samedi 6 octobre 2012

Dans mon sac à vomi: Jean-François Copé

Jean-François Copé
Jean-François Copé est en pleine campagne.

La semaine dernière, il a déjà fait le buzz avec son histoire de "racisme anti-blanc".

Ce dont je me fous comme de ma première chemise. Le racisme c'est le racisme, point barre. Pas la peine de sous-catégoriser le racisme anti-machin, anti-rouge, anti-bidule, anti-acnéique, anti-juif, anti-boudhiste, anti-gris... etc...
Oui il faut dénoncer le racisme.
Oui il faut le combattre en démontrant par A + B que c'est anticonstitutionnel, antidémocratique, inégalitaire, basé la plupart du temps sur des clichés...etc.

Mais en mettant le paquet sur un "racisme anti-blanc", Jean-François Copé a franchi les bornes de la stigmatisation.
Et il s'acoquine avec les thèses du Front National, qu'il le veuille ou non.

Hier au Petit Journal, Bruno Le Maire, dont je suis loin d'être une groupie, déclarait que Jean-François Copé s'est fourvoyé avec cette déclaration. Il expliquait par ailleurs que les mots ont un sens et que quand on fait de la politique, le choix des mots est primordial.

Je conseille donc à Jean-François Copé de changer d'équipe de com s'il veut qu'on arrête de lui taper dessus quand il déclare pareilles conneries.

Pour sa défense, il tweetait hier (enfin pas lui mais celui ou celle qui est payé-e - ou pas - pour le faire):
"Ce n'est pas à SOS-Racisme de nous dire quel type de racisme il convient de combattre
Jean-François Copé a donc un problème avec le racisme. Il veut bien le combattre, mais il préfère le classifier, le hiérarchiser, et établir une liste de ses priorités.

Et histoire d'enfoncer le clou encore un peu plus, il nous a encore gratifiés hier de trois tweets qui valent leur pesant de cacahuètes:
"Il est des quartiers où les enfants ne peuvent pas manger leur pain au chocolat car c'est le ramadan "
"Il est des quartiers où il ne fait pas bon être une femme ou une personne blanche
"Les hommes et les femmes qui ont fait la France d'aujourd'hui sont tous du centre-droit et de droite!
Jean-François Copé me fout la gerbe.
  • Il ment.
  • Il mange à tous les râteliers.
  • Il ratisse au plus large en jouant habilement avec les clichés, les idées reçues.
  • Il fait de cas isolés des généralités.
  • Il occulte tout un pan de notre histoire en soutenant mordicus que tout ce qui est de gauche est en dehors de notre histoire.
La Gauche, cette satanée tendance politique qui ne prend le pouvoir que par effraction.

Léon Blum, François Mitterrand, Lionel Jospin, François Hollande : tous des putschistes!

Non Jean-François Copé, la France d'aujourd'hui n'a pas été uniquement bâtie par la droite ou le centre droit. Arrêtez-donc de dire n'importe quoi!

Quant à cette histoire de quartiers où il ne fait pas bon être une femme, commencez d'abord par vous demander s'il n'est pas tout simplement des pans entiers de notre société où il ne fait pas bon être une femme.

Finalement, Nicolas a raison, suivre Jean-François Copé sur Twitter, c'est rigolo... Ou très énervant, ça dépend.

Car si on l'écoute, pour être heureux en France: il faut être un homme, faire le ramadan, ne pas manger de pain au chocolat et ne pas être blanc.

Si tel était le cas, ça se saurait!

Vivement la fin de cette campagne délétère, pour la présidence de l'UMP, qu'on arrête d'entendre toutes ces conneries.

Et puis quand il aura perdu, s'il perd, je lui propose d'aller signer cette pétition pour la destitution de François Hollande.

La boucle sera bouclée.

10 commentaires:

  1. J'ai été amusé une fraction de seconde par cette histoire de pains au chocolat. Une fraction de seconde c'est bien peu si l'on considère les heures d'agacement que me procure cet âne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arrêter de stigmatiser le petit Jean François, Merde!
      Est ce j'en parle moi sur mon blog?
      (Oups, oui juste un peu, il faut...)

      Supprimer
  2. Loin de moi, l'idée de stigmatiser qui que ce soit.
    Mais, il y a un racisme qui est vital pour notre avenir collectif : le racisme anti-con.

    RépondreSupprimer
  3. Ce Copé est vraiment un nuisible mais tellement prévisible. Ils ont tellement peur de se faire tailler par le FN lors des prochaines élections municipales que c'est la course à l'échalote à l'UMP

    Pour le coup je trouve Fillon digne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait. En même temps, difficile de faire moins digne que Copé.

      Supprimer
  4. Je n'ai qu'une chose à ajouter : que c'est amusant de voir en 2014 qu'il est victime de sa grande gueule.
    Tant de tam-tam et de barouf m'ont rendu sourd à ses suppliques.
    Je ne peux plus le calculer. de toute façon comment blairer un blaireau ?

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise