lundi 1 juillet 2013

Nelson...

En 1989, j'étais en CM2. Nous étions focalisés sur le bicentenaire de la Révolution Française. 

On nous parlait des droits de l'homme, d'égalité, de fraternité, de liberté. On nous expliquait des choses qui - contre toute attente - ne nous dépassaient pas tant que ça.

Et puis, en 1989, un film adapté d'un roman, sort au cinéma: Une saison blanche et sèche.

La même année (mais je ne sais plus dans quel ordre), je découvre Simple Minds avec cette chanson:
 


Je n'ai pas encore 11 ans. Je ne comprends pas tout mais j'aime bien cette chanson.

2 ans plus tard, je regarde le film Une saison blanche et sèche. Dans la foulée, je le lis.

Très vite, je comprends. Je comprends qui est cet homme qui vient d'être libéré.

Très vite, je me pose une tonne de questions qui resteront sans réponse.

Hier, Romain a écrit un billet fort éclairant.


Et sans tomber dans le pathos à 3 francs 6 sous, ça me fait quelque chose mais je ne saurais dire quoi. 

Je viens de passer 1h15 sur le site Nelson Mandela Centre of Memory. D'où ce billet.

20 commentaires:

  1. Les reacs prétendent que c'est un terroriste communiste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais je sais. M'en fous.
      Les résistants aussi étaient des terroristes communistes. Point Godwin.

      Supprimer
    2. Il est où ton commentaire.

      Supprimer
    3. Incroyable. Blogger m'auto-spam. C'est une grande première.

      Supprimer
    4. Et que l'Afrique du Sud c'était mieux avant.

      Supprimer
  2. En 1989 en CM2?
    Ayé, je suis vieux... Pffff... ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Pareil pour le CM2 et la révolution française mais en rajoutant comme musique asimbonanga de Johnny clegg et savuka.
    Moi aussi, ça me fait quelque chose, un pan de notre jeunesse ou nous révions de liberté, égalité et fraternité pour tous et l'impression que nous avons oublié ces 3 mots dernièrement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tout à fait!
      Mais que ça ne vous empêche pas de prendre un pseudo hein!

      Supprimer
  4. Aie ça ne rajeunit pas tout ça :( Pour moi c'était le temps ou j'étais révolté (je le suis toujours ^^) mais bon à cette époque j'avais encore l'espoir que le monde changerait en bien...

    RépondreSupprimer
  5. C'est bien simple : Mandela est presque aussi admirable que Stéphane Hessel. Du reste, s'il ne claque pas assez vite tout seul, les progressistes neuneus de chez nous vont finir par le noyer sous leurs coups d'encensoir.

    Il reste que s'il a enchanté votre enfance (alors que vous disposiez de Dorothée, qui est quand même beaucoup plus gentille), ce fut tout de même un communiste de stricte obédience et un adepte du terrorisme transfrontalier ; c'est d'ailleurs ce qui, fort logiquement, lui a valu la prison.

    Quant à votre phrase : « Les résistants aussi étaient des terroristes communistes », elle relève de la falsification historique, ce qui,venant de vous, est tout de même accablant. La formule correcte serait quelque chose comme : « Parmi les résistants, il y avait des terroristes communistes » (si l'on tient à garder le mot terroriste. Et si l'on veut être complet, on précise que les communistes ne sont entrés en résistance qu'en 1941, lorsque Staline leur a donné l'ordre de le faire : avant, ils prônaient la désertion et de pactiser avec les Allemands – ce qui a valu à Guy Môquet de se retrouver, là aussi fort logiquement, en taule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La phrase « Les résistants aussi étaient des terroristes communistes » était, 'à mon humble avis', une formulation ironique en se mettant du point de vue des réacs qui critiquent les résistants... Du second degrés, quoi. Et pour la petite leçon d'Histoire, il me semble que nous sommes tous allés à l'école. Et pour continuer la leçon d'Histoire, Mandela n'était pas et n'est toujours pas un terroriste. Après ça dépend de votre définition du terrorisme: pour moi, il y a le mot "terreur" dedans. Je ne pense donc pas que le groupe Manouchian, par exemple, était fait de terroriste (terroristes peut-être pour les nazis !). Mettre Mandela en prison durant des décennies vous parait donc "logique" et juste ? Pour un homme qui luttait pour l'égalité ?

      Supprimer
    2. Joy, je vous embauche pour répondre à ma place en mon absence!
      Mais je m'étonne que l'esprit fin et affûté de Monsieur Goux n'ait pas repéré l'ironie dans mon cliché-raccourci historique...

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise