vendredi 15 mars 2013

Primaires à l'UMP... C'est mal barré

Primaires à l'UMP
Je ne vis pas à Paris mais comme bon nombre de Franciliens, je suis de près ce qui s'y passe.
Et forcément, les municipales aussi.
Évidemment, si j'étais parisienne, je voterais pour Anne Hidalgo tu t'en doutes.
Mais j'attends aussi avec impatience la saison 2 du psychodrame à l'UMP qui vient de confirmer la tenue de primaires pour désigner le ou la candidat-e qui se présentera.
Je te vois venir UMPiste. Je suis cynique oui. Mais je suis aussi démocrate. Alors évidemment je ne souhaite pas à l'UMP de revivre le même bordel qu'à l'automne. 
Sauf qu'au fond de moi, je dois reconnaître que j'ai bien rigolé cet automne et que je ne serais pas contre une nouvelle poilade au printemps.
Bref.
Donc, pour l'heure, la saison 2 du psychodrame, c'est maintenant.

6 candidats se sont donc officiellement lancés dans la course à l'Hôtel de Ville de Paris:
  • Nathalie Kosciusko-Morizet 
  • Rachida Dati 
  • Jean-François Legaret 
  • Pierre-Yves Bournazel 
  • Franck Margain 
  • Douce de Franclieu
Tu ne connais pas Douce de Franclieu? Moi non plus. 
Je te briefe. Voici ce qu'a déclaré Douce il y a 2 jours. Une bonne déclaration vaut parfois mieux qu'une biographie:
"Atterrée par la volonté de l'UMP de pousser la candidature de Mme NKM à la tête de la Primaire pour Paris, M. Fillon ayant décliné et Mme Dati et d'autres ayant dit vaguement oui, j'ai décidé de présenter la mienne à MM. Jean-François Copé et Philippe Goujon, avant de retourner dans le Gers [...]. Une maison dans le Gers, le travail à Paris, c'est le sort de beaucoup de Gersois, de beaucoup de Français, de gauche comme de droite. [...]"
Quant à NKM, la voilà rhabillée pour le printemps:
"Je ne peux accepter de laisser Paris sous la direction d'un tel cerveau, nouvel exemple catastrophique de ce que la France produit comme élite politique inadaptée, qui ne s'est manifestée depuis 10 ans que par des paroles et des actions bien semblables à celles de M. Delanoë et des Verts qui rongent Paris, ville encore capitale à l'essor de la France. Le Gers et la France méritent que Paris vive. Longjumeau a besoin de Mme NKM". (source)

A première vue, même si je ne suis pas une grande fan de NKM, cette Douce ne m'est pas très sympathique. Je ne suis pas sûre que le dénigrement ou l'attaque personnelle soit la meilleure stratégie. Quand au fait que cette brave dame réside dans le Gers, et qu'elle en fasse un argument de campagne, ça me laisse plus que perplexe.
Ceci dit, dans les villes où des "inconnus" médiatiques affrontent des barons qui ont pignon sur rue, ça ne doit pas être évident de se faire entendre.

Donc la primaire à l'UMP aura bien lieu du 31 mai au 3 juin. Elle sera encadrée par le CSP (on appréciera au passage le choix du sigle), le Conseil supérieur des primaires. Rien que ça.
Et alors même que l'UMP avait fustigé le PS à propos de ses primaires pour la Présidentielle, la revoilà qui tape dans l'autre sens et qui s'étonne que le PS n'organise pas de primaires pour les Municipales parisiennes.

Mais c'est vrai quoi! Que le PS prenne exemple sur l'UMP! Mouarf.

Sauf que, à la différence de l'UMP, la candidate Anne Hidalgo semble faire consensus dans son propre camp, alors que l'UMP est encore divisée!
Et oui! On ne se refait pas.

Ainsi, Rachida Dati, Jean-François Legaret et Pierre-Yves Bournazel "regrettent la complexité, l'opacité et l'inéquité qui président à la préparation des primaires à Paris".
Ça commence mal...

D'autant plus que l'un des points de la Charte des primaires demande aux candidats de:  
"se respecter, [...] ne pas tenir de propos offensants ou risquant d'amoindrir leurs chances de victoire à l'élection municipale, [...] se rassembler derrière le ou la future candidat(e) et faire campagne en sa faveur". (source)
Bref. C'est pas gagné et on n'a pas fini de rigoler.  

12 commentaires:

  1. Oui y'a des chances... Mais je les plains quand même...

    RépondreSupprimer
  2. ils ont pas un moral de vainqueur
    alors ils choisissent de se marrer aussi

    RépondreSupprimer
  3. Il me semble avoir compris qu'il faut payer 3€ pour voter ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfaitement.
      Au PS c'était 1€

      Supprimer
    2. c'est sans doute 1€ aussi pour voter aux municipales....
      Mais + 1€ pour les frais de vote copé/fillon...
      Mais aussi + 1€ pour le dépassement de frais de campagne présidentielle ...
      ?????????????????
      Sinon à quoi bon faire la morale comme quoi tout augmente .
      Mouarf la rigolade acte II c'est maintenant...

      Supprimer
  4. Je ne sais pas comment on peut faire dans un parti politique pour oublier les querelles et voter pour ceux qui ont contribué à faire perdre son champion : je me souviens qu'en 2007 Anne Hidalgo avait écrit une tribune virulente contre S.Royal, ce qui n'avait pas aidé cette dernière ...
    Vous croyez que tous les PS parisiens vont voter A. Hidalgo ?

    PS : je ne suis ni parisienne, ni au parti.
    Hélène Bertin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des querelles, il y en a et il y en aura toujours.
      Je n'ai absolument qu'aucune idée des intentions de vote des socialistes à Paris, c'est pour ça que je dis qu'Anne Hidalgo "semble" faire consensus.
      Affaire à suivre donc...
      Merci d'être passée par ici!

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise