lundi 25 février 2013

Oui, une autre politique pénale est possible

Christiane Taubira en réunion publique à Brunoy
Jeudi prochain, j'ai RDV avec Christiane Taubira.

Je te rassure, ce n'est pas pour un dîner en tête à tête hein.
C'est pour une réunion publique organisée par la section PS de Brunoy (91).

J'imagine qu'on aura l'occasion de la féliciter pour sa grandeur et son talent au cours des débats pour l'ouverture du mariage aux personnes de même sexe.

Et j'imagine aussi qu'on abordera son projet de loi visant à refondre le système des peines utilisées en droit français. Au programme de ce projet de loi: apparition des peines de probations, disparation des peines planchers.

Christiane Taubira veut lutter contre le "tout-carcéral".
Et je suis bien d'accord avec elle.

Je précise que je ne suis pas contre la prison hein, cela va de soi. Mais comme il arrive parfois qu'on me prête des propos que je n'ai pas tenus, j'anticipe.
Mais je crois que la prison n'est pas le seul moyen, la seule solution pour conduire les coupables à s'amender.
Pourtant, en France, la prison est devenue la seule réponse pénale (ou presque) pour tous les délinquants, et ce, quel que soit le crime ou le délit qu'ils ont commis.
Durant la décennie de droite que nous venons de traverser, cette politique répressive a atteint son paroxysme tant les lois qui ont accru la sévérité de la politique pénale ont été nombreuses.

Politique de droite qui a conduit à engorger les prisons, dont certaines affichent une densité supérieure à 150%, voire 200%.

L'objectif affiché de toutes ces lois étaient évidemment - et l'intention était louable - de dissuader la délinquance et limiter la récidive.

Sauf que c'est l'inverse qui s'est produit et que le résultat de cette politique hyper répressive des dix dernières années est un cuisant échec.
  • Surpopulation carcérale.
  • Conditions de vie souvent lamentables plus proches de Prison Break au Panama que de Oz
  • Augmentation de la récidive.
Au 1er janvier 2013, on comptait 66 572 personnes incarcérées pour 56992 places de prison. Enfin, et à l'heure où il est question de réduire drastiquement les dépenses de l’État, la prison en tant que telle coûte beaucoup plus cher à la collectivité que les peines alternatives comme le bracelet électronique ou la semi-liberté.

Toutes les études réalisées depuis plusieurs mois sont catégoriques: ces mesures dites "alternatives" sont plus efficaces contre la récidive que le "tout-carcéral".

Alors évidemment, si le projet de Christiane Taubira aboutit, il s'agira de ne pas faire les choses à moitié et de mettre en place des moyens suffisants pour assurer un encadrement et un suivi dignes de ce nom pour accompagner les condamnés à ce genre de peine "alternative": conseillers, agents de probation et de prévention...etc.

D'autant plus que dans un pays comme la France où la prison a longtemps été envisagée comme la seule réponse pénale possible à la délinquance, le pari est loin d'être gagné.

Et puis, la gauche ayant toujours été taxée de laxisme, d'amateurisme et d'incompétence en matière de sécurité, on imagine donc que la droite va s'en donner à cœur-joie quand les débats vont débuter à l'Assemblée.
Peut-être auront-nous encore l'occasion d'apprécier le niveau argumentaire des réacs de tous bords, après leurs grands moments de bravoure lors de l'adoption du projet de loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe.

Toujours est-il qu'on saura quoi lui répondre à la droite:
"Puisque vous avez merdé pendant 10 ans sur ce sujet, laissez-nous donc essayer autre chose que le tout-carcéral à tout prix, y compris au prix de la dignité humaine."
Il va de soi que ces peines alternatives ne doivent pas concerner les psychopathes et sociopathes de tous bords, mais quand on sait que plus 35% des prisonniers français le sont pour une durée inférieure à 1 an, on peut imaginer que s'ils étaient en semi-liberté ou sous contrôle judiciaire avec bracelet électronique, leur réinsertion serait plus aisée.

Et puis j'avoue que j'ai un peu du mal à imaginer comment on peut envisager toute possibilité de réinsertion quand on croupit dans une prison qui déborde et dont les conditions d'hygiène et de confort élémentaires ne sont pas respectées.  
Les chiffres-clés de la population carcérale
Les chiffres-clés de la population carcérale

Source: Contre la récidive, des alternatives à la prison (article du Monde)     

   

141 commentaires:

  1. Sur le sujet, un nouveau titre dans la biblioyhèque : YEGG de jack Black. Un autoportait d'un délinquant multimultirécidiviste aux EU et sa rédemption. Un livre passionnant, tout comme le sera cette soirée avec uns grande dame de notre temps.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la référence.
      Et ce sera une belle soirée à n'en pas douter.

      Supprimer
  2. Demande un autographe pour moi, ok?
    Merci.

    RépondreSupprimer
  3. Robert Marchenoir25 février 2013 à 17:33

    "Pourtant, en France, la prison est devenue la seule réponse pénale (ou presque) pour tous les délinquants, et ce, quel que soit le crime ou le délit qu'ils ont commis."

    Non, c'est faux. La réalité est exactement à l'opposé de ce que vous dites.

    En France, il est excessivement difficile de rentrer en prison, y compris pour des délits graves, y compris pour des crimes, et il est encore plus difficile d'y rester, tellement les peines sont courtes.

    Un très grand nombre de délinquants multi-récidivistes sont arrêtés par la police, relâchés aussitôt, et JAMAIS condamnés à quelque peine que ce soit.

    Pourquoi croyez-vous qu'on lise si couramment, dans la presse, que X a été arrêté pour tel délit, qu'il a une vingtaine d'années voire moins, et qu'il a déjà commis dix, vingt, cinquante voire cent délits ?

    Si le "tout-carcéral" régnait vraiment, comme la gauche menteuse n'arrête pas de nous le marteler, il serait impossible de rencontrer de telles situations, car X aurait été bouclé au deuxième ou au troisième délit; grand maximum.

    Vous prétendez que Taubira va instituer des peines de probation. C'est un mensonge. Les peines de probation existent déjà. Il n'y a même que cela.

    Le parcours traditionnel d'un délinquant multi-récidiviste, quand il "réussit" à être condamné, c'est d'être condamné à une série de peines "pour rire" : "mise à l'épreuve", "contrôle judiciaire", "obligation de chercher un emploi" (!), "bracelet électronique", "sursis", etc. L'ingéniosité judiciaire n'a pas de limites.

    Il a ainsi tout loisir de récidiver ; il entre au tribunal libre, et il en ressort libre. Ces prétendues peines sont des peines d'affichage. C'est pour tromper le bon peuple. La peine n'a aucun caractère contraignant ou punitif. Le caractère dissuasif est nul. Pire : c'est un encouragement à la récidive, puisque vous pouvez voler, cambrioler, agresser, mettre le feu, passer devant le juge, et ressortir en sifflotant.

    Il est tout à fait courant d'être "condamné" à de telles peines "de probation" cinq ou six fois de suite -- et cela, c'est quand le délinquant se fait prendre ; il va de soi qu'un multirécidiviste commet de nombreux délits à l'insu de la police.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous commencez votre commentaire en me citant. J'ai bien écrit "ou presque", ce qui ne veut donc pas dire que c'est la seule réponse.
      Il me semble qu'avec la réforme voulue par Christiane Taubira, la systématisation des peines alternatives pour les délits mineurs rendra possible une réelle hiérarchisation des peines et que les multirécidivistes ou les cambrioleurs, agresseurs et pyromanes dont vous parlez trouveront la place qu'ils méritent en prison, quand celle-ci aura été rendue vacante par ceux qui auront été condamnés à des peines alternatives.
      Vous dites que les peines de probation existent déjà. Pas dans la forme voulue par Christiane Taubira.
      Les peines de probation ou ce que VOUS appelez ainsi actuellement, sont des peines par défaut: il n'y a plus de place en prison. Alors on hiérarchise.
      Dans l'urgence.
      D'où la refonte nécessaire du système.

      Supprimer
    2. Il est vrai que lorsque ce sont des chefs d'entreprise qui arrivent devant le tribunal pour des délits relatifs au code du travail, c'est déjà un exploit car plus de 60 % des PV dressés par les fonctionnaires de l'inspection du travail sont classés sans suite par le parquet...Et quand la justice doit passer pour examiner la responsabilité de ces chefs d'entreprise, responsabilité qui est parfaitement codifiée par la loi, les attendus du tribunal ne risquent pas d'engorger les prisons, bien que ceux qui sont amenés à comparaître soient des multirécidivistes bien connus...
      Un exemple récent dans ma région : le responsable d'une des plus grosses usines agroalimentaires a été cité devant le tribunal correctionnel. Il lui était reproché d'avoir employé des salariés roumains, sans respecter la législation du travail française (et c'est un euphémisme !) Il a été relaxé au bénéfice du doute !
      Police partout ! Justice nulle part !

      Supprimer
    3. Ouais bof... Police partout, justice nulle part, c'est un peu excessif hein... Même si je reconnais qu'il y a une justice à plusieurs vitesses selon qu'on est en haut ou en bas de l'échelle...

      Supprimer
    4. On ne compte plus le nombre de femmes violées, d'hommes et de femmes tabassés plus ou moins gratuitement, de commerçants braqués par des fraudeurs à la législation du travail.

      Supprimer
    5. On va quand même pas mettre dans le même sac les violeurs et agresseurs de tous poils qui sont des criminels, et des fraudeurs et voleurs non?

      Supprimer
    6. Un agresseur, au-delà l'agression, va provoquer un traumatisme chez la victime, qui n'est pas anecdotique. Je ne vous souhaite pas de vous réveiller en pleine nuit avec un mec cagoulé sur votre lit qui attend que vous vous réveilliez.
      L'agression est un viol psychologique, et il faut les isoler, comme les violeurs.

      Supprimer
  4. Robert Marchenoir25 février 2013 à 17:37

    Quand, finalement, celui qui est devenu un voyou professionnel aguerri est enfin condamné à de la prison ferme (le fameux "tout-carcéral", là encore), eh bien... c'est, à nouveau, pour rire, puisque les peines de prison FERMES de moins de DEUX ANS ne sont... pas appliquées, tout simplement. Et c'est la loi. La loi de Sarkozy, ce fasciste d'extrême-droite ultra-répressif.

    Quand, enfin, après je ne sais quel nombre de victimes, de souffrances infligées et de sang versé, un voyou est enfin condamné à une peine de prison ferme de plus de deux ans, là vous allez me dire qu'on touche enfin au "tout-carcéral" de la droite haineuse.

    Eh bien pas du tout. Une peine de prison de plus de deux ans, c'est encore une peine pour rire, c'est du théâtre de Guignol, c'est pour tromper le bon peuple. Vous n'allez pas en prison. Vous passez par la case départ et vous êtes libre de recommencer à agresser des vieilles dames et des invalides.

    En effet, pour que "prison" veuille dire "prison", encore faut-il qu'il y ait un mandat de dépôt délivré à l'audience. Or, c'est exceptionnel. A tel point que lorsque les journalistes judiciaires mentionnent : mandat de dépôt délivré à l'audience, leur article prend une tournure navrée, du genre : houlàlà, le tribunal a été excessivement sévère, cette fois-ci.

    Savez vous ce qu'il faut faire pour réussir à être condamné à deux ans de prison ferme (donc pour rire), en France ? Je vous invite à consulter les compte-rendus d'audience.

    La moitié des peines de prison fermes ne sont pas exécutées. Quantité de cambrioleurs, d'agresseurs, de violeurs voire de meurtriers se baladent dans la rue, après être passés devant un juge.

    Quant à ceux qui entrent effectivement en prison, et qui représentent une toute petite partie de ceux qui ont commis des délits graves et des crimes, ils n'y restent pas bien longtemps. Non seulement les peines prononcées sont excessivement courtes (facilement trois fois plus courtes qu'aux Etats-Unis), mais les prisonniers sortent, pour la plupart, bien avant la fin théorique de leur peine.

    Parler de "tout-carcéral", ce n'est pas seulement une plaisanterie, c'est un odieux mensonge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh...

      "Sarkozy, ce fasciste d'extrême-droite ultra-répressif."

      Franchement, j'ai beau être de gauche et antisarkozyste convaincue, je dois avouer que j'ai du mal à apprécier la teneur de vos arguments dès lors que vous êtes capable d'affirmer un truc pareil.

      Supprimer
    2. (Com parti trop vite.)
      Déjà parce que je n'ai jamais dit ça, mais aussi parce que je n'ai jamais dit non plus que le tout-carcéral "théorique" (appelons-le ainsi puisque vous dites que ce n'est pas le cas) était ultra-répressif.
      On s'est rendu compte qu'il était inapplicable et qu'il fallait donc revenir dessus.

      Supprimer
    3. Robert Marchenoir25 février 2013 à 19:24

      Euh... Sarkozy facho, c'était de l'ironie, j'espère que vous m'avez compris. Je voulais dire que même Sarkozy a pris une mesure parfaitement laxiste, une mesure propre à encourager la criminalité, une mesure de gauche.

      (Il a aussi fait l'inverse : les peines-plancher. Mais la loi sur les peines-plancher, c'était de la fermeté à la Sarkozy, c'est à dire du faux-semblant, typique de Sarkozy : les citoyens pensent que le tribunal est obligé d'appliquer un minimum de peine pour un délit donné, mais en fait, le juge était libre de ne pas appliquer le minimum, à condition de le justifier.)

      Supprimer
    4. oui oui j'avais compris mais comme j'ai validé mon commentaire trop vite, ma réponse n'est que moins claire... Bref.
      Admettons alors.
      C'est quoi votre solution?

      Supprimer
  5. Cette dame Taubira laisse les gens vivre un enfer. Dehors c'est le poison qui coule, et la gauche applaudit le joli verbe d'une dame complètement bouffée par l'esclavage.
    La France peut crever, le verbe sera toujours la priorité. J'ai une pensée pour tous les gens victimes de cambriolages, d'agressions et de racket. J'ai aussi une pensée pour toutes les petites victimes que la Justice Républicaine ne défend absolument plus depuis des dizaines d'années.

    Se réjouir de la politique de mme Taubira, c'est comme faire une danse macabre pour fêter l'enfer. Il y a la justice de Télérama et de Libé, et la Justice, la grande, celle qui défend les peuples.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Cette dame Taubira laisse les gens vivre un enfer."

      C'est sûr qu'en 9 mois, elle est carrément responsable de tout, ça ne fait aucun doute!

      Personnellement, j'ai été victime d'un vol, avec procès et tout le bazar, et franchement, loin de moi était l'idée d'envoyer le voleur en taule hein.

      Supprimer
    2. Elle est juste responsable des criminels multi-récidivistes, qui au lieu d'être isolés des honnêtes citoyens, continuent à empoisonner les gens. Je perçois la politique à travers les faits, à travers la réalité, et non à travers des idéologies. L'idéal de gauche n'est jamais en adéquation avec la réalité.
      Tiens, je vois que Nicolas vous dit de virer mes commentaires. Regardez vos pairs, ce sont des gens qui donnent des ordres, qui vous disent quoi faire, qui croient détenir la vérité alors même qu'ils ignorent sciemment le poids de la réalité. Voilà, on vous dit une fois plus ce que vous devez faire, ce que vous devez penser. Il y a un moment où si vous vous sentez libre vous ne pourrez plus supporter qu'on vous dise quoi penser et comment tenir votre blog.

      Mais la réalité est bien plus épouvantable que ces quelques mots.
      Je ne crois pas en des gens qui refusent de voir la réalité telle qu'elle est, car ce sont toujours les citoyens qui en pâtissent.
      Quelle valeur a l'idéal de Tata Cwistiane quand les gens vivent l'horreur?

      Merci de m'avoir laissé m'exprimer malgré tout. Je dis ça sincèrement.
      Bonne journée Elodie, et désolé pour l'usage de termes quelque peu... brutaux.

      Au fait, je ne suis pas entrain de dire que Sarko avait fait mieux. Ce n'est pas mon propos. Mon opinion est la comparaison entre l'idéal impossible de tata Cwistiane avec l'épouvantable quotidien de millions de citoyens.


      L'idéal et la Réalité.
      J'ai chois la Réalité, vous avez choisi l'idéal.

      Supprimer
    3. Si vous confondez conseils et ordres, c'est peut-être aussi pour ça qu'on aura un mal fou à trouver un terrain d'entente!

      Supprimer
  6. Le tout-carcéral, comme vous dites, est parfaitement efficace, à condition de construire suffisamment de prisons. Et aussi de rétablir vigoureusement ce qu'on appelle improprement la “double peine”, à savoir l'expulsion systématique de tous les étrangers que leurs agissements ont d'abord conduits en prison.

    J'ajoute que permettre aux assassins ou aux violeurs de s'amender n'est pas le but de la prison, dont le rôle est de punir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'expression "tout-carcéral" n'est pas de moi hein.
      Construire des prisons... mais a-t-on seulement la preuve que la prison est efficace?
      Et puis, ça coûte combien la construction ET l'entretien des prisons?
      Doit-on envoyer tous les voleurs de voitures ou les marginaux qui nous molestent un peu parce qu'ils sont ivres ou un peu frapadingues en prison?

      La prison ne serait pas qu'une punition si on mettait en place de vrais moyens pour s'amender et se réinsérer.

      Et je pense qu'il est préférable de se voir affliger une peine alternative pour rester dans le circuit social que de croupir en taule pour un vol de voiture.

      Quant à la double peine, vous savez déjà ce que j'en pense.

      Supprimer
    2. La prison a ceci d'efficace qu'elle permet, pour un temps plus ou moins long, de mettre la société à l'abri des nuisibles.

      Le but de la prison n'est pas d'amender, cette idée née aux USA dans sociétés "philanthropiques" composées de dames patronnesses qui n'avaient pas la moindre idée de ce qu'est la criminalité, je veux dire par là qu'elles n'avaient jamais expérimenté ce phénomène dans leur chair. Le but de la prison c'est de punir.

      Ceci dit, ce discours ne risque pas d'avoir un sens dans une société où l'on a abattu l'idée même d'autorité au point d'en arriver à proposer de légiférer pour pénaliser la simple fessée donnée à un garnement.

      Supprimer
    3. Et bien faisons en sorte alors de trouver une alternative à la prison si elle est tellement inefficace pour s'amender.

      Supprimer
    4. Mais ce n'est pas tant qu'elle est inefficace pour s'amender, c'est surtout que ce n'est pas sa finalité.

      Supprimer
    5. Alors il faut trouver autre chose. CQFD

      Supprimer
    6. Et avec ça c'est nous qui sommes censés être butés...

      Supprimer
  7. Robert Marchenoir25 février 2013 à 19:40

    S'il n'y a pas de place en prison, l'urgence consiste à... je vous le donne en mille... construire des places de prison ! Et non pas mettre les prisonniers dehors pour faire de la place aux suivants, évidemment.

    Or, le gouvernement socialiste a annulé les constructions de prison qui avaient été décidées par la droite (et qui étaient, elles-mêmes, largement insuffisantes).

    La politique de Taubira, soi-disant ministre de la justice, est littéralement une politique criminelle, en ce sens qu'elle encourage le crime. Le message envoyé aux délinquants est désastreux. C'est : open bar, servez-vous, attaquez les Français, vous risquerez encore moins que sous Sarkozy.

    C'est d'ailleurs dans les chiffres. La délinquance a explosé à partir de juin 2012, le mois suivant les élections. Les socialistes avaient promis l'indulgence aux criminels, ils ont été élus, les criminels se lâchent... et Taubira remplit sa part du contrat.

    Les gens qui sont en prison, comme je vous l'ai expliqué, ne sont pas des délinquants mineurs, qu'on pourrait mettre dehors avec des peines alternatives pour faire de la place aux délinquants majeurs.

    Un grand nombre de délinquants majeurs sont déjà dehors, car ils ne sont jamais allés en prison, ou alors pour des durées très courtes.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais enfin, il y a en prison des délinquants mineurs c'est clair! (par mineur, j'entends vente de shit ou vol de voiture, exemple que j'ai pris dans mes commentaires ci-dessus)

      Et j'insiste. Si Mme Taubira met en place des peines alternatives avec des moyens humains dignes de ce nom, je pense qu'il est possible d'en tirer profit.

      Supprimer
    2. Personne aujourd'hui ne va directement en prison pour vol de voiture ou vente de shit.
      En revanche vous pouvez aller en prison si votre vol de voiture ou votre vente de shit sont les derniers d'une longue série de délits commis sur des années.
      Ce qui est évidemment très différent.

      Supprimer
    3. Ah ! Voilà Aristide. Il n'a jamais trollé chez moi, je crois. Mais tu es une pauvre âme en peine et je ne suis qu'un gros con. Il devrait te convaincre.

      Supprimer
    4. Oui c'est très différent.
      Et si je vous dis que je connais quelqu'un qui est allé en taule 4 mois pour trafic de shit avec un casier vierge jusque là, vous me croyez ou vous me prenez pour une mytho?

      Supprimer
    5. Je vous crois, mais c'est on ne peut plus rare.

      Supprimer
    6. Je réponds que je vous parle statistiques, pas cas individuels et que les exceptions, que l'on peut trouver partout, n'infirment pas la règle.
      Par ailleurs pour chaque cas comme celui que vous citez (à supposer qu'il soit avéré), on trouvera des dizaines de cas d'individus libres comme l'air avec des casiers longs comme le bras.

      Supprimer
    7. "À supposé qu'il soit avéré".

      Barrez-vous de ce blog si vous y venez pour mettre en doute le peu d'histoire personnelle que j'y publie.
      Vous avez le droit de ne pas être d'accord avec ce que je dis, mais je me demande de quel droit vous vous permettez de remettre en cause du "personnel".

      Supprimer
    8. Vous êtes butés tous les deux.
      Je ne nie pas que des multirécidivistes ou pluridélinquants soient en liberté.
      Mais passez de l'autre côté des barreaux 2 secondes pour vous demander si tous ceux qui y sont le méritent tous.
      Quand bien même le cas dont je vous parle et qui est avéré (n'en déplaise à son Excellence Aristide qui sait tout. A tel point qu'on se demande ce qu'il vient faire ici) serait minoritaire. Quand bien même il n'y aurait que 2 ou 3% de détenus de ce genre dans nos prisons, c'est suffisant pour s'en préoccuper.

      Supprimer
    9. Je vois que vous commencez déjà à vous fatiguer de la contradiction puisque vous répondez à côté et que vous en venez aux attaques personnelles (pas très fines ni originales d'ailleurs, mais ça vous regarde).
      Dommage.

      Supprimer
    10. Pardon? Mais n'est-ce pas vous qui vous êtes permis de douter de ce que je racontais de personnel?

      Supprimer
  8. Eloooody,

    Vire Pierre (qui est con comme une bite) et Bob Marchenoir (c'est un peu différent). Ils vont te polluer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf... Le QI d'une bite, ça fait pas beaucoup quand même...

      Supprimer
    2. En plus la mienne a le nez bouché.

      Supprimer
    3. Je comprends. Tu as un rang à tenir hein ;-)

      Supprimer
    4. Robert Marchenoir27 février 2013 à 13:54

      Puisque vous aimez donner des conseils, Nicolas, je vais vous en donner un à mon tour.

      Vous jouez sans cesse à ce petit jeu stupide qui consiste à provoquer vos amis de gauche en faisant état de vos liens avec Didier, ce réactionnaire patenté. Cela vous permet de chercher querelle à gauche en expliquant à quel point vous êtes différent du gauchiste moyen et supérieur à lui.

      Bien entendu, cela ne vous empêche nullement de chercher querelle à droite, non seulement en vous conduisant de façon odieuse vis-à-vis des conservateurs sur votre propre blog, mais en tentant de convaincre les autres blogueurs d'en faire autant chez eux, ce qui est tout de même une espèce de record mondial du troll.

      Honnêtement, je n'ai jamais vu personne faire ça de cette manière dans aucun pays du monde, et des fils de blog, j'en ai lus des dizaines de milliers. Sans compter que pour réussir à offenser quelqu'un du calibre de Pierre Chappaz, par exemple, il faut vraiment y mettre du sien.

      Mais avoir des réactionnaires dans vos relations n'a rien de particulièrement remarquable. Tout le monde fréquente des gens qui ne sont pas de son bord politique.

      Non, si vous voulez vraiment être original, vous démarquer de vos amis politiques, cultiver ce côté snob et décalé qui vous conduit à insulter n'importe qui sans motif, vous devriez arrêter de jouer les petits flics de la pensée, les tchékistes de pâté d'immeuble sur les blogs des autres.

      Vous devriez tenter de comprendre ce concept mystérieux qui s'appelle la liberté.

      Vous devriez vous initier à cette étrange activité qui n'a jamais que deux mille cinq cents ans, et qui s'appelle le libre examen, l'exercice de la raison, le débat argumenté et contradictoire.

      Ca, ce serait véritablement révolutionnaire. Ca, ça vous démarquerait définitivement du gauchiste ordinaire.

      Supprimer
    5. Robert,
      Je crois vraiment que vous êtes cinglé. C’est moi qui fréquente des comptoirs et c’est vous qui en faite de la psychologie. Vous êtes en train de m’expliquer ce que je dois faire en m’expliquant ce que je ne dois pas expliquer aux autres. Vous cinglé et tordu.
      Je ne suis pas odieux : j’insulte les gens à qui j’ai demandé de ne plus intervenir chez moi parce qu’ils s’y comportent « mal », c'est-à-dire qu’ils ne comprennent pas que nous ne sommes pas d’accord et ne supportent pas de ne pas avoir raison. Je leur demande de partir. Ils reviennent. Je les insulte.
      Chappaz s’est probablement fâché avec la plupart des blogueurs politiques de la planète, bien avant que j’ouvre mes propres blogs. Il ne supporte aucune contradiction (mais défendez-vous mutuellement entre libéraux).
      Flic de la pensée sur les blogs des autres ? Non, conseiller spéciale de la taulière pour ce qui concerne la tenue des blogs.
      « Vous devriez vous initier à cette étrange activité qui n'a jamais que deux mille cinq cents ans, et qui s'appelle le libre examen, l'exercice de la raison, le débat argumenté et contradictoire. »
      Donc vous me dites ce que j’ai à faire. Amusant…
      « Honnêtement, je n'ai jamais vu personne faire ça de cette manière dans aucun pays du monde, et des fils de blog, j'en ai lus des dizaines de milliers. » Qu’est-ce que j’ai fait ? J’ai conseillé à une amie de se débarrasser de casse-couilles. Et je serais le premier au monde ! Gloire…

      Supprimer
    6. "J’ai conseillé à une amie de se débarrasser de casse-couilles."'
      => c'est pas faux!

      Supprimer
  9. Mouarf ! Mais tu as tous les reacs de chez Didier qui débarquent ici !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est depuis qu'il m'a filé la Légion d'Honneur... C'est malin.

      Supprimer
    2. Bah ! Fais comprendre à ces cons que ton blog n'est pas un dépotoir. Garde Didier qui est sympathique et gros. Mais n'oublie pas que les autres sont probablement des maigrichons : tu les vires.

      Supprimer
    3. Bon bah ils sont prévenus au moins.

      Supprimer
    4. Ah! Ah! Quand on dit que le socialo dit aux gens comment agir...

      Supprimer
    5. Quand on confond ordre et conseil d'ami...

      Supprimer
    6. Oh! On sait les techniques Nicolas.
      Il est très facile de travestir ses intentions. C'est un des trésors de la langue française.

      Supprimer
    7. Le théorie du complot... C'est touchant!

      Supprimer
  10. Mais je crois que la prison n'est pas le seul moyen, la seule solution pour conduire les coupables à s'amender.

    Et puis j'avoue que j'ai un peu du mal à imaginer comment on peut envisager toute possibilité de réinsertion quand on croupit dans une prison qui déborde et dont les conditions d'hygiène et de confort élémentaires ne sont pas respectées.

    Vous parlez comme si la seule fonction de la sanction pénale était de « réhabiliter » les criminels, de les amener à se repentir et à changer de vie. Mais la sanction a bien d’autres fonctions. Théoriquement elle sert au moins à quatre choses :
    1) Punir
    2) Dissuader
    3) Mettre hors d’état de nuire
    4) Réhabiliter
    La prison remplit bien les trois premières fonctions, elle ne remplit pas, n’a jamais remplit et ne remplira jamais la quatrième.
    Pas plus que n’importe quel autre dispositif.

    Car la vérité, c’est que personne ne sait comment « réhabiliter » ou « réinsérer » les criminels endurcis. Et ne vous bercez pas d’espoir en vous disant qu’on n’a pas tout essayé : depuis un siècle et demi que la prison est devenu pratiquement la seule forme de châtiment en Occident, toutes les alternatives possibles et imaginables ont été essayées et testées à travers le monde. Sans succès.

    J’ajoute que même si l’on savait comment « réhabiliter » les criminels, cela ne changerait rien au fait que la justice la plus élémentaire demande à ce qu’ils soient punis pour leurs actes avant que d’être, éventuellement, « réhabilités ».

    Au total, il est amusant de voir que la gauche laïque a finalement la même conception de la prison que les fondateurs très religieux des pénitenciers américains, sauf qu’elle a remplacé les chapelains par les travailleurs sociaux, avec le succès que l’on sait.
    Il est aussi cocasse de voir que cette même gauche, qui ne cesse de s’insurger contre la « logique comptable » à propos des dépenses les plus futiles, redécouvre brusquement cette « logique comptable » lorsqu’il s’agirait pour l’Etat d’assurer sa fonction la plus indispensable : protéger la vie et les biens des honnêtes gens, châtier les criminels. Là, tout d’un coup, on compte le moindre Euro.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous devriez relire Michel Foucault.

      Supprimer
    2. Parmi tous les mauvais livres qu'a écrit Michel Foucault, Surveiller et punir est probablement le plus mauvais.
      Vous devriez lire autre chose que Michel Foucault si vous voulez espérer comprendre quelque chose à la criminalité.
      Vous pourriez commencer par là par exemple :
      http://aristidebis.blogspot.fr/2012/05/crime-et-nature-humaine-17-introduction.html
      http://aristidebis.blogspot.fr/2012/05/crime-et-nature-humaine-27-sexe-age-et.html
      http://aristidebis.blogspot.fr/2012/05/crime-et-nature-humaine-37-personnalite.html
      http://aristidebis.blogspot.fr/2012/06/crime-et-nature-humaine-47-le-contexte.html
      http://aristidebis.blogspot.fr/2012/06/crime-et-nature-humaine-57-ecole-et.html
      http://aristidebis.blogspot.fr/2012/06/crime-et-nature-humaine-67.html
      http://aristidebis.blogspot.fr/2012/06/crime-et-nature-humaine-77-perspectives.html

      Ne me remerciez pas, c'est bien naturel.

      Supprimer
    3. Ahahahah!!! La barre de rire du matin!
      Je ne vous remercie pas donc.

      Supprimer
    4. Vous qui savez tout, vous ignorez visiblement que vos liens sont inactifs et que je ne vais sûrement pas les copier coller un à un pour aller lire vos âneries.

      Supprimer
    5. Je n'espérais pas que vous alliez me lire, mais d'autres que vous le feront peut-être. Et comment savez-vous que ce sont des âneries puisque vous ne les avez pas lu?

      Supprimer
    6. Je vous lis ici c'est déjà pas mal.
      Et je n'aime pas trop quand des commentateurs font de l'autopromo.
      J'ai déjà donné avec le Parisien Libéral...

      Supprimer
    7. Ah ben, je l'avais oublié, celui là ! T'as vu ! J'ai fait l'animation en ton absence. Tu me dois une bière.

      Supprimer
    8. Oui merci hein!
      Je réponds au rythme de ma connexion... Vous aurez tous compris que je ne suis pas devant mon PC aujourd'hui!

      Supprimer
  11. Je suis entièrement d'accord avec ce billet...Ça me fait quand même froid dans le dos quand je vois les réactions qu'il suscite..
    "S'il n'y a pas de place en prison, l'urgence consiste à... je vous le donne en mille... construire des places de prison ! Et non pas mettre les prisonniers dehors pour faire de la place aux suivants, évidemment."
    Le régime nazi ne disait pas autre chose, c'est pourquoi il a mis en place toute une administration très bureaucratique pour la "gestion des camps"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saint Godwin priez pour nous.

      Tout ce que je vous souhaite, c'est de vous faire bolosser comme les petits qui défilaient contre le CPE et qui se sont pris une dose de réalité sous la forme de bandes de racailleux venus faire leur marché, alléchés par tous ces Ipod et smartphones gratuits. Ils étaient des milliers face à 500 ou 600 et ils se sont débandés en faisant sous eux, laissant leurs copains et copines aux mains de la voyoucratie.

      Le plus beau, c'est qu'ils n'ont rien appris et récitent les mêmes mantras que vous, refusant de regarder la réalité. C'est beau la pensée magique, sauf que lorsqu'on décrète que rien n'est arrivé, ça a quand même eu lieu.

      Supprimer
    2. Bon et bien Godwin c'est fait.
      Et le cliché aussi.

      Supprimer
    3. Robert Marchenoir27 février 2013 à 13:22

      Vous crachez sur les Juifs, Kalondour (en plus de vous moquer du monde). Le régime nazi ne mettait pas les gens en prison pour punir le vol et le meurtre. Il mettait les gens en prison pour les massacrer afin de punir leur appartenance à une race.

      Vous voyez la différence ?

      Supprimer
    4. On ne va pas épiloguer sur la Shoah hein... Kalondour ne "crache" pas sur les juifs comme vous dites. Enfin, je ne l'ai pas perçu comme tel son commentaire.
      J'ajoute (et je pense qu'il serait bon de ne pas poursuivre sur ce point Godwin) que les nazis ne mettaient pas dans les camps QUE des juifs pour leur appartenance à une race, ils y mettaient aussi les homosexuels pour les rééduquer, les handicapés mentaux pour les stériliser, les communistes et les résistants pour les punir.
      Même s'il est évident pour tout le monde que ce sont les Juifs qui ont payé le plus lourd tribut.

      Supprimer
  12. Puisque vous abordez le sujet du bracelet électronique, causons un peu technique.

    Je ne nie pas que ce dispositif puisse avoir son utilité, seulement il faudrait d'abord que les juges reviennent sur leur idéologie fondée sur le bouquin de Marc Ancel, et que la justice dispose des moyens nécessaires.

    Coller le bracelet à un primo-délinquant n'a pas plus de sens que de lui donner une suite de peines avec sursis sans que jamais on ne pense à exiger qu'il purge les dites peines en suspens. Autant s'éviter la peine de chercher à les interpeller, de les traîner devant un tribunal. Efforts et dépenses pour... nada au final. En revanche, à l'occasion d'une liberté conditionnelle, cela peut s'entendre.

    Sauf qu'au lieu d'avoir recours à des PSEM (placement sous surveillance électronique mobile), c'est à dire à des bracelets de dernière génération pourvus de GPS qui peuvent alerter le service de probation de toute infraction aux limitations définies préalablement, on a massivement recours à des PSE statiques. C'est à dire le confinement au domicile, ou à son immédiate périphérie, à des heures précises, généralement les heures de sortie de travail jusqu'au lendemain matin. Ce qui revient à donner un blanc-seing à tous les délinquants voire criminels sexuels qui ont été équipés.

    Pour vous donner une petite idée de l'imbécillité de la chose, sur un "parc" de près de 4000 individus équipés de bracelets, seule une petite vingtaine est équipée de PSEM.

    Bon, après on peut continuer à discuter de tout et de n'importe quoi sans données chiffrées, sans même savoir de quoi qu'on cause.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc c'est faisable si cette réforme s'accompagne de moyens humains conséquents.

      Supprimer
    2. Vous ne comprenez pas. Le bracelet ne peut qu'être une mesure d'accompagnement mise en place pour la partie probatoire, pas une peine de remplacement. Par ailleurs, le vrai problème réside moins dans les moyens matériels et/ou humains que dans l'idéologie des juges qui répugnent à recourir aux PSEM jugés par trop intrusifs pour les pauvres délinquants qu'ils jugent.

      Supprimer
    3. Pourquoi "pas une peine de remplacement"?

      Supprimer
    4. Est-ce que vous avez simplement ne serait-ce qu'une toute petite idée de ce que c'est que la vie d'un type qui porte un bracelet ? Mis à part quelques obligations régulières mais pas vraiment invasives et/ou contraignantes, c'est la vie de M. tout le monde. Il se lève, se prépare, va bosser ou chercher un emploi, va traîner un peu avec des potes. La seule vraie contrainte sera de regagner son domicile à heure fixe et d'en sortir de même.

      On peut lui avoir interdit un certain périmètre, voire même d'approcher de certains lieux, s'il n'est pas muni d'un PSEM, ça ne sert à rien du tout puisque personne ne pourra retracer son parcours.

      Vous appelez ça une peine ?

      'tain, zêtes sacrement dure !

      Supprimer
    5. Mais puisqu'on parle de réforme et de refonte, attendons de voir ce qu'il va en découler avant de tuer le poussin dans l'œuf non?
      Ce billet évoque une refonte qui aboutira sans doute à un texte de loi. Je défends l'idée d'une réforme.
      Mais comme je l'ai dit: sous certaines conditions.

      Supprimer
    6. La différence entre nous, c'est que pas mal de circulaires me passent entre les mains. Je peux donc me faire une petite idée de ce qui se profile.

      Enfin, j'aimerais bien qu'on cesse de parler de tout carcéral, parce que même sous Sarko, dont je rappelle que je n'ai jamais fait partie de son fan club, loin s'en faut, ça n'a jamais été le cas. Quand on en arrive à devoir vider des prisons pour faire de la place à de nouveaux arrivants, ce n'est pas ce que j'appelle du tout carcéral. C'est aussi idiot que de vouloir vider les prisons pour des motifs purement idéologiques fondés sur la doctrine Ancel, de sinistre mémoire.

      Il y a également une autre différence entre nous, c'est que vous n'êtes pas au contact quotidien des victimes et des voyous. Moi, si. J'ai également une idée très nette de ce qu'on appelle "le chiffre noir", c'est à dire le nombre de faits qui ne sont pas rapportés aux forces de l'ordre. Quand dans une journée vous discutez avec des gens qui vivent dans une cité et qu'ils vous disent qu'ils ne se déplacent plus pour porter plainte pour la dégradation de leur véhicule, pour une agression subie dans le hall de leur immeuble, etc. vous vous rendez vite compte que la réalité ne se trouve pas dans les stats de l'ONDRP, qui pourtant trahissent quand même des hausses inquiétantes. Dites-vous bien que ces gens sont excédés mais qu'ils ont fini par baisser les bras, dégoûtés parce que des faits qui auparavant étaient enregistrés en plainte ne valent plus qu'une main-courante. Ils ne sont pas stupides, ils voient bien le petit jeu de requalification des faits qui font glisser le mis en cause des Assises vers la Correctionnelle, tout ça pour qu'on puisse parader en affirmant qu'il y a moins de viols, mais qu'on observe une légère hausse des agressions sexuelles. Etc. ad nauseam.

      Ce chiffre noir traduit une défiance de plus en plus grande de la population qui ne croit plus aux grands discours, aux statistiques officielles, qui en plus dans certains cas mentent de la manière la plus éhontée. Et tout ce qu'on propose, c'est des peines qui n'en sont pas, de vider les prisons mais même pas dans le but d'y faire de la place alors que le simple bon sens voudrait qu'au constat du sur-remplissage on en construise de nouvelles, ne serait-ce que pour donner des conditions de détention décentes.

      Supprimer
    7. je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas construire de prisons pour améliorer les conditions de vis des détenus hein. Au contraire.
      Je pense que ce n'est pas la SEULE solution.
      Je dis juste qu'une réforme est nécessaire pour une justice plus juste et sans excès. Dans un sens comme dans l'autre.

      Supprimer
  13. c'est déjà ce que font les juges : cf les deux policiers morts sur le périph.
    en plus, l'un d'entre eux a eu un accident avec quelqu'un qui roulait sans permis peu de temps avant et qui a été condamné à 50€ d'amende et 50h de TIG
    si les lois étaient appliqués par les juges à tendance socialo les deux policiers seraient encore vivant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah voyons.
      Envoyons les socialos en taule je ne vous que ça.

      Supprimer
    2. Je ne vois que ça (iPhone...)

      Supprimer
    3. Merci Roberto pour votre témoignage. mais encore une fois, le bon sens n'est pas le fait de la socialie. Ils vous diront aussi que Jack Lang est un être d'amour, que Frédéric Mittérand est un homme respectable, et j'en passe et des meilleures.

      Supprimer
    4. c'est quand même dommage que ta seule réaction elooooody à mon commentaire ne concerne pas les deux policiers mais ces pauvres socialos que l'on accable

      Supprimer
    5. Que la mort de ces 2 policiers soit effroyable et dramatique, c'est évident pour tout le monde.
      Que leur mort soit mise sur le dos des socialos, "c'est quan même dommage que ça soit ta seule réaction roberto"

      Supprimer
    6. si les juges, majoritairement de gauche, faisaient leur taf les policiers seraient moins en danger.
      c'est quoi cette histoire bidon de ne pas punir les gens, c'est la fête à la crevette.
      Laissons les violeurs en liberté
      Laissons les braqueurs de banque dans la rue ...

      Supprimer
    7. Et vous vous partez en crevette là... si je puis me permettre

      Supprimer
    8. J'ai eu soudainement l'impression, en lisant ces commentaires, que les policiers se sont mis à tomber comme des mouches sous les coups de récidivistes depuis que le Socialistes sont au pouvoir. Curieux, non ? Voilà maintenant que les récidivistes récidivent à qui mieux mieux, alors qu'avant les socialos laxistes, ils se montraient plus précautionneux.

      Immortel canard, comme celui des juges majoritairement de gauche.

      Supprimer
    9. Bon.
      Après 123 commentaires, je crois qu'on a fait le tour du débat.

      Supprimer
  14. J'aime bien quand on fait appel aux "honnêtes citoyens".
    J'ai connu une de ces associations qui se revendiquait de ce nom.
    Résultat magnifique : 8 sur 10 des adhérents était en très large délicatesse avec le fisc et se sont payé le redreqssement du siècle. Quelques uns ont été condamnés pour escroquerie ...

    Pas mal, non ?

    Ladite assoce n'a pas vécu bien longtemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince j'avais répondu mais mon com n'est pas passé.
      Je ne sais plus où j'en suis!

      Supprimer
  15. En tout cas Elodie votre page de commentaires est belle, car contrairement à vos collègues de gauche, nous avons tous pu donner notre avis sans nous faire traiter de tous les noms. Sur ce billet on a une belle représentation des différentes opinions des Français.
    Demandez-vous pourquoi Nicolas n'aime pas les avis autres que le sien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Tu dis à Elooooody ce qu'elle a à faire... Je vais néanmoins répondre : tout le monde peut donner son avis chez moi. Le problème est que les réacs et les crétins dans ton genre ne savent pas cesser une discussion et partir sur un constat de désaccord.

      Par ailleurs, mon blog de gauche est un outil de communication : il n'a pas à servir de vitrines aux gens avec qui je suis en désaccord (voir le commentaire d'Aristide qui fait de la publicité pour son propre blog). J'aime bien la discussion cordiale, donc je tolère beaucoup. Par contre, un type comme Aristide (toujours lui, mais je me suis déjà engueulé avec les autres, il faut varier), à 10h10, explique qu'Elooooody est butée et qu'elle ne supporte pas la contradiction, mérite d'être expulsé rien que pour ça, vu de le nombre de contradicteurs présents ici.

      Voilà : vous ne savez pas discuter, la moindre contradiction devient une insulte (Aristide qui parle d'attaque personnelle...) et refusez de penser que l'on puisse ne pas tomber à genoux d'admiration devant votre argumentation.

      On appelle ça des trolls et je conseille à Elooooody de faire gaffe, sinon elle va se faire bouffer.

      Supprimer
    2. Un outil de communication? Tu plaisantes? Tu communiques mais insultes dès que tu n'es pas d'accord.
      Elle va se faire bouffer? Mais par qui?
      Je suis désolé mais je t'ai vu insulter des gens qui ne t'avaient pas manqué de respect, mais avaient juste un avis différent du tien.
      Je suis d'accord, c'est ton blog, tu fais ce que tu veux Nicolas, mais n'empêche que celui d'Elodie est bien plus démocratique que le tien. Ce n'est pas le but de ton blog peut-être, mais n'empêche qu'on a un vrai sentiment de mini-démocratie ici.

      Elodie tu gagneras en popularité à agir ainsi. Je ne vois aucun "troll" qui t'ait manqué de respect, et il n'y a aucune raison pour que tu obéisses à qui que ce soit.

      "mérite d'être expulsé".. Ah! Ah! C'est beau, tu te révèles au grand jour!

      Supprimer
    3. J'ai toujours une bonne raison pour insulter les gens. C'est la meilleure manière de les faire dégager. Je n'insulte que les gens désagréables et ça comprend ceux qui parlent trop.

      Je vais te poser une question : pourquoi crois-tu que Didier et moi soyons obligés d'activer la modération de nos commentaires ? Tu crois vraiment que ça nous fait plaisir ?

      Je te donne la réponse : parce que nous sommes minés par les imbéciles bavards et sans savoir vivre. Et surtout les crétins. Pourquoi penses-tu qu'Elooooody veut gagner en popularité avec les réacs qui viennent de la blogroll de Didier.

      Je t'ai dit plusieurs fois d'ouvrir un blog et le jour où tu l'auras fait, tu pourras donner ton avis aux blogueurs sur la manière de tenir les blogs.

      Supprimer
    4. Ah c'est ça, je dois ouvrir un blog pour dire à quelqu'un que j'apprécie la manière dont elle tient son blog? Je dois ouvrir un blog pour avoir le droit de donner mon opinion? N'importe quoi...
      T'as qu'à fermer les commentaires si t'aimes pas les contradicteurs. Je sais que tu aimes te faire mousser, t'as le droit, et moi j'ai le droit de dire à Elodie que sont blog sort du lot des blogs de gauche. Les noms d'oiseaux n'ont jamais empêché la discussion, et Elodie sera toujours plus populaire à laisser les gens 'exprimer.

      Après j'en ai rien à foutre de ce qu'elle fera, n'empêche qu'elle réussit à réunir un plus grand panel de personnes. Elle est bien plus populaire que toi et ça t'emmerde.

      Supprimer
    5. Tu ne dis pas seulement que tu apprécies et tu ne fais pas que donner une opinion, tu donnes des conseils à un sujet que tu ne connais absolument pas. Par exemple, tu n'arriveras pas à comprendre qu'Elooooody et moi ne sommes pas en concurrence et que je n'ai rien à cirer de sa popularité ni de la mienne, la question n'est pas du tout là.

      Je vais néanmoins me faire mousser un petit peu : ça me fait plaisir que le blog d'Elooooody fonctionne bien, d'une part parce que je l'aime bien, mais aussi parce que je lui ai donné un tas de conseil et qu'elle a pris dans le lot ce qu'elle voulait prendre.

      Néanmoins, je t'invite à regarder une définition du mot "populaire" dans un dictionnaire.

      Supprimer
    6. Ouhla... J'ai gardé le meilleur échange pour la fin on dirait!
      Qu'elle bêtise cette histoire de popularité!
      Si j'avais voulu la mesurer je serais restée chez Wikio-Ebuzzing, point barre.
      Et si ce blog est comme il est aujourd'hui, c'est grâce à Mehdi, Melclalex, MajiCWoofy d'une part mais surtout grâce à Nicolas hein.
      Et puis il a un an ce blog alors on se détend!
      On verra si je suis toujours aussi aware dans 6 ans!

      Supprimer
    7. Mais nan mais nan... Tes cheveux blancs sont un fake, tout le monde le sait!

      Supprimer
  16. Pourquoi les détenus méritent-ils plus d'attention que les victimes?
    Pourquoi la ministre de la Justice pense d'abord aux détenus qu'aux victimes?
    Si vous avez une idée sur la question je suis preneur car ça reste un mstère que j'aimerai comprendre.
    Cette fois je m'en vais, zou! Re-bonne journée ténardière!
    Encore merci de m'avoir laissé m'exprimer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement? N'est-ce pas un peu misérabiliste comme propos?

      Supprimer
  17. Je crois, ma chère, que je vous rendrais service en vous retirant de ma blogroll…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah non pas après m'avoir filé la Légion d'Honneur.
      C'est à moi de vous la rendre, pas à vous de la reprendre.
      Blague à part, je m'en fous: chacun fait ce qu'il veut dans son blog.
      Et dans sa blog roll.
      Point barre.

      Supprimer
  18. Je viens de lire attentivement ton billet et les commentaires.
    Et la grâce m'a touchée.
    J'étais complètement d'accord avec toi au début et maintenant je suis pour le rétablissement du bagne et même d'une peine plus radicale ... je suis sur le bon chemin, je crois.
    Merci taulière tolérante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Rétablissons la peine de mort. Soyons fous.

      Supprimer
  19. Personne n'a parlé de la justice pour les mineurs. Et de la prison, et des foyers fermés.
    En voilà un sujet qu'il est bon pour s'engueuler, pourtant ?

    RépondreSupprimer
  20. Delarue (le rapporteur général) a publié son rapport, mais je ne sais pas quel magazine le relaie cette année. L'année dernière, c'était dans l'Express. Il demandait des aumôneries pour les musulmans qui représentent 70% des prisonniers en France, n'ont pas d'endroit pour exercer leur culte en milieu carcéral (la loi le permet ce droit pourtant) et se font raccoler par des imams autoproclamés qui racontent n'importe quoi pourvu que ça ait l'air fondamentaliste et djihadeux. Ils sont mûrs pour la sortie.

    RépondreSupprimer
  21. Je ne suis pas sensible à l'hystérie collective concernant la prétendue augmentation de violences alors qu'il n'y en a jamais eu moins. Je ne confonds pas morale et loi. Je suis très attachée à l'état de droit, à l'indépendance de la justice, le tribunal n'est pas là pour venger la victime mais pour appliquer la loi sociale. J'estime qu'il vaut mieux 50 coupables dehors qu'un innocent en prison
    MAIS je vis dans un environnement difficile et je constate qu'il faut tout de même corriger certaines déviances des lois en cours parce que comme toute règle, au bout d'un certain temps il y a un effet d'aubaine qui se développe.
    MAIS je rejoins malheureusement certains de vos détracteurs.
    En premier lieu, la prison n'a pas pour premier rôle de réhabiliter mais de punir. Elle est clairement criminogène mais au moins on reconnait le caractère du choix, ce n'est pas parce que je suis immigré, pauvre, chômeur que je choisis la mauvaise voie. Mon frère a fait le mauvais choix j'ai fait le bon choix. Un copain travaille au fast-food, vit en hlm pourri et poursuis ses études, aident ses parents et la mairie paye des vacances gratuites à son cousin "délinquant". Mon copain se sent insulté, je me sens insulté en tant que fille et petite-fille de la plèbe, parce que mes grands-parents ont perdu des enfants faute d'argent pour payer les médicaments, ils auraient fouettés leurs enfants s'ils s'étaient avisé de voler une pomme. Il y a 3,5 millions de chômeurs et certains auraient des emplois réservés parce qu'ils ont volé des iphones ou des nike dernier cri (ô combien indispensable pour survivre)? Je suis au chômage et je resterais honnête même si mon frère me nargue et se fout de moi parce que je rentre à 5h du mat sans avoir été payée en horaires de nuits.
    Le concept de "réhabilitation" est presque snob, comme si il n'y avait pas de délinquance, de violence, de meurtre, de drogue dans les milieux aisés, de malhonnêteté. Ce n'est pas la constatation que j'ai faite, j'entends plus de personnes se vanter de piquer dans la caisse ou de frauder le fisc, se droguer dans les beaux quartiers que de personnes faire une arnaque aux allocs (pourtant je fréquente plus les "pauvres"). Une étude dernièrement a d'ailleurs montré que la probabilité d'être malhonnête est plus élevée parmi les plus riches.
    La société n'a pas forcément failli, nous sommes libres, nous faisons des choix.
    Concernant les mineurs, je deviens terriblement pragmatique. Des constatations que j'ai faite, c'est terrible à dire mais j'en viens à penser que pour "sauver" les mineurs, on doit les rendre plus responsable pénalement. Parce que si à la deuxième infraction même à 11 ans, le casier judiciaire ne s'efface plus à la majorité (ou seulement au bout de 5 ans), cela empêchera les plus âgés de se servir d'eux. Faire faire une rédaction à un gamin qui a sectionné les câbles de l’ascenseur qui sait à peine lire et écrire en faisant mine de croire que cela va lui faire "découvrir" le bien et le mal, corriger 13 ans d'éducation immorale, c'est presque criminel parce que c'est le laisser dans la merde, c'est le laisser dans un monde sans règle dont il sera la première victime.
    Il faut changer la mentalité du tout-carcéral typiquement français, mais aussi construire plus de prisons ne serait-ce que pour respecter les droits de l'Humain, faire évoluer les lois sur le multirécidivisme pour éviter les effets d'aubaine, donner beaucoup plus de moyens à la justice (le délai des procès est quand même terrifiant en France et en attendant les gens comprissent en prison plusieurs années, et ça peut arriver à tout le monde). Je ne pense pas qu'une politique répressive et une politique réhabilitrice soient antinomique, elles peuvent être mener de front, elles doivent être mener de front, parce qu'il y a une multitude de situation, qu'il n'y a pas qu'une seule solution.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais me coucher. C'est trop.

      Supprimer
    2. @lyly => je suis d'accord avec les 3/4 de votre commentaire vous vous en doutez.

      @Nicolas => cot cot cot codète

      Supprimer
  22. Je ne partage pas votre opinion mais ne suis pas venu la contredire, d'autres s'en sont chargé.

    Je ne sais pas ce que valent ces échanges de liens entre blogueurs de droite et de gauche; puissent-ils au moins servir de base de dialogue plutôt que de se foutre sur la gueule et se renvoyer à la figure du gauchiste pour fasciste et autres amabilités.

    Vos contradicteurs m'ont paru courtois, disposés pour la plupart à discuter sur la base d'un argumentaire.
    Pierre est parfois un peu lourd, à fleur de peau, mais pas insultant.
    Koltchak est parfois brut de décoffrage mais son témoignage et son expérience sur les questions évoquées dans votre billet méritent qu'on y accorde un peu de crédit.
    Marchenoir est un bulldozer, il peut agacer, mais il ne louvoie pas et débattre avec lui est souvent enrichissant.
    Lui et Aristide sont des conservateurs, libéraux. Ils sont à des années lumières du troll d'extrême-droite.
    Aristide, donc, n'a rien du troll décrit par votre ami. Il est raisonné, plutôt calé, voire drôle et pinçant (il se peut qu'il y ait eu un malentendu ou une maladresse de sa part sur l'histoire personnelle que vous avez évoqué, ne vous braquez pas).

    Ne vous méprenez donc pas et faites vous votre propre opinion, je ne vous imagine pas une seconde vous faire bouffer ou maltraiter par ceux que j'ai évoqué.
    Votre ami de la comète a certainement eu maille à partir avec certains d'entre eux (avec moi, cela a très vite tourné au vinaigre et à l'insulte), mais libre à chacun d'observer qui se montrera le plus vulgaire et offensant dans ses interventions.

    Voila, bonne route et bon vent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouarf ! Tu es largement le plus vulgaire. Venir expliquer à la taulière ce qu'elle doit penser de chacun... Tu te prends pour qui ?

      Supprimer
    2. Dans la mesure où Anton connaît mieux et depuis plus longtemps cette sympathique petite bande de nauséabond (dont je m'honore de faire partie…), il ne me paraît pas abusif de sa part de renseigner un peu la maîtresse de maison à leur sujet.

      Supprimer
    3. Bof ! Ca frise la délation. Mais peut importe.

      Tiens ! Anton a dit : "Ne vous méprenez donc pas et faites vous votre propre opinion".

      Il suspecte donc la taulière de ne pas en être capable.

      Qui est vulgaire ?

      Supprimer
    4. Et ne vous inquiétez pas hein (si toutefois c'était le cas), celui qui va me bouffer n'est pas encore né): ni à gauche, ni à droite, ni celui qui est tombé dans le ravin.

      Supprimer
    5. "Il suspecte donc la taulière de ne pas en être capable.", toi oui puisque tu conseilles à Elodie de nous virer.

      Amicalement.

      Supprimer
    6. Pas du tout. Toujours aussi con... En tant que blogueur expérimenté et dans la blogroll de Didier depuis 5 ans (donc avec beaucoup de commentateurs reacs), je conseille à la taulière de virer. Pas de se forger une opinion.

      Supprimer
  23. Damn'... Si j'avais su j'aurai commenté avant... Tout à été dit, dans un sens comme dans l'autre.

    Evidement, mon attachement naturel à toute la clique de pourritures nauséabondes que sont Robert, Didier, Aristides, Koltchak et les autres me font penser que Taubira se plante royalement (c'est à dire dans le style de Marie-Ségolène Royal...).

    On peut discuter des chiffres et de l'idéologie tant qu'on veut; comme le dit Jegoun on ne sera pas d'accord.

    En revanche les faits sont indiscutables. Dont un en particulier : Si le fameux chauffeur avait été la ou il aurait du se trouver, c'est à dire en prison, 3 policiers seraient vivant, des enfants auraient encore leur pere et des femmes leur mari.

    Ne pas mettre le dealer de shit qui vend 3 boulettes par jour en prison c'est une chose (c'est discutable, mais ce n'est pas trsè grave) mais que des criminels/délinquants multi-récidivistes ne soient pas en prison, c'est injustifiable.

    Derniere chose : comment peut on penser que le délinquant qui n'ira pas en prison récidivera moins que celui qui y aura passé quelques mois ?

    Etudiez également attentivement le profil psychologique et social des récidivistes et vous verrez que tant que l'Education Nationale sera une fabrique de crétins qu'il n'y aura pas de boulot en France, il y aura de plus en plus de récidivistes.

    C'est un problème culturel et social, pas un problème de justice et Taubira se sert justement de la justice pour ne pas à avoir à agir sur le culturel et le social.

    Je prends ici les paris sur l'échec de l'idéologie de Taubira.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne m'en voudrez pas de ne pas vous répondre hein... Je crois que j'ai tout dit dans les com'.

      Damn'... Fallait arriver plus tôt.

      Supprimer
    2. Tout ça c'est de la faute aux juges de gauche et à l’Éducation Nationale qui fabrique des crétins.
      J'ai bon là?

      Supprimer
    3. Tu peux ajouter une couche sur l'immigration.

      Supprimer
    4. ah mince... Mais ça tombe sous le sens non?

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  24. Le problème c'est que vous faites dire aux autres ce qu'ils n'ont pas dit.

    Ou ai je parlé de l'immigration ?

    Je n'ai pas dit que tout était de la faute de l'EN et des juges (je n'ai d'ailleurs pas parlé des juges...) mais qu'en réformant correctement l'école (pas seulement ralonger la semaine) et en se démerdant pour que les gens aient du travail, on fera infiniment plus contre la récidive et la délinquance en général que toutes les Taubira du monde.

    Si ce ne n'est ni de la faute des juges (se sont pourtant eux qui "jugent"), ni de la faute de l'EN (qui est sensée instruire et éduquer nos enfants), ni de la faute de l'immigration (effectivement, ce n'est pas de la faute de l'immigration mais de ceux qui ont accepté cette immigration sans régle et sans devoir) alors c'est de la faute de qui ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rrrrôôô mais on plaisantait hein pour l'immigration. Je faisais un mix de ce qu'on peut généralement lire sur certains blogs très à droite.
      C'est peut-être la faute de la justice et de la politique pénale qu'il faut réformer...

      Supprimer
    2. "C'est peut-être la faute de la justice et de la politique pénale qu'il faut réformer..."

      Aussi, évidement. Mais je suis intimement persuadé que l'eerru que fait Taubira, et celle que vous faites aussi c'est de penser que réformer la justice et la politique pénal suffira.

      C'est faux. Ce que fait Taubira empira la situation en l'absence de toute autre réforme.

      Supprimer
    3. Donc puisqu'on n'en est qu'au stade du projet, attendons alors. non?

      Supprimer
    4. C'est ça le problème. On disait la même chose sur les 35h (je rappelle d'ailleurs les parole de Jospin, dans son livre biographique qui dit que le gouvernement socialiste savait parfaitement que les 35h étaient une bêtise mais qu'électoralement c'était payant...) "Attendez, vous verrez, ça va marcher"...

      On connait le résultat.

      Ils savent parfaitement que ce projet n'a aucun sens (comme la taxe sur les 75% par exemple) mais ils le feront pour gagner des voix et faire monter le FN au détriment de l'UMP.

      Au final, les interêts politiciens passent très largement avant la France et les Français.

      Supprimer
    5. Et bien comme je ne suis pas une bénie oui oui, si ça foire, je leur tomberai sur le poil.

      Supprimer
    6. Et j'aime bien, sur le principe, l'idée du "Donc puisqu'on n'en est qu'au stade du projet, attendons alors. non?"

      Sauf que vous n'avez pas cette réaction que ce sont des projets de lois de la droite...

      Un petit peu de cohérence de temps en temps, cela ne fait pas de mal :)

      Supprimer
    7. qui ça "vous"?
      Parce que si c'est de moi dont vous parlez, étant donné que je ne blogue que depuis 1 an, j'ai pas eu trop l'occasion de casser des projets de lois de la droite hein.
      Et si je l'ai fait sur ce blog, je pense qu'on peut le compter sur les doigts de la main (deux mains grand max).

      Supprimer
    8. "Vous", le gens qui votent à gauche en général (oui, je sais, les généralité, les amalgames c'est pas beau...)

      Supprimer
    9. c'est même très moche.
      Mais c'est de bonne guerre

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise