mercredi 1 août 2012

Jeff en campagne

Jean-François Copé
Alors que plusieurs mesures fiscales phares de l'ère Sarkozy viennent d'être abrogées, Jean-François Copé - en campagne pour la présidence de l'UMP même s'il clame au et fort que l'heure n'est pas à la campagne - a déclaré ce matin que "tout cela était désolant" pour la France et les Français.

Il faut bien comprendre aussi qu'en se présentant à la Présidence de l'UMP, Jean-François Copé fait un peu le don de sa personne pour sauver la France du péril "hollandais"...

Monsieur Copé, invité ce matin chez Europe 1, a commencé par critiquer la léthargie du gouvernement, sa lenteur à agir, sa précipitation à déconstruire.

Pour lui, abroger ce n'est pas construire, ce n'est pas porteur d'avenir.
Évidemment je ne suis pas d'accord, mais là n'est pas la question.

Il a essayé par démontrer par A+B qu'il y a cinq ans au même moment, Nicolas Sarkozy avait déjà fait voter les mesures suivantes:
  • Le service minimum dans les transports
  • La loi sur les Universités
  • La défiscalisation des heures supplémentaires
  • La loi renforçant la lutte contre la récidive des majeurs et des mineurs.
Bref: du lourd.

Sauf que: 
  • La loi sur le service minimum dans les transports a été votée fin août 2007, après les vacances du gouvernement, les secondes pour Nicolas Sarkozy qui était déjà parti décompresser en mer immédiatement après son élection, tandis que François Hollande lui, faisait le tour des gouvernements étrangers et des sommets pour imposer sa nouvelle façon de faire et de voir.
  • La LRU et la loi sur la récidive ont été votées le 10 août 2007.
  • La loi sur la défiscalisation des heures sup' a elle aussi été votée fin août 2007.
Alors évidemment, on me rétorquera qu'on est pas à 2 jours près, que je joue sur les mots et que je suis tatillonne sur les dates, que Jean-François Copé n'a pas complètement tort.
C'est pas faux.

Sauf que je ne suis pas une élue de la République et que Jean-François Copé embobine les auditeurs d'Europe 1 en refaisant le calendrier de 2007 à sa sauce.

Je n'opposerai pas non plus aux propos de Jean-François Copé tout ce qui a été fait par François Hollande et le Gouvernement Ayrault depuis le 6 mai.
Enfin si, un peu quand même:
Suppression de la TVA Sarkozy, fin de la défiscalisation es heures sup', encadrement de la rémunération des dirigeants des entreprises publiques, encadrement des loyers, retraite à 60 ans à taux plein pour celles et ceux qui ont leurs annuités, augmentation de l'allocation de rentrée scolaire de 25%, abrogation de la circulaire Guéant, baisse de la rémunération des ministres de 30%... etc...
Je rappellerai également à Jean-François Copé qu'un mandat dure 5 ans et pas 2 mois.


Je lui rappellerai également que Nicolas Sarkozy légiférait sur tout tout le temps, parfois dans la précipitation et la force.
Mais que cela ne l'empêchait pas de se tirer en vacances loin des Français qui mangeaient ses réformes injustes.
Car ça aussi, ça fait partie des engagements tenus par François Hollande: une plus grande justice fiscale et morale.
Les personnes soumises à l'ISF vont devoir payer une taxe supplémentaire, ce qui double ainsi le montant moyen qui passe de 39295 € à 95531 €.
Les bénéficiaires de l'Aide Médicale d’État (AME) n'auront plus à payer un droit d'entrée de 30 €.
Pour le spectacle vivant et la culture, la TVA est ramenée à 5,5%.
Les parachutes dorés et les retraites chapeau sont plus lourdement taxées avec un seuil abaissé à 363 720 € au lieu de 1 091 160 €.

Mais bizarrement, dans son interview, Jean-François Copé ne s'est essentiellement concentré que sur cette AME qui contribue à "ouvrir les vannes d'une immigration incontrôlée" et il s'est félicité d'avoir voté la nouvelle loi sur le harcèlement sexuel.

Jean-François Copé est en campagne, qu'on se le dise.

Et on n'a pas fini de l'entendre même si les sondages le donnent perdant loin derrière François Fillon qui caracole à 62% d'intentions de vote pour la Présidence de l'UMP.

10 commentaires:

  1. y a personne qu'y aurait un scooter à lui refiler

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tiens, en voilà une idée qu'elle est bonne!

      Supprimer
  2. C'est marrant, si j'ose dire, cette manie qu'on les gens de droite à vouloir déjà faire le bilan de François Hollande.

    RépondreSupprimer
  3. la précipitation: oui comme la loi sur l'audiovisuel public dont j'ai fait le sujet de mon dernier biller.
    ça me rappelle une chanson de Brel sauf que si il continue, on lui dira pas Non, Jeff, t'es pas tout seul...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas tout compris là...

      Supprimer
    2. Dans pas longtemps, ce sera Oui, Jeff t'es bien tout seul ! Dans pas longtemps la traversée du désert pour Copé

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise