mardi 1 mai 2012

Le meeting de la honte au #Trocadero

 Je viens de me farcir le meeting de Nicolas Sarkozy.
Depuis mon canap.
Non je n'ai pas manifesté.
OOOOuuuuuh, la feignasse...
Non pas feignasse, mais pas en forme.
Parce que sinon, j'y serais allée.
Nicolas Sarkozy quant à lui, n'y est pas allé avec le dos de la cuillère.
Ni avec le dos de la pelle.
Il n'a plus rien à perdre.

Frontières, mérite, racines chrétiennes, tribus...
Tout y est passé.

En vrac, on a eu droit à ça:
"On n'a pas le droit de stigmatiser la France du Travail"
Non non non... Ce n'est pas bien, on n'a pas le droit.
Par contre, on est libre de déverser son fiel sur les chômeurs, ces assistés qui ne font rien de leurs journées, qui profitent du système, qui gagnent plus que ceux qui travaillent.
"Ceux qui se lèvent tôt"
Parce ce que ceux qui se lèvent tard ne sont que des feignasses, des planqués, qui font honte à la France.
"Posez le drapeau rouge et servez la France"
Lance-t-il aux syndicats.
"Servez les travailleurs qui vous font confiance" 
Nicolas Sarkozy méprise les syndicats, méprise les travailleurs, méprise la loi Waldeck-Rousseau. Il balance des horreurs qui me font honte.
En vantant le patrimoine et le travail, il insulte et méprise ceux qui n'en ont pas.

Ni patrimoine, ni travail.
Combien sont-ils à être dépourvus de l'un ou de l'autre, voire même des deux?

Nicolas Sarkozy est et restera le président des riches.
"Nous ne voulons pas de l'égalitarisme"
Égalitarisme: idéologie politique qui prône l'égalité de tous-tes en matière économique, sociale et politique.

Cette fois, c'est clair, Nicolas Sarkozy considère que l'égalitarisme mène à la médiocratie.
"Ce que je vous propose c'est la République du mérite"
Nicolas Sarkozy incarne les élites qui considèrent que l'égalitarisme est un nivellement par le bas.
Nicolas Sarkozy veut des frontières.
Des frontières partout.
Même à l'école.
"Des frontières entre le bien et le mal"
"Des frontières entre le beau et le laid"
Nicolas Sarkozy est dans le manichéisme de base.
Et de bas-étage. 
  • Les riches contre les pauvres.
  • Les patrons contre les syndicats.
  • Le beau contre le laid.
  • Le bien contre le mal.
  • Les travailleurs contre les chômeurs.
  • Les racines chrétiennes contre les tribus
  • Le public contre le pays.
"Personne ne nous interdira de revendiquer nos racines chrétiennes"
"Les tribus et le communautarisme, nous n'en voulons pas!"
Nicolas Sarkozy incarne le conservatisme culturel et social le plus primaire.
Lui qui taxe François Hollande d'être l'homme du passé.
Lui qui est tellement attaché aux valeurs périmées d'une République immobiliste.
Voilà ce qu'il défend:
  • Une République chrétienne
  • Une République de l'enrichissement matériel
  • Une République monoculturelle
  • Une République fermée et hermétique
En "prenant le risque" comme il l'a dit, de réunir ses partisans en marge du défilé traditionnel - et historique - du 1er mai, il a au moins le mérite de l'innovation car c'est la 1ère fois qu'un Président de la République fait meeting un 1er mai.
 
Mais qu'il ne vienne plus nous dire qu'il est le président du peuple
 
Parce que le peuple du 1er mai,
il n'était pas au Trocadéro.
 
Et pendant ce temps-là, Gérard longuet accordait une interview à Minute, canard d'extrême-droite, dans laquelle il déclare: 
"Il y a une différence notable entre Marine Le Pen et son père. Tout le monde sait que je connais bien Jean-Marie Le Pen et il est certain que ce dernier n’a jamais pu résister au plaisir des provocations. Sa fille ne souffre pas de ce handicap et nous n’aurons pas, avec elle, de "Durafour crématoire" et autre "détail". Tant mieux, car il sera désormais possible de parler de sujets difficiles avec un interlocuteur qui n’est pas bienveillant, mais qui, au moins, n’est pas disqualifié".
Le 6 mai, barrons la route à cette coalition consensuelle et désespérée entre l'UMP et le FN qui pourrit cette fin de campagne et qui va pourrir celle des législatives.

Le Changement, c'est le 6 mai.
Mais c'est aussi en juin.

14 commentaires:

  1. Je suis d'accord avec lui concernant l'égalitarisme. Je suis choquée quand je vois qu'un jeune ingénieur débutant a le même salaire qu'un gardien d'immeuble.

    Les hommes doivent être égaux devant la loi, comme ils sont égaux devant Dieu. Mais l'égalité matérielle n'est ni envisageable ni réalisable. Tout le monde doit avoir un minimum vital pour vivre en dignité, mais l'excellence doit être récompensée; autrement les meilleurs talents iront ailleurs, ce qui est déjà le cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'excellence, le talent dites vous ?
      et d'où vous viendrait cette excellence et ce talent ? parce que Dieu vous aime ?
      on parle d'égalite en droit, et cela suppose que tous doivent avoir droit à la même chance.

      lorsque l'éducation, l'école sont abandonnées, détruites, lorsque les postes de profs sont supprimés, ce sont autant de chance que l'on enlève à certains. et seuls ceux qui en ont les moyens pourront s'en sortir, parce que les parents peuvent payer les meilleurs écoles, les cours privés etc. c'est probablement ce que vous appelez l'excellence.

      ce que vous appelez excellence, n'est autre que du Darwinisme.

      Pour nous l'égalité des droits, c'est que le fils de l'ouvrier a droit, lui aussi, à l'excellence. c'est ça la République.

      Supprimer
    2. Loin de moi l'idée de faire gagner le même salaire à un gardien d'immeuble comme vous dites et à un ingénieur. Ce n'est pas ça l'égalitarisme en tant que doctrine. Mais ce que je dénonce ici, c'est le mépris de Nicolas Sarkozy pour "la France d'en bas" (et croyez-moi, je déteste cette expression). Oui l'excellence doit être récompensée, je n'ai aucun problème avec ça... Mais avec décence. et c'est bien là tout le problème aujourd'hui?
      Quant à Dieu, je ne vois pas ce qu'il vient faire ici. Et du coup, je suis d'accord en partie avec NexusGauche ici.

      Supprimer
  2. Excellent compte rendu !... et excellente réponse au comm' précédent que je trouve un tantinet choquant, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bien sûr que l'excellence doit être récompensée... Ca vous choque ? Vous avez des enfants ? Quand votre môme a des bonnes notes vous lui dites rien ? Vous dites que c'est aussi bien que son copain qui fout rien ?
      Mais dans quel monde vivez-vous bon sang ???

      Supprimer
    2. Vlad,
      Je viens de répondre plus haut que je n'ai aucun problème avec la récompense de l'excellence, à condition que cette récompense ne soit pas indécente. Et aujourd'hui, elle l'est.
      Quant à la notation des élèves et des enfants (je n'en ai pas mais j''enseigne), au risque de vous choquer je préfère évaluer un élève sur ces acquis plutôt que de lui coller des A, des B, des C ou des 2, 10, 13 ou 18/20

      Supprimer
    3. Bah ça ne me choque pas, c'est une méthode. Perso, je préfère les notes, ça n'a jamais traumatisé personne, faut bien apprendre à affronter les réalités en face et ça y participe. Alors on va me dire que ça peut bloquer certains... Oui mais ce quelqu'un doit être accompagné et dépasser ce blocage. Y'aura toujours des plus fragiles, si on considère que donner une note les enfonce, devenons tous obèses pour ne pas choquer ceux qui le sont... C'est sans fin ce truc.

      Supprimer
  3. L'égalité que vous dévoyez à des fins politiques est une utopie dangereuse qui fait de vous de dangereux sectaires.
    La sélection naturelle est tout sauf égalitaire.
    Mais l'homme doit dépasser cet état de fait et doit aider son prochain (fraternité), le traiter d'égal à égal sans distinction sociale, de race... (égalité).
    La vie fait le reste, et là vous n'y pouvez rien (Dieu merci).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon Dieu, quel râleur !!!
      :)

      Supprimer
    2. Eh mais vous allez arrêter avec Dieu ou bien?
      Je suis d'accord avec ça : "Mais l'homme doit dépasser cet état de fait et doit aider son prochain (fraternité), le traiter d'égal à égal sans distinction sociale, de race... (égalité)." Tellement d'accord que j'en ai fait un billet. celui-là même qui vous choque... Car on en est très loin avec Sarko... Et je suis convaincue que c'est François Hollande qui est le plus à même de nous y conduire.
      Quant à la sélection naturelle... Je préfère ne pas comprendre de quoi vous parlez...

      Supprimer
    3. Hello merci pour la réponse. Comme quoi tout est affaire d'interprétation. La sélection naturelle vous choque ? C'est pourtant elle qui permet à l'homme de raconter des conneries sur ordinateur des milliers d'années après l'âge de pierre. c'est moche, c'est trop horrible, c'est tout ce que vous voulez mais c'est ainsi.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise