vendredi 7 septembre 2012

75% or not 75%? Telle est la question.

75%
Je m'étais dit que j'attendrais le début de la semaine prochaine comme l'a précisé Michel Sapin ce matin sur Canal+ pour commencer à critiquer. Je m'étais dit aussi que j'attendrais que la presse se calme avec le Hollande bashing pour prendre le relais si j'en ressentais l'envie. 

Mais comme je suis une adepte du "mieux vaut prévenir que guérir", c'est aujourd'hui que j'en parle.

Ce matin donc, cravate prune et chaussettes roses, Michel Sapin est venu défendre l'action du gouvernement en matière de justice fiscale suite aux "fuites" d'hier dans la presse qui martelaient "Le renoncement c'est maintenant".

Donc, contrairement aux informations parues dans la presse jeudi, l’Élysée assure aujourd'hui que rien n'est tranché concernant la taxe à 75% sur les très hauts revenus.

Et le gouvernement de démentir un quelconque renoncement. 

La principale info qui m'agite est celle qui est sortie hier dans le Figaro et qui annonce que  la taxe à 75% promise par François Hollande sur les hauts revenus ne s'appliquerait qu'à partir de deux millions d'euros pour les couples.
Jusqu'ici, pas grand chose de surprenant dès lors que - depuis que les impôts sur le revenu sont ce qu'ils sont - il n'y a pas de raisons que le système de parts ne s'applique pas aux couples méga-riches.

Là, pour le coup, ce ne serait pas très "constitutionnel" de décider de taxer séparément Madame et Monsieur sous prétexte qu'ils gagnent chacun plus d'1 million d'euros par an.

Ensuite, il va nous falloir patienter encore quelques jours puisque tout ceci devrait être tranché en début de semaine prochaine, au plus tard dans 15 jours.
Toujours est-il que ces "fuites" de la presse ont entraîné leur lot de déclarations.
Dans l'entourage du Président, on reste droit dans ses baskets (ou dans ses boots après tout, qu'en sais-je?) et on soutient mordicus que "les 75% seront appliqués", même si les modalités de la taxation sont encore "à l'étude". 
Alors, du côté de Matignon, interdiction formelle de parler de "renoncement", de "rétropédalage" (pourtant, quand on est capitaine de pédalo, c'est assez facile de rétropédaler). Mais comme l'a redit Michel Sapin ce matin:
"Cette proposition est une proposition majeure, c'est une mesure de justice, de cohésion sociale [...] Quand ça va mal, quand la vie est dure pour tout le monde, (cette mesure) est normale pour ceux qui gagnent énormément d'argent".
Michel Sapin a par ailleurs ajouté que l'application de cette taxe serait différente au sein des couples mariés si le millionnaire a un conjoint qui ne travaille pas. 

Quant à nos amis les saltimbanques et les sportifs, le Ministre du Travail a précisé:
"Il est normal que ce que l'on gagne en une année, mais une seule fois, soit étalé et que ça ne soit pas imposé de la même manière. Chacun le comprenait bien à l'époque (de la campagne)"
Mouais euh... Là, soit j'ai pas compris, sois je suis hyper sceptique hein. A moins qu'il ne proposent aux millionnaires du sport et des arts d'être mensualisés pour payer la taxe. Du coup, si c'est ça, ça me va évidemment.

Mais peut-être que vous qui passez par ici pourrez m'expliquer cette tirade.

Enfin, Jean-Christophe Cambadélis, successeur potentiel (et plus ou moins annoncé) de Martine Aubry, a rappelé ce matin:
"Renoncement politique non, dans le sens où le président de la République continue à essayer de trouver l'équilibre entre la justice et la possibilité de donner les moyens de la croissance [...] Donc il ajuste au fur et à mesure".
OK. Attendons de voir alors. On ne va pas faire comme tous-tes les autres qui voudraient qu'en 3 mois, tout soit réglé pour 5 ans. 

Suspense...

Mise à jour du billet: 13h37

Attention, Pierre Moscovici dans mon oreillette:

La promesse d'une taxe à 75% sera "strictement respectée"
La promesse de créer une taxe à 75% sur les revenus dépassant un million d'euros par an, faite par le président François Hollande avant son élection, sera "strictement respectée", a déclaré vendredi à l'AFP le ministre des Finances Pierre Moscovici. 
 
"Toute autre interprétation est sans fondement", a-t-il ajouté, en réaction à des articles de presse selon lesquels cette contribution serait en voie d'être vidée de sa substance. 


"Le président de la République, François Hollande, avait pris pendant sa campagne un engagement clair et très fort sur l'imposition des très hautes rémunérations à 75%", a rappelé le ministre, expliquant vouloir faire une "mise au point".
 

"Les modalités techniques sont en cours d'élaboration. Cet engagement du président de la République sera strictement respecté", a insisté Pierre Moscovici, précisant qu'il figurerait dans le projet de loi de finances attendu fin septembre en Conseil des ministres.

La fin du suspense?

2 commentaires:

  1. Et hop! la dépêche qui met fin au bashing

    EXCLUSIF AFP - La promesse d'une taxe à 75% sera "strictement respectée" (Moscovici) -

    http://reservus.blogspot.fr/2012/09/exclusif-afp-la-promesse-dune-taxe-75.html

    (On active le lien?)

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise