samedi 15 septembre 2012

Big Boss à l'UMP: faisons le point

Présidence UMP
Mais combien sont-ils au juste?

François Fillon, NKM, Jean-François Copé, Henri Guaino, Bruno Le Maire, Xavier Bertrand qui joue la carte du suspense...

A 3 jours du dépôt des parrainages, la tension est à son comble.
  • François Fillon et Jean-François Copé ne devraient pas avoir de mal à figurer sur la ligne de départ.
  • NKM a lancé un nouvel appel à parrainages, redoutant de n'avoir mardi que 6 000 à 6 500 soutiens sur les 8 000 nécessaires.
"C'est vraiment trop bête" a-t-elle déclaré. Bah oui c'est con. Dans un parti qui ne s'illustre pas pour la promotion de la parité, oui c'est très con.
  • Bruno Le Maire galère lui aussi dans la pêche aux signatures. Ses appâts ne semblent pas satisfaire la poiscaille umpiste. C'est moche.
  • Xavier Bertrand doit être en train de jouer à chifoumi à l'heure qu'il est. Mais à moins qu'il ne dégaine les ciseaux face à la feuille, il devrait tomber au fond du puits et ne pas être candidat.
  • Quant à Henri Guaino, je crois qu'il est au fond du trou car il a déploré:
"un exercice de démocratie raté", tout en arguant contre "le fédéralisme et la décentralisation à tout crin [...] Je n'ai pas fait mon deuil de ce qui s'est passé il y a quelques mois, ni du départ de Nicolas Sarkozy"

Ouin

Sinon, ça baigne à l'UMP.

Luc Chatel a salué ces élections internes en les comparant à la succession de Martine Aubry à la tête du PS: "Harlem n'a pas été le fruit du désir". Luc Chatel a aussi qualifié François Hollande de "Monsieur Filofax, celui qui distribue les agendas".

Luc Chatel, le roi du calembour. Heureusement qu'il est là pour mettre l'ambiance. On se serait presque fait chier à Samoens.

6 commentaires:

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise