mardi 24 avril 2012

Chirac cherchait des fions Pour servir la Nation "Nicolas? C'est parfait Il est un peu benêt".



Le 25 mars dernier, Mdame Michu, fervente défenseuse de Nicolas Sarkozy publiait sur son blog une ode satirique à François Hollande.
En retour, j'ai l'honneur de publier celle de Belinda Yom, que je remercie pour son aimable autorisation.



Chirac cherchait des fions
Pour servir la Nation
"Nicolas? C'est parfait
Il est un peu benêt".

Il fallait recaser
ce Dalton énervé
"C'est donc à l'Intérieur
qu'il lancera ses leurres"

Las! Plusieurs fois ministre
Il ne fit que sinistres
Les finances il ruina
La France il enflamma

Ayant donc mis le feu
Pompier se décréta
au kärcher arriva
montrant les gens de peu.

Un matin, se rasant,
il eût mieux fait de choir
C'est là dans son peignoir
qu'il se vit président.

Certes, il était petit
mais bien plus en son âme
Il pensait comme un âne
mais avait des amis

Des amis importants
et pas toujours honnêtes
et souvent méprisants
qui dînaient au Fouquet

Il divisa la France
désignant, insultant
Elle a bon dos la crise
Quand c'est les p'tits qu'on brise

" Africains sans Histoire"
Disait-il à Dakar
"Roms, rentrez chez vous
La France elle est à nous".

"Travaillez,  vous aurez"
se plut-il à répéter
devant la meute hébétée
à des chômeurs désespérés

Il ferma ses oreilles
Et parla comme on bêle
Plia genou d'vant Merkel
La France était bien frêle

Ne voulant rien lâcher
En orgueilleux qu'il est
Il se représenta
Et bien des gens berna

Il parlait comme un sot
eût parlé à des sourdes
Il criait fort et haut
mais ne disait que bourdes

Même les bien pensants
économistes, au guet
en un mot comme en cent
trouvaient qu'il divaguait

Que dire des acolytes?
Une bande de comiques,
D'ignares incompétents
Au service de l'Argent

le Dogme de la Finance
a affaibli la France
De nos poings, chassons -les!
Debout, et entendez!

Qu'il nous faut inventer
un avenir meilleur
sans argent tout puissant
sans genou déployé

La France est grande et louable
quand elle est rassemblée
l'épreuve est acceptable
quand on est écoutés

Et bientôt grâce à nous
ils seront du passé
Et bientôt grâce à tous
l'espoir enfin renaît
Belinda Yom, le 23 avril 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise