère, entreront dans les annales.
Finalement, aujourd'hui, j'aurais pu vous parler d'un tas de choses. Que vous auriez sans doute juger plus intéressantes. 
Mais j'ai voulu réparer une injustice. Celle qui fait que les trolls ne reçoivent pas les hommages qu'ils méritent.

Les trolls, compagnons de route de chaque blogeur-se, de chaque twittos, fidèles par leurs paroles et leurs actes, qui vous suivent pas à pas et qui changent d'apparence au gré de vos tweets et de vos billets.

J'aurais pu vous parler d'autre chose mais je n'avais pas envie de plagier ce que d'autres avaient écrit. Car ce matin, ce n'étaient pas les sujets qui manquaient pour un nouveau billet.

 

- Le discours hyper rassurant et hyper rassembleur de François Hollande hier à Aurillac. Mais Jegoun s'en est chargé et j'aurais difficilement pu mieux faire. Même en me levant 30 minutes avant lui.

- La lamentable intervention de Nicolas Sarkozy qui multiplie les effets d'annonces immédiats pour punir pénalement quiconque ira consulter un site faisant l'apologie du terrorisme. Romain chez Variae l'a très bien fait.

- La nouvelle attaque ordurière de la droite tout droit(e) sortie de la si bourgeoise bouche de NKM qui traite les opposants de Nicolas Sarkozy de "Petites frappes" mais Arsinoé chez ZeRedac a pris la balle au bond et n'a pas perdu de temps pour répondre à Mââdââme Kosciusko-Morizet.

- Une rétrospective sur le grand n'importe quoi que fut la communication autour de l'arrestation-assaut-neutralisation-défenestration de Mohamed Merah... mais là c'est vraiment trop me demander. Claude Guéant en Dolby Surround et en boucle hier dans mon salon aura eu raison de ma motivation. D'autres s'en sont chargés comme Aristote chez ZeRedac.

32 commentaires:

  1. Vive les trolls !

    Et lève toi une heure plus tôt.

    RépondreSupprimer
  2. Ouais je suis vraiment une feignasse...

    RépondreSupprimer
  3. Chuis presqu' jaloux, j'en ai pas des beaux comme ça...

    RépondreSupprimer
  4. Avec une bonne promo, ils vont sortir de leur cachette... Méfions-nous, le troll n'est jamais très loin

    RépondreSupprimer
  5. Hop, dans la bloguerolle !

    Pourquoi quand j'affiche ton blog, j'ai pas assez de place sur mon écran ?

    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yep ! Euh... Question de taille d'écran nan ? Et si tu dézoomes ?

      Supprimer
  6. En fait, vous êtes aigrie parce que vous n'avez jamais pu vous offrir un vrai beau troll élevé sous la mère et garanti sans OMG comme votre serviteur.

    (Je vous proposerais bien mes services (avec certificat de complaisance fourni par Sa Majesté Jegoun 1er), mais franchement, l'écriture blanche sur fond noir, ce n'est plus de mon âge…)

    RépondreSupprimer
  7. OGM et pas OMG, gros abruti prétentieux !

    RépondreSupprimer
  8. O-M-G (pour Oh My God ou Oh Mon Dieu pour les puristes) un Troll sans OGM ! Gloire ! Mais comme dit sa majesté Jegoun 1er : Heureusement il reste Didier Goux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, mais n'oublions pas que Jegoun 1er est un gros social-traître imbibé.

      Supprimer
  9. Je vois qu'une mafia de blogueurs fait la promo des blogs de leurs copains blogueurs, comme les journaliste de Lagardère font la promo du bouquin de Catherine Nay. J'en déduit que vous êtes tous pourris et vendus à Jegoun 1er
    (c'est bon çà comme troll?)

    RépondreSupprimer
  10. le troll est bien plus qu'une simple mode sur tweeter mademoiselle.
    Le troll c'est un état d'esprit, c'est une recherche de la réaction de l'autre. C'est une philosophie. Je vous invite à jeter un oeil sur la définition wikipedia ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_(Usenet_et_Internet) ) car dans votre article vous confondez plusieurs subtilités. Plusieurs sous catégories du concept troll, sous catégories fascinantes que je vous invite à découvrir. ^_^
    Bien à vous ^-^

    Un troll poli ^_^


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien disons qu'il y a troll et troll alors...
      Et appelez moi Madame, ça ira!

      Supprimer
    2. Personnellement, je m'en tiendrai à Mademoiselle…

      Supprimer
    3. C'est quoi ce vieux billet qui remonte ?

      Didier, depuis quand vous n'appelez plus mémère "la grosse" dans un commentaire à un billet sur les trolls ?

      Supprimer
    4. Ouais t'as vu?
      C'est parce qu'un anonyme troll poli a commenté hier...
      Et puis je ne suis pas grosse.

      Supprimer
    5. Pourquoi ? Parce que, à ma connaissance, vous n'êtes point marida, et encore trop jeune pour être appelée systématiquement Madame…

      Et moi non plus je ne suis pas grosse.

      Supprimer
    6. Je ne suis pas mariée mais c'est tout comme.
      Et c'est quoi l'âge légal pour se faire appeler Madame?
      Et j'ai le droit de préférer qu'on m'appelle Madame à Mademoiselle ou pas?

      Supprimer
    7. Il n'y a pas d'âge légal. C'est une question de savoir vivre pour ne pas faire remarquer à des femmes qu'elles ont loupé leur vie et ne sont pas mariées sauf si elles le revendiquent comme ma première prof de violon qui avait consacré sa vie à la musique.

      Certes, le savoir-vivre date un peu et n'est pas conforme aux règles du féminisme. Par exemple, on laisse passer les femmes devant et tout ça...

      Supprimer
    8. Tiens ! Ça me rappelle la fois où j'avais dîné avec une copine blogueuse féministe. Un kdb où on n'était que 2 (elle s'était trompée de date). J'avais payé l'addition au nom de ce savoir-vivre idiot. C'est l'homme qui paye. Point barre. Sauf dans un couple marié (et encore) : c'est la femme qui s'occupe du quotidien.

      Toujours est-il qu'elle avait trouvé ça naturel. Sont rigolotes, les féministes.

      Supprimer
    9. Il n'y a pas d'âge légal, voyons ! Tout cela est affaire d'appréciation, de circonstances, d'intention. Pour le dire tout net, c'est affaire de courtoisie (à l'ancienne, certes…) et, donc, de civilisation.

      Vous avez le droit de préférer qu'on vous appelle Madame, cela dit. Et cette même courtoisie m'impose de me plier à ce désir – même s'il m'attriste un peu, surtout lorsque je sais les raisons idiotement modernœuses qui dictent cette préférence…

      Supprimer
    10. Bof... Croyez-moi ou non mais déjà à l'adolescence, cette différence d'appellation entre hommes et femmes m'avait interpellée.
      Je trouvais ça déjà curieux et pas très justifié.
      Je conçois que ça ait ou avoir de la valeur lorsque le mariage était la règle absolue et l'étape nécessaire pour passer à l'"âge adulte", mais de nos jours, je trouve ça un peu démodé.
      La courtoisie masculine, je trouve ça un peu old school aussi. Il m'arrive fréquemment de laisser passer des hommes avant moi quelque part, de leur tenir la porte et même de payer au resto.
      Mais je n'en fais pas pour autant un acte militant ou revendicatif.
      Je ne pose tout simplement pas la question.
      Et si je décide de payer, il n'est pas question je cède au nom d'une courtoisie masculine.

      Désolée pour les coquilles, je ne me suis pas relue et je suis sur iPhone.

      Supprimer
  11. Cette conversation sur un billet qui date de mars 2012 est surréaliste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surréaliste ? Non, pas du tout. Mais légèrement incongrue, ça oui.

      Supprimer
    2. Ah oui pardon, les mots ont un sens, vous avez raison.
      Par contre, c'est très chiant étant donné que je modère les commentaires pour les billets de plus de 3 jours.
      Mais bon. Un peu d'incongruité ne nuit pas.

      Supprimer
    3. Mais je ne suis pas un con gros.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise