lundi 18 février 2013

Question tag patate

question
Ouhlà, j'ai été taguée par Nicolas vendredi mais c'est en lisant Solveig que je m'en suis rendu compte.
Bah oui, ce week-end j'étais tiraillée entre une perceuse perfo et une scie sauteuse pour refaire ma cuisine et j'ai rien vu, rien lu.
Qu'à cela ne tienne.
Romain a lancé un tag à Nicolas, qui l'a lancé à Solveig et moi, entre autres.
 
Donc, je ne vais pas rompre cette chaîne sous peine qu'il m'arrive toutes sortes de choses abominables.
"La marche à suivre est simple. La plupart du temps, une ou plusieurs questions nous sont posées. Le blogueur doit y répondre et envoyer son article à d’autres blogueurs. Ils y répondent et envoient eux aussi l’article à d’autres blogueurs, etc .Il faut poster les règles sur le blogs, répondre aux 11 questions et inventer 11 nouvelles questions puis partager le tag avec 11 personnes en mettant un lien vers leurs blogs et leur annoncer la nouvelle!"
Je vais donc répondre aux 11 questions de Nicolas.
1) Pourquoi réponds-tu à cette chaine?
Parce que j'ai rien d'autre à faire là tout de suite maintenant. J'attends que la bouffe soit prête et que mon minuteur sonne.
2)  Pie XII était-il communiste?
Franchement? Aucune idée. Mais vu ses accointances avec l'Allemagne nazie, s'il avait été communiste, il aurait loupé quelque chose ou alors il aurait adopté une stratégie qui me dépasse.
3) Quelle heure est-il?
12h40. L'heure de l'apéro.
4) Que penses-tu de ceux qui mettent des cornichons dans les sandwichs et qui mangent le pot-au-feu avec de la moutarde?
Je trouve que les cornichons dans les sandwichs, c'est relou parce que ça empêche de bien fermer le sandwich. Et quand tu croques dedans, tu as toujours les cornichons qui foutent le camp. Et puis moi, les cornichons, ça me fait pleurer. Quant au pot-au-feu, j'aime pas ça.
5) La réunification de l’Allemagne a-t-elle eu un impact sur la production cinématographique Africaine?
Et bien quand le mur est tombé, il se peut bien que les Allemands de l'Est aient découvert qu'il y a avait d'autres pays que le leur qui produisaient des films. Alors, dans un souci d'ouverture, je ne serais pas étonnée qu'ils se soient rués dans les cinés pour découvrir ces films.
6) Si tu as le choix entre écouter une reprise de Barbara par Céline Dion et passer une soirée au bistro avec les copains, que choisis-tu?
Une soirée au bistro suffisamment arrosée pour écouter Nicolas reprendre Céline Dion.
7) Un blogueur qui se prétend de gauche a-t-il le droit de parler avec des gros blogueurs réactionnaires qui n’ont pas de poil dans les oreilles?
Oui. Mille fois oui. Encore heureux d'ailleurs.
8) Cette question est-elle bonne ou conne?
Trop bonne = trop conne comme certaines Miss France.
9) Pourquoi dans la liste officielle des mots qui riment avec Hercule n’y a-t-il pas le premier qui vient à l’esprit de toute personne normale : "Encule"?
Peut-être parce qu'Hercule avait un trop petit bidule pour pratiquer la chose.
10) Wikipedia : "Au nom de la défense de l'intérêt des ouvriers et des habitants des quartiers populaires, le Parti communiste mène une campagne sur l'immigration qui suscite de vives polémiques. Elle commence le 5 novembre 1980, lorsque le bureau politique du PCF réclame l'arrêt de l'immigration."Trouver ce genre de truc dans Wikipedia et le balancer aux gens de la gauche de la gauche actuelle est-il de la provocation?
Oui et non. C'est un peu foutre la merde mais c'est aussi mettre les cocos face à face avec leurs contradictions politiques et historiques. 
11)  Pourquoi ai-je mis une photo de choucroute dans mon billet politique de ce midi
Parce que la choucroute est un plat traditionnel qui se conserve longtemps. Ou alors parce que cette photo n'a rien avoir avec la choucroute comme on dit.

Et voici les 11 questions que je balance à Matfanus, Bembelly, Amy, Iboux, El Camino, Captain Haka, Homer, Dedalus, Arnaud, Hiéléna et Cycee.

  1. Si tu avais le choix entre avoir les doigts recouverts de glu en permanence ou être suivi(e) par des canards toute ta vie et partout (j'ai bien dit partout), que choisirais-tu?
  2. Es-tu plutôt slip ou caleçon?
  3. François Hollande et Valérie Trierweiler devraient-ils se marier pour arrêter de perturber les protocoles des pays qu'ils visitent?
  4. Es-tu pour ou contre les FEMEN?
  5. Quelle est la dernière manif à laquelle tu as participé?
  6. Que choisirais-tu si on te proposait des tripes à la mode de Caen ou des lasagnes Findus au cheval?
  7. Je viens de mettre au point des lunettes qui permettent de voir les gens nus, tu en veux un exemplaire?
  8. Tu as le choix entre un concert de Metallica et un spectacle de Gad Elmaleh, tu vas où?
  9. Es-tu favorable à des campagnes de publicité contre l'impuissance ou l'incontinence des hommes comme c'est déjà le cas pour les tampons et mycoses vaginales des femmes?
  10. Est-ce que PPDA va finir chauve?
  11. Question raccord avec le titre de ce billet: Isn't it?
Allez hop! Au boulot les gens! Et si je ne vous ai pas tagués dans ce billet, n'hésitez pas à répondre dans les commentaires!     

46 commentaires:

  1. Tes questions sont nettement moins beaufs/couilles que celles auxquelles tu as répondu = peut-être manques-tu encore d'entraînement ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu exagères, je pose quand même des questions qui portent une petit peu sur la chose hein...

      Supprimer
  2. Non, les tiennes sont carrément intellos !

    RépondreSupprimer
  3. Vous n'êtes pas censée avoir vaguement fait quelques études d'histoire contemporaine, vous ? Non, parce que, franchement, les accointances de Pie XII avec l'Allemagne nazie c'est du grand n'importe quoi. Donc, soit vous êtes de mauvaise foi, soit vous auriez mieux fait de choisir macramé plutôt qu'histoire, après le bac…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'êtes pas sans savoir qu'un historien ne connaît pas toute l'histoire du monde de A à Z fort heureusement. Et vous n'êtes pas sans savoir non plus que les débats historiographiques autour du "laisser faire" de Pie XII vont bon train depuis quelques années.
      Et si vous lisez ma réponse en entier, vous verrez que ma première est "aucune idée".
      Ce qui ne m'empêche pas de me poser la question comme nombre de mes confrères historiens.

      Supprimer
    2. De débat, il n'y a plus guère, quant à cette question précise ! Surtout depuis que l'on sait, grâce aux archives désormais disponibles, que les attaques contre Pie XII, et notamment la pièce Le Vicaire, ont été commanditées et coordonnées par les soviétiques, en particulier par le biais des services secrets de l'Allemagne de l'Est. Du reste, même les autorités juives, religieuses ou non, ont déclaré n'avoir rien à reprocher à ce pape-là.

      D'autre part, dans votre réponse, vous dites vous “poser la question”. C'est un peu ce qu'on appelle une retraite en rase campagne puisque, dans votre billet, vous écriviez ceci :

      « Mais vu ses accointances avec l'Allemagne nazie, s'il avait été communiste, il aurait loupé quelque chose ou alors il aurait adopté une stratégie qui me dépasse. »

      Il me semble qu'il n'y avait guère de “questionnement” dans cette phrase, mais l'affirmation tranquille d'une vérité incontestée ; ou alors je ne sais plus lire le français.

      Mais enfin, puisque vous dites n'être pas “spécialiste”…

      (Ce serait d'ailleurs un beau sujet à creuser, si on avait le temps : cette hyper-spécialisation des étudiants, jusqu'au plus haut niveau, qui donne des gens connaissant par exemple tout des politiques céréalières des États allemands entre 1680 et 1735, mais ignorant tout de la musique, de l'architecture, du costume, etc. de l'époque en question. Mais cela nous entraînerait un peu loin, surtout dans le cadre d'un blog…)

      Supprimer
  4. Accointances ne veut pas dire collabo hein. J'ai juste voulu dire que j'avais des doutes et que je suis convaincue que le débat historiographique n'est pas clos.
    J'ai beau être spécialiste d'histoire contemporaine, je connais mes limites et l'histoire religieuse en fait partie.
    Et vous avez raison sur un point: l'hyperspécialisation universitaire peut être un vrai frein en effet. Mais pas que: le cloisonnement disciplinaire aussi (ce qui est loin d'être le cas en Angleterre par exemple)

    RépondreSupprimer
  5. Aurais-tu l'amabilité de virer le dernier com' du billet précédent de ton blog, Elooooody ?
    Je te rappelle que tu es responsable des agressions qui ont lieu sur ton blog.
    Je suis venue donner mon opinion sur un sujet que tu abordais, j'imaginais (bêtement), avec l'espoir d'obtenir l'avis des autres, je me suis fait agressée par une véritable meute à laquelle tu m'interdis de répondre parce que ce sont tes ami.e.s (et moi non).

    Je crois que tu devrais écrire que ton blog est réservé à certaines personnes dont je ne fais pas partie.

    En attendant j'insiste pour que tu vires le dernier com' immonde de ton dernier commentateur sous le billet précédent.

    J'ai eu la faiblesse de revenir commenter ici mais comme Rosaelle, je ne le ferais plus. Pour les même raisons qu'elle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel commentaire précisément? Celui de Tschok?

      Je ne t'interdis pas de répondre Euterpe, arrête de dire n'importe quoi.
      Arrête aussi de dire que Didier Goux, Suzanne ou qui sais-je encore, sont mes "amis". Ce n'est pas parce que je tolère certains commentaires borderline ou méprisants que ça fait de ces commentateurs mes "amis".

      Et j'en ai ras le bol qu'à chaque fois que je publie un billet sur les femmes, les hommes, le genre, ça parte en vrille entre Didier, Suzanne et toi.

      J'ai écris "stOOOOOp" pour tout le monde (si tu vérifies m'imbrication des commentaires, tu verras que mon dernier "stoooop" ne t'es pas exclusivement destiné. L'autre non plus d'ailleurs: je l'ai écrit à la suite d'un échange entre Suzanne et toi)

      Supprimer
  6. "certains commentaires borderline ou méprisants" Les miens ? Oussakança ? Pas vis à vis d'Elooooooody en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non! Mais je dis que si certains qui viennent ici se sentent vexés ou en vexent d'autres, je n'y suis pour rien.
      Je ne vais pas me mettre à la place de chacun de ceux qui viennent ici pour faire la police.

      Supprimer
  7. D'abord je ne te permets pas de me dire que je dis n'importe quoi.
    Tu n'as donc aucun respect pour les autres ?
    "Ce n'est pas parce que je tolère certains commentaires borderline ou méprisants que ça fait de ces commentateurs mes "amis"".

    Ah non ?

    Oui je te demande d'enlever le commentaire de Tschtok. Tu m'as bien compris. Ce commentaire est répugnant. J'en ai assez d'être agressée chez toi par tes ce-que-tu-veux, peu importe, en tout cas puisque tu te permets de renvoyer agresseur/euses et agressé.e.s dos à dos discute avec tes agresseur/euses chéries en tête à tête comme tu fais d'habitude et ciao.

    Suzanne, Didier et Jegou ton "patron" clouent régulièrement des gens au pilori mais tu as décidé que c'était des personnes fréquentables, et joue les étonnées devant tou.te.s celleux qui désavouent cette clique nauséabonde comme si c'était les seuls et la toute première fois.

    Tu te moques de qui ?

    AUCUNE féministe à part moi ne vient honorer ton blog d'un com'. Sans doute, n'ont-elles pas envie de lire de saloperies comme celle que je te demande gentiment de retirer et que tu ne retires pas sans doute exprès.
    Tschok s'est senti autorisé d'en rajouter une couche parce qu'il l'est, AUTORISÉ !

    Par toi même en personne.

    Je ne reviendrais plus commenter mais tu n'as même pas le minimum d'estime envers moi pour accéder à ma demande.

    Méprisable.

    Et ce n'est même pas un commentaire de tes super potes que je te demande d'enlever. C'est dire le niveau.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euterpe,
      Je voulais m'assurer de savoir de quel commentaire tu parlais. Merci de m'avoir répondu.
      Et j'insiste: tu dis n'importe quoi quand tu affirmes que je t'empêche de répondre. Je n'ai jamais empêché personne de commenter ici.
      Et je ne me moque de personne mais libre à toi de penser le contraire.
      Si mon blog sent le rance, libre à toi de ne plus y venir.

      Supprimer
  8. Ah, celui-là est tout bonnement merveilleux ! Je me demande si je ne vais pas en faire un petit billet, moi, tiens…

    RépondreSupprimer
  9. Didier, ta gueule.

    Euterpe, Elooooody, je n'étais pas abonné aux commentaires de l'autre billet.

    Je note néanmoins le premier commentaire d'Euterpe, ici. Je le rappelle : "Tes questions sont nettement moins beaufs/couilles que celles auxquelles tu as répondu". Etant l'auteur de ces dernières, je dois dire que je me suis senti agressé. J'en ai vu pire mais j'aurais pu répondre, ce que je n'ai pas fait par égard pour la taulière.

    Néanmoins, voir Euterpe jouer les saintes nitouches est assez rigolo.

    RépondreSupprimer
  10. Heu. J'ai oublié le smiley dans les deux réponses. Il va de soi...

    RépondreSupprimer
  11. Tiens, je n'avais pas vu que j'étais "tagué" ici, je vais donc répondre.

    C'est chaud ici!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui hein! Je m'absente toute la journée et voilà!

      Supprimer
  12. Je connaissais Suzanne bien avant de connaitre Euterpe.
    Il est clair que Suzanne connait bien le monde de l'enfance/adolescence et ses problématiques sous divers aspects et qu'elle travaille ou a travaillé dans ce domaine. Elle connait bien l'univers scolaire, les enseignants, les manuels scolaires, les milieux familiaux qu'elle décrit, très divers, les institutions diverses et variées qui y sont liées. On peut ne pas toujours être d'accord avec elle (c'est mon cas), mais c'est une personne qui n'a jamais fait état de malignité vis à vis de l'enfance, loin de là. Alors c'est assez écoeurant de la voir se faire traiter d'"Aufsehrin" un peu partout par Euterpe.

    @ Euterpe: permet-moi de te dire que de te voir, toi, féméniste, entichée d'une Rosaelle frisant le masculinisme et soutenant un truc aussi pourri et proche des Tea party que SOSPapa, ça me fait franchement marrer.
    La Suzanne, je l'aurais bien vue Rochambelle, ça oui (Afate, non, elle n'aurait pas su se servir d'un fusil). Mais "Aufsehrin", non. Par contre, ta dernière grande amie bloguesque rose poubelle, je l'aurais bien vu bignole d'étage dans un hotel soviétique, ça oui. Ou agent du komsomol au cul des étudiants étrangers dans la RDA des années 70. Et je sais de quoi je parle, j'y suis allée. Je ne sais pas comment on appelait ces bignoles-surveillantes en russe. Et en allemand, on les appelait comment, "Aufsehrin"?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jusqu'où ça va aller dans la surenchère d'insultes?... On s'le d'mande...

      Supprimer
    2. Floréale, merci pour ce joli portrait. Et Rochambelle, je prends!

      Il n'y a qu'Euterpe qui me traite de nazie, et Euterpe traite tant de monde de nazi (tous ses contradicteurs y ont droit un jour où l'autre) et franchement... je m'en fiche. C'est son problème, et c'est l'expression de ses limites à elle. Comment peut-on la prendre au sérieux, après ?
      Elooody, qu'est ce qui est pire que nazi, dans l'insulte ? Ah, tiens, ce serait un bon sujet de billet. Comment les femmes insultent-elles les hommes, comment insultent-elles les femmes, pareil pour les hommes, richesse et pauvreté du vocabulaire de l'insulte, insultes sexistes: où commence la pathologie ?

      Supprimer
    3. Je ne sais pas ce qui est pire dans l'insulte. Et franchement je m'en fous. une insulte est une insulte et chacun-e se la prend dans la face de la même manière?
      Par contre, y'a quand même un truc qui me chiffonne, c'est de lire Floréale qui insulte Rosaelle avec qui je n'ai absolument aucun problème, alors que Rosaelle n'est même pas venue commenter ici.
      Que vient faire Rosaelle ici? On s'le d'mande!
      Et si tu avais été Rochambelle, je t'aurais donné le grade de commandant de Suzanne Torrès-Massu! ;-)

      Supprimer
    4. je t'aurais donné le grade de commandant de Suzanne Torrès-Massu! ;-)
      je ne sais pas pourquoi, mais je m'attendais à cette réponse (ha ha ha !)

      Supprimer
    5. "J'ai eu la faiblesse de revenir commenter ici mais comme Rosaelle, je ne le ferais plus. Pour les même raisons qu'elle." (Euterpe, ci-dessus).
      Oui tiens c'est vrai, que vient faire Rosaelle là dedans on se le demande.
      Dans mon post, la partie du comm. la concernant s'adressait directement à Euterpe dont la géométrie variable n'est pas convaincante à mon sens, c'est le moins qu'on puisse dire; Rosaelle n'étant par ailleurs pas quelqu'un qui se gêne pour insulter les gens, avec la bouche en cul de poule des hypocrites en prime.

      Supprimer
    6. soit!
      Mais dès lors qu'elle n'intervient pas ici, je ne vois pas pourquoi l'insulter au passage.

      Supprimer
  13. Réponses
    1. Je me souviens de belles empoignades ... Olympe affrontant L'ire d'Euterpe !
      Peu habituée encore à ces passes d'armes, j'avais été effarée :)

      Supprimer
    2. Mais ça ne m'amuse plus. Ça ne m'a d'ailleurs jamais amusée

      Supprimer
  14. Ben Elo, c'est la gloire !
    Du coup j'ai même plus envie de te dire ce que je pensais des grues hier ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Solveig est en pleine forme ;)
      Hello Elo !!!

      Supprimer
    2. ah tiens je viens de voir que mon commentaire du dessous était pas bien imbriqué

      Supprimer
  15. La gloire?
    Je crois pas non!
    Bref.
    Merci d'être passée en coup de vent dans la tempête ;-)

    RépondreSupprimer
  16. Salut Elodie, apparemment tu énerves des gens, et bien tant mieux!
    Même si je ne suis pas de ton bord politique, le fait de discuter avec tout le monde est tout à ton honneur. Reste libre et ne laisse personne te dicter de quelle manière agir.
    A travers ces commentaires lénifiants, tu peux te rendre compte à qui tu as affaire. Ces gens ne connaissent rien à la vie, c'est pour ça qu'ils ne comprennent pas ton ouverture d'esprit.
    Bravo pour ta liberté, continue! J'ai horreur des gens qui osent dicter aux autres comment agir.
    Surtout, ne laisse JAMAIS personne te dicter ce que tu dois faire. Marre des moralisateurs!
    Tu ne leur appartiens pas, et si tu les énerves c'est qu'ils ne t'arrivent pas à la cheville.

    RépondreSupprimer
  17. Je commente rarement, mais je commente...Mais suis-je féministe ? Grande question !
    Courage, Elooooody ! (et réponds par l'absurde, quand les commentaires sont absurdes : c'est la meilleure solution, selon moi !)
    Bises

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise