dimanche 24 février 2013

Pathétique UMP

François Hollande au Salon de l'Agriculture
Pathétique.
Je crois vraiment qu'on a une opposition lamentable dans ce pays. Non mais franchement...
Je lis ici ou là qu'on a la droite la plus bête du monde.
Et à chaque fois, ça me fait sourire.
Mais là franchement, on touche le fond.

Une première fois d'abord, quand François Hollande a déclaré suite à l'annonce de la démission du Pape:
"Nous ne présentons pas de candidat"
Perso, j'ai trouvé ça très drôle.
Pour deux raisons: 
  1. Parce que c'est vrai. Je ne crois pas (à moins que j'ai loupé un épisode) qu'il y ait en France une éminence religieuse qui se proposera comme successeur de Benoît XVI au prochain conclave.
  2. Parce que la France, pays laïc, n'a pas à se prononcer sur une question qui ne regarde que les catholiques et qu'il serait malvenu que François Hollande entre "en campagne" pour défendre un potentiel "candidat" français.
Alors on a eu droit à une levée de boucliers de la droite, et notamment de Claude Guéant qui a déploré une "blague déplacée" et irrespectueuse envers les catholiques.

Faut qu'il se détende Claude hein, c'est bon, y'a pas mort d'homme comme on dit. Rien de grave: le pape démissionne. C'est tout. La belle affaire!
 
Et puis hier, quand une fillette au Salon de l'Agriculture a dit à François Hollande "je n'ai jamais vu Nicolas Sarkozy", il a répondu ça:
Là aussi ça m'a fait rire. Oui je sais je suis bon public.

Nouvelle levée de boucliers de l'UMP qui nage en pleine nostalgie pathologique dans l'attente du retour inespéré du messie Nicolas Sarkozy.

Et comme l'UMP n'a pas peur des mots, on a pu entendre ceux de "dérapage", "insulte", "phrase déplacée".

Pareil. Faut se détendre! Il ne l'a pas non plus traité de gros con hein.
Pas touche à Nicolas Sarkozy. On n'a pas le droit d'en dire du mal. C'est mal.

NKM, Luc Chatel, Frédéric Lefebvre... Tous y sont allés de leurs petites phrases pour dénoncer le "chansonnier" Hollande et l'insulte faite aux millions de Français qui ont voté pour Nicolas Sarkozy.
Allons bon.
Mais où est l'insulte bordel de merde?
Et sinon, blague à part, est-ce que les lieutenants de Nicolas Sarkozy souhaitent qu'on leur rafraichisse la mémoire en leur rappelant toutes les conneries et les insultes que l'ex-président a balancées au cours de son quinquennat?

Du "casse-toi pauvre con", en passant par les "racailles", le "karcher" et l'"assistanat", à mon avis il y aurait de quoi faire en matière de propos insultants non?  

Je crois que l'UMP est à cran. A fleur de peau, à fleur de nerfs. Faudrait qu'ils se détendent.

Vraiment.  

UMP sous Lexomil
 

21 commentaires:

  1. Réponses
    1. Certes. Mais ils sont pathétiques.

      Supprimer
    2. Oui, et ça va durer 10ans au moins ;-)
      Enfin, si on decode la boutade de Hollande au Salon de l'Agriculture.

      Supprimer
  2. Je me souviens des cris et hurlements lors du "casse toi pov' con", que je m'amuse de voir la même chose à gauche aujourd'hui.

    Le changement c'est vraiment maintenant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'en termes d'insulte, il n'y a aucune comparaison possible entre "casse-toi paov' con" et "Nicolas Sarkozy tu ne le reverras plus" ou "nous ne présentons pas de candidat".
      Je ne dis pas que l'UMP n'a pas le droit de critiquer ni de crier à l'insulte... Au contraire.
      Encore faut-il qu'il y ait insulte.
      Et là, il n'y en a pas.

      Supprimer
    2. absolument, il y une vraie différence.

      Supprimer
    3. Je ne comprends même pas qu'on puisse comparer les bons de Hollande avec les conneries sans noms de Sarkozy.

      Supprimer
  3. ce billet m'a mis la banane pour le reste de la journée

    RépondreSupprimer
  4. Les "racailles", le "kärCher", c'était quand Sarkozy était à l'Intérieur et non "au cours de son quinquennat".
    (Bizarrement, le mot Kärcher avait plus choqué les commentateurs que la mort d'un enfant ayant chopé une balle perdue)
    Cela dit, vous avez raison : l'indignation surjouée des UMPistes est grotesque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai. Il était ministre. Un sacré terrain d'entraînement pour la suite qu'on connait.
      Et merci pour la fôte d'ortografe. C'est corrigé!

      Supprimer
  5. Oui, leur crispation réjouit plutôt le mauvais esprit que je suis...

    RépondreSupprimer
  6. Les réactions de l'ump me font rire et m'énervent aussi. Hollande a eu tellement de répartie sur ce coup, c'était tellement drôle. J'aimerais bien que Sarko revienne juste pour que FH lui mette de nouveau la paté!!

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise