jeudi 17 mai 2012

La parité c'est maintenant!

34 ministres / 17 femmes
Alors oui c'est vrai: comme le souligne Olympe, les ministères régaliens sont tenus par des hommes...
Et d'autres me rétorquent aujourd'hui que certaines femmes leur sont totalement inconnues.
C'est un argument un peu bidon. Car la vraie question, c'est "Pourquoi sont-elles si méconnues?"
Ce n'est pas parce qu'elles sont incompétentes évidemment.
C'est seulement parce que notre République est restée bien trop patriarcale depuis bien trop longtemps.
Et que pour apprécier les compétences des femmes qui ont déjà accédé à des fonctions municipales, régionales ou nationales, il faut aussi que ces Messieurs réalisent - ils seraient temps - qu'ils n'ont pas le monopole du pouvoir.
Et bien c'est chose faite.
Le Changement c'est aussi la Parité.
Une parité parfaite.
Une première dans l'Histoire de la République.
Alors qui sont-elles?
Yamina Benguigui - Ministre déléguée aux Français de l'étranger
Franco-algérienne, elle a 55 ans et elle issue de la société civile. Réalisatrice, productrice et écrivaine, elle 'est l'auteure de plusieurs œuvres de fiction et documentaires:
  • Femmes d'Islam (1996), Paris, Albin Michel. Prix Rachid Mimouni
  • Mémoires d’Immigrés: 'héritage maghrébin (1997), Paris, Canal+ Éditions. Prix Rachid Mimouni
  • Inch'Allah dimanche (2001), Paris, Albin Michel.
  • 9/3. Mémoire d'un territoire (2008), pour lequel elle a été récompensée d'un Globe de Cristal en 2009.
  • Et bien d'autres encore...
En 2008, elle devient adjointe à la Mairie de Parisen charge des des droits de l’homme et de la lutte contre les discriminations. Elle est également conseillère municipale du 20e arrondissement. 
George-Pau Langevin - Ministre déléguée à la réussite éducative
Députée de Paris, née en Guadeloupe. Avocate de formation.
Ancienne Présidente du MRAP (le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples.
Elle s'est particulièrement investie à l'Assemblée Nationale dans la Mission d'information sur les questions mémorielles et dans la lutte contre le projet de loi visant à maîtriser l’immigration. Projet de loi qui envisageait d'imposer des tests ADN dans le cadre du regroupement familial ouvrant ainsi la voie à la mise en place de statistiques ethniques.
Au Partis Socialiste, elle a été responsable des questions de justice, particulièrement celle des mineurs.
Entre 1997 et 2001, George Pau-Langevin dirige l’Agence nationale de promotion et d’insertion des travailleurs d’outre-mer.
Geneviève Fioraso - Ministre de l'Enseignement Supérieur
Députée grenobloise.
Adjointe au maire de Grenoble, en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Elle est membre de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques et du conseil d’administration de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs.
Elle a également été professeure en ZEP.
Christiane Taubira - Ministre de la Justice
Apparentée PRG, elle devient la 5ème femme à prendre la tête de ce Ministère. 
Députée de Guyane, elle a fondé et dirige le parti Walwari. Elle se revendique indépendantiste.
Très populaire dans les DOM-TOM, elle a été candidate à l'élection présidentielle en 2002, avant de se rapprocher du Parti Socialiste.
Elle fait de la lutte contre la corruption une de ses priorités.
Elle est aussi à l'origine de la loi mémorielle qui porte son nom concernant la reconnaissance des traites et des esclavages comme crime contre l'humanité.
Delphine Batho - Ministre déléguée à la justice
Spécialiste de la sécurité.
Elle a 39 ans et est députée des Deux-Sèvres.
Porte-parole de François Hollande durant sa campagne.
En 1986, alors qu'elle est encore collégienne, elle participe activement au mouvement lycéen contre le « projet de loi Devaquet » visant à réformer les universités françaises en prévoyant notamment de sélectionner les étudiants à l'entrée des universités, et de mettre celles-ci en concurrence.
En 1988, elle adhère à SOS Racisme avant de devenir présidente du syndicat lycéen FIDL (Fédération indépendante et démocratique des lycéens).
C'est en 1994 qu'elle fait son entrée au PS.
En 2004, elle devient secrétaire nationale du PS, en charge de la sécurité
En 2007, elle soutient Ségolène Royal dans son concept d'« ordre juste », et son projet d'encadrement militaire des jeunes délinquants.
Fleur Pellerin - Ministre déléguée aux PME, innovation et numérique
Dans l'équipe de campagne de François Hollande, elle est responsable du pôle société et économie numérique. Elle est passée par l'Essec et IEP de Paris avant de devenir conseillère référendaire à la Cour des Comptes. En 2002 et 2007, elle a participé aux campagnes de Lionel Jospin et Ségolène Royal. Entre 2012 et 2012, elle est Présidente du Club XXIe siècle et membre du Comité permanent "diversité" du groupe France Télévisions. Elle est aussi administratrice de Public Sénat et membre du comité des sanctions de l'Autorité de régulation des jeux en ligne.
Sylvia Pinel - Ministre déléguée à l'artisanat, au commerce et au tourisme
34 ans, députée du PRG du Tarn-et-Garonne.
Elle est la plus jeune femme députée dans la dernière assemblée.
Elle est l’ancienne chef de cabinet du président du conseil général du Tarn-et-Garonne, Jean-Michel Baylet.
Conseillère régionale de Midi-Pyrénées depuis 2010.
Au PRG, elle est en charge des droits des citoyens, de la sécurité et de la justice.
Marisol Touraine - Ministre des Affaires Sociales et de la Santé
Normalienne de 53 ans (fille du sociologue Alain Touraine).
Députée d'Indre-et-Loire, nommée secrétaire nationale du PS à la santé et à la Sécurité sociale en 2008.
En 2010, elle s'illustre dans le combat contre la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy.
Marie-Arlette Carlotti - Ministre déléguée aux personnes handicapées
Une des rares élues socialistes des Bouches-du-Rhône à avoir rompu avec Jean-Noël Guérini, bien qu'elle fut sa porte-parole lors de la campagne municipale de Marseille en 2008.
Députée européenne, conseillère générale, puis conseillère régionale, elle est élue depuis 1996.
Durant la campagne de François Hollande, elle s'est occupée de l’égalité homme/femme.
Michèle Delaunay - Ministre déléguée aux personnes âgées
En 2007, elle bat Alain Juppé aux Législatives de 2007 à Bordeaux.
Toujours en 2007, elle soutient Ségolène Royal pour laquelle elle a rédigé le chapitre "santé" de son programme".
En 2011, elle soutient François Hollande au cours des primaires socialistes.
Elle est également l'auteure de plusieurs ouvarges:
  • L'ambiguïté est le dernier plaisir, Actes Sud
  • La Ronde droite, éd. Gallimard
  • Jardins de Bordeaux, en collaboration avec M.-C Leng, éd. Fanlac.
  • L'Éphémérité durable du blog, livre + DVD, 2007, éditions Le Bord de L'eau
Valérie Fourneyron - Ministre des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative
52 ans
Députée-maire socialiste de Rouen.
Ancienne joueuse de volley-ball de haut niveau, elle est devenue médecin du sport et est entrée en politique dans les années 1990.
En 1995, elle devient conseillère municipale de Rouen avant de devenir adjointe chargée des sports puis 1ère adjointe au maire PS, Yvon Robert.
Conseillère régionale de Haute-Normandie de 1998 à 2007.
Conseillère générale de Rouen de 2004 à 2008
Députée de Seine-Maritime en 2007.
Elle soutenait Martine Aubry lors des primaires socialistes de 2011.
Elle est ensuite responsable des sports dans la campagne de François Hollande.
Dominique Bertinotti - Ministre déléguée à la famille
Maire du 4ème arrondissement de Paris.
Agrégée d’histoire, elle est maîtresse de conférences à Paris 7.
Soutien de Ségolène Royal en 2007, elle également dirigé sa campagne pour les primaires socialistes de 2011.
Cécile Duflot - Ministre de l'égalité des territoires
Secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) depuis novembre 2010, et des Verts depuis 2006.
Présidente du groupe écologiste au conseil régional d'Ile-de-France.
Conseillère municipale d’opposition à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne).
Nicole Bricq - Ministre de l'écologie
Sénatrice de Seine-et-Marne, et rapporteure générale du budget auprès de la Commission des finances.
Ancienne chevènementiste, elle a ensuite rejoint le courant "Socialisme et Démocratie" de DSK.
Opposée aux gaz de schiste, elle dépose en mars 2011 une proposition de loi pour en interdire l’exploration.
Rédactrice d'un rapport très critique sur l’évolution des prélèvements obligatoires sous le quinquennat Sarkozy, elle dénonce notamment les dépenses fiscales liées à la consommation d’énergies fossiles, dispendieuses et facteurs de dérèglements climatiques. Elle s’est aussi illustrée par un rapport critique sur la vente de l'hippodrome de Compiègne, “bricolage” du ministère du budget alors dirigé par Eric Woerth.
Aurélie Filippetti - Ministre de la culture et de la communication
38 ans.
Elle soutient François Hollande avant la primaire socialiste.
Responsable dans son équipe des questions culturelles.
Agrégée de lettres, normalienne, elle publie en 2003 Les Derniers Jours de la classe ouvrière, dans lequel elle évoque la mémoire de son enfance dans le pays minier et la figure de son grand-père mineur, immigré d’origine italienne, résistant et déporté après avoir été dénoncé à la Gestapo.
Fille d’un mineur, maire communiste d’une petite commune de Moselle, Aurélie Filippetti adhère aux Verts et se présente aux élections municipales dans le 5ème arrondissement de Paris en 2001.
En 2006, elle quitte les Verts et rejoint le PS et l’équipe de Ségolène Royal, candidate à la présidence, comme conseillère sur les questions d’environnement et, déjà, de culture.
En 2007, elle est élue députée socialiste de Moselle.
Najat Vallaud-Belkacem - Ministre des droits des femmes et porte-parole du gouvernement
Fervente soutien de Ségolène Royal dont elle était la porte-parole de campagne en 2007 et en 2011 pendant les primaires socialistes.
Née au Maroc, dans le Rif.
A 5 ans, elle rejoint son père, émigré en France et ouvrier dans le bâtiment.
Elle fait ses études à Sciences Po.
Adjointe au maire Gérard Collomb (PS) à Lyon depuis 2008, elle est aussi conseillère générale, et a planché au PS sur des sujets de société, tels la bioéthique ou les droits des homosexuels-les.
Marylise Lebranchu - Ministre de la réforme de l'Etat et de la décentralisation
Bretonne de 65 ans.
Députée du Finistère depuis 1997.
Pendant les primaires socialistes, elle soutient Martine Aubry.
Vice-présidente de la région Bretagne, ancienne ministre de la justice de Lionel Jospin (2000-2002), elle planche sur la décentralisation depuis qu’elle a pris la présidence, en 2010, de l’association des élus du PS (la Fédération nationale des élus socialistes et républicains).
Alors... Oui à première vue, on ne peut que remarquer que les Ministères "prestigieux", "virils", "powerful" sont détenus par des hommes.
Néanmoins, force est de constater que ces femmes sont à des postes-clés du programme présidentiel de François Hollande.
Alors la question n'est pas tellement de savoir si leurs postes sont importants, pas importants, moins importants que ceux des hommes.
La question c'est de savoir si ces femmes, comme les hommes d'ailleurs, sauront mettre en œuvre le Changement pour lequel François Hollande a obtenu 51,9 % des voix.
Et bien je dois dire que je suis très optimiste. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise