lundi 18 mars 2013

Nicolas Dupont-Aignan et le supermarché France

Nicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan parle beaucoup.
C'est un peu tout ce qu'il lui reste puisque à défaut d'avoir été élu Président de la République en mai dernier, il s'agite comme il peut pour nous rappeler à corps et à cris que l'Europe c'est tabou, on en viendra tous à bout.

L'Europe a fait de la France une passoire.
Dixit Nicolas Dupont-Aignan.

A l'occasion du triste anniversaire de la tuerie de Toulouse, Nicolas Dupont-Aignan a pris la plume pour donner son humble avis.
Que je ne partage pas évidemment.
Enfin pas en totalité. Mais le début de sa contribution fait consensus, ça ne compte pas.

Tout le monde, à gauche comme à droite, semble d'accord pour reconnaître qu'il y a eu des failles, des erreurs et des loupés dramatiques, dans la surveillance de Mohammed Merah.

Tout le monde s'entend pour dire qu'il faut lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes.
Et moi aussi. Cela va de soi.
Par contre, j'ai un peu de mal avec les parallèles foireux entre immigration-terrorisme-Europe-passoire.

Et en la matière, Nicolas Dupont-Aignan n'y va pas avec le dos de la cuiller.
Ainsi s'est-il exprimé dans le Huff la semaine dernière:

Nicolas Dupont-Aignan dans le Huffington Post

On passera sur la faute d'orthographe, mais on pourra quand même s'interroger deux secondes sur le supermarché France dans lequel on entre sans être inquiété.

On pourra également se demander si toutes les armes de guerre en circulation dans notre pays proviennent exclusivement de l'étranger.

Mais on notera cependant que comme d'autres, d'un autre camp, il dénonce les coupes budgétaires qui ont affecté les services d'ordre en France depuis plus de 10 ans.

On précisera également à Nicolas Dupont-Aignan que tous les fous de Dieu ne sont pas des étrangers ou des clandestins. Ce serait trop simple et ainsi son amalgame foireux entre immigration, frontière, passoire, clandestinité et terrorisme, tiendrait la route. 

Enfin, on pourra peut-être suggérer à Nicolas Dupont-Aignan de faire un stage aux USA pour savoir s'ils détiennent vraiment la clé de la lutte contre l'immigration clandestine, puisque visiblement, c'est ce dont il est question ici. 

Et je vous épargnerai la pathétique conclusion de sa tribune d'un autre temps qui s'achève sur une citation de Charles Pasqua.

6 commentaires:

  1. rrrôôô mais je suis calme. Pourquoi tu dis ça à chaque que je publie un billet où je râle? Je râle calmement hein!

    RépondreSupprimer
  2. ton vécu avec DPA au niveau local te met dans le même état que moi avec la merluche

    illustration de l'être et du paraître

    RépondreSupprimer
  3. Kalachnikov, c'est français ?... je suis plutôt d'accord avec lui, quand je vois le nombre de saisies d'armes, au hasard des contrôles routiers et des discussions avec la maréchaussée qui est confrontée avec la réalité tel qu'elle est

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan mais il faut arrêter de généraliser deux secondes là.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise