lundi 12 août 2013

Cachez ce voile que je ne saurais voir

J'ai du parler du voile 2 fois sur ce blog, à tout casser.
Non pas que je m'en contrefoute. Non pas que je fuie les sujets polémiques.
Mais j'ai toujours eu du mal à avoir une position tranchée sur cette question. Mais j'y travaille. Vendredi soir, j'ai pris l'apéro avec Bembelly et sa femme, Irène et Politeeks. On a abordé le sujet, et j'étais muette comme une carpe.
Si si, je t'assure, ça m'arrive.
Je les ai écoutés attentivement pour me faire une idée. Et je crois qu'à la fin de ce billet, j'aurai (encore) une position de normande en mode "p'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non".

Tout d'abord, ça fait tellement d'années qu'on nous prend le chou avec ça qu'on ne sait même plus de quoi on parle.
Foulard?
Voile?
C'est pas tout à fait la même chose hein.
Un foulard, ça cache les cheveux.
Un voile, ça cache les cheveux et le visage.

Sur ce dernier, j'arrive maintenant à trancher: je suis contre. Je suis contre le fait qu'on puisse se trimballer, musulmane ou pas, le visage tout à fait dissimulé.
Mais j'imagine que je suis plus tolérante s'il fait -12°. Moi la première, il peut m'arriver de me dissimuler sous une écharpe de compète s'il caille hein.
Ouais mais on voit mes cheveux. La confusion s'arrête donc là.
Bref. Je m'égare.


Quand Lionel Jospin était Ministre de l’Éducation, moi j'étais au collège, mais je me souviens de cette polémique du foulard à l'école comme de la 1ère sur le sujet. Et personne dans mon entourage, y compris ma mère, giscardienne devant l'éternel, ne comprenait bien le problème soulevé par Yoyo.
J'ai fait toute ma scolarité dans le 91, à Brunoy. Les collèges et lycées n'y sont pas forcément 4 étoiles, ils sont pas particulièrement craignos non plus. J'avais des potes musulmans et juifs. Pas une seule d'entre elles ne s'est jamais pointée au collège avec un foulard sur la tête. Pas un seul ne s'est pointé avec une kippa et pas un seul non plus n'a jamais loupé un samedi sous prétexte du shabbat.
Quant à celles et ceux qui n'étaient pas mes potes, même combat. Je n'ai jamais croisé une seule gonzesse avec un foulard sur la tête. Ou alors, c'était pour faire fashion style à l'époque où le bandana était tendance tu vois.


Par contre, des potes cathos avec des croix autour du cou, ça j'en ai eu un paquet.
 

Quelques années plus tard, le marronnier est revenu sur le tapis.
On parlait alors de signes religieux "ostentatoires". Ouhlà. Grosse différence. Je crois qu'à cette époque, j'en rigolais déjà car j'imaginais des agents de l’Éducation Nationale ou des Municipalités spécialement payés pour aller mesurer, double décimètre à la main, l'objet du délit: le foulard, la kippa, l'étoile, la croix, la rouflaquette... etc.


Et à cette époque-là, on en était même venu à s'interroger sur le droit ou pas, des bonnes sœurs et des curés, de circuler librement dans la rue, leur tenue étant à elle seule un signe religieux.
Tout le monde semblait dire que pour eux c'était différent.


Ah oui mais par contre les imams ou les rabbins, ça faisait un peu plus chier tu vois.
Va comprendre.
 

Et donc, cet été 2013, en plein mois d'août, à l'heure où les Français qui partent en vacances gueulent parce qu'il y a du monde sur les routes et que ça leur gâche le 1er jour de leurs vacances, à l'heure où d'autres Français ne partent pas en vacances, soit parce qu'ils bossent, soit parce qu'ils ont pas les moyens, on nous sort une polémique à 2 balles sur le voile à l'université.

Ainsi le Haut Conseil à l'Intégration qui n'a rien d'autre à foutre, a pondu un rapport dans lequel on parle indistinctement de foulard, de voile, de burqa, de niqab... Bref, c'est le Marché St. Pierre.
Et Manuel Valls, à ce moment précis, aurait mieux fait de partir en vacances - ah non pardon, pas de vacances pour nos dirigeants - à cause de ça:


"Manuel Valls déclare dans le Figaro de vendredi que l'ensemble des propositions du Haut conseil à l'intégration (HCI), révélées en début de semaine par Le Monde et parmi lesquelles figure l'interdiction du voile dans l'enseignement supérieur, sont "dignes d'intérêt"."
Pataquès.
On a notre feuilleton de l'été.

 

Comme j'aime bien raconter ma vie, je continue. J'ai passé presque 14 ans à l'université dont 12 en tant qu'étudiante et 5 en tant qu'enseigne précaire.
D'abord à Jussieu dans le 5ème, l'un des plus grands campus d'Europe à l'époque. Puis aux Grands Moulins de Paris dans le 13ème.
Et bien crois-moisi tu veux, tout ce dont je me souviens en matière de tissu sur la tête, c'est une de mes étudiantes que j'ai aperçue en train de retirer son foulard sur le parvis juste avant d'entrer dans la fac.
Et je n'ai jamais croisé la moindre nana "voilée" des yeux aux pieds. Jamais.
À la Bibliothèque Nationale de France non plus d'ailleurs. Oui je sais, c'est pas l'université mais c'est un peu la succursale des étudiants parisien hein.

Tiens d'ailleurs, quand j'allais à la BDIC sur le campus de Nanterre, rien non plus. Pas une seule silhouette fantomatique de femme voilée et pas un seul foulard non plus.

J'comprends pas, c'est la banlieue pourtant. C'est bien là qu'ils se cachent tous les intégristes non?


Quand le précédent gouvernement a voté l'interdiction du voile intégral dans les lieux publics, j'ai trouve ça con. Je suis contre le voile intégral mais je me suis toujours demandé si c'était vraiment un problème puisque ça ne concernait que 500 femmes grand max. Les débats qui en ont découlé étaient lamentables et plutôt que de résoudre le "problème", j'en suis arrivée à me demaner si ça n'avait pas contribuer à stigmatiser une infime minorité d'individus.

Sauf qu'il faut bien trouver une solution on est d'accord. On tourne en rond. Mais est-ce qu'une sensibilisation, une information, ou des déclarations officielles n'auraient pas plus de poids que des lois? Car finalement, combien de femmes ont été verbalisées depuis l'adoption de cette loi? Combien ont décidé de raccrocher le voile après s'être fait verbaliser? M'est avis qu'on parle de quelques dizaines... Et encore.

Quelques dizaines... qui deviennent des arbres... qui cachent une forêt de femmes... qui ne sont pas voilées mais qui ont juste un foulard sur la tête.

Revenons à notre polémique actuelle. Les chiffres étant ce qu'ils sont, qu'est-ce qui empêche une musulmane avec un foulard, un rasta avec un bonnet, un keupon avec une crête, un juif avec une kippa, un catho avec une croix, un sikh avec un turban, d'assister à des cours en amphi, des TD en petits groupes, et de réussir brillamment ses études

Du moment qu'elles (les musulmanes, puisque ce sont elles le problème) ne se mettent pas à faire du prosélytisme en plein cours magistral ou au resto U, je vois pas bien où est le problème.

Maintenant. D'un point de vue personnel... Et un peu féministe aussi. Je suis contre, archi contre les religions qui contraignent les femmes à adopter telle ou telle attitude pour faire plaisir à monsieur, à leur parents ou à leur "communauté", ou pire: pour sauver leur honneur. Je suis contre le voile d'une part, mais aussi contre le foulard si celui-ci est porté pour des raisons religieuses. Je suis contre une certaine religion juive qui oblige les femmes à porter des perruques ou des collants, même quand il fait 40°.

D'un point de vue général maintenant, j'en ai ras-le-bol que la religion devienne un sujet politique. J'en ai ras-le bol aussi qu'on serve du poisson dans les écoles tous les vendredis ou de la galantine à Noël (en plus, c'est pas bon). Et je dirais même que, puisqu'on doit respecter les traditions des pays et / ou des religions quand nous voyageons, je ne vois pas pourquoi il n'en serait pas de même en France sans être obligé de pondre une loi tous les 4 matins.

Par respect pour le judaïsme ou le catholicisme, quand je visite une synagogue ou une église, je me couvre et je n'y vais pas en short.
Par respect pour l'islam, je me déchausse quand je visite la Grande Mosquée de Paris.
Et j'imagine que si j'étais amenée à voyager dans un pays pas laïc, je ferais de même.

Pourquoi diantre est-ce si compliqué de faire pareil en France?

Car oui, je respecte les religions. Dès lors qu'elles restent dans la sphère privée et qu'on ne la porte pas sur nous comme un fardeau ou une revendication.

Donc, soit on interdit tous les signes religieux, quelle que soit leur taille et la religion qu'ils symbolisent... Et là on empiète sur la liberté de culte.

Soit, on tolère tous les signes religieux et on s'expose à de nouvelles polémiques tous les deux ans.

Donc, je n'ai toujours pas de position tranchée.

71 commentaires:

  1. Oui aux femmes voilées à l'Université. C'est encore l'une des meilleures voies pour leur émancipation / intégration.
    À choisir entre une femme voilée cloîtrée chez elle et une femme étudiant, laquelle choisissez vous ?
    Car la plupart du temps, c'est ça l'alternative...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes. Il vaut mieux qu'elles soient à l'université que cloitrées chez elles. Nous sommes évidemment d'accord.
      De là à dire "Oui aux femmes voilées à l'université", c'est un peu expéditif. Mais vous aurez compris que j'ai du mal à trancher!

      Supprimer
  2. Je préfère une femme non voilée, sans aucun doute. Je préfère une femme libre, et le voile est une sorte de prison. Mais l'Université permet l'émancipation, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pierre Marot, sauf votre respect, je trouve vos arguments dépassés. On les entendait beaucoup avant la loi Jospin. Il ne fallait pas rejeter du système scolaire de pauvres petites filles qui, sinon, seraient restées enfermées chez elles. Au contact de notre école, elles allaient évoluer, s'émanciper...
      S'émanciper... c'est aussi ce que disait Martine Aubry quand elle défendait les créneaux horaires de piscines pour musulmanes. Est-ce qu'on a envie de s'émanciper quand on se balade, majeure, avec un voile sur la tête ? Est-ce qu'on peut croire que des Françaises voilées vont rencontrer à l'université la civilisation des lumières, et jeter leur voile en disant "ah, vive l'instruction, je suis libre maintenant".
      Allons...
      Il faut bien supporter les islamistes qui ont le droit de vivre chez nous s'ils partagent notre nationalité, à l'université et ailleurs, à partir du moment où on n'envisage pas de les renvoyer manu militari en musulmanie. On ne peut pas non plus renvoyer nos néonazis dans le troisième Reich. Par contre, l'islamisme, on peut tout à fait le juger insupportable, et militer contre.

      Supprimer
  3. Moi, je tranche
    Aucun signe religieux et quelque soit la religion?
    Ceux ou celles qui ne l'acceptent pas, il y a des écoles privées pour cela?
    Écoles catholiques, coraniques et autres..........

    La religion, ou plutôt la foi, c'est quelque chose de personnel. Pas besoin de la montrer.


    RépondreSupprimer
  4. Et on fait quoi de la femme voilée, celle qui ne l'a pas choisi et surtout dont le père la forcera à rester chez elle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela est un autre problème qui n'a rien a voir donc avec la religion et la foi.

      Supprimer
    2. Voilà. Là ça se complique. Mais ça dépasse le cadre du voile dans un lieu public puisqu'elle serait séquestrée... C'est complexe.

      Supprimer
  5. "Car oui, je respecte les religions. Dès lors qu'elles restent dans la sphère privée et qu'on ne la porte pas sur nous comme un fardeau ou une revendication."

    Je crois que tout est dit dans cette phrase...Le reste n'est en effet que de l'enfumage...Quant aux signes ostentatoires, je pense à mes grand-mères bretonnes pour qui leurs habits de fête étaient leur magnifique costume qu'elles mettaient à chaque fois qu'elles étaient "en dehors de leur travail"...Comme j'ai vu à Alger,les personnes d'un certain âge qui portaient leur habit traditionnel, habit traditionnel dont le voile est une composante naturelle, comme les coiffes de mes grand-mères...


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le hic, c'est que la sphère privée, on l'emmène partout avec soi, dans les lieux publics.

      Le hic, c'est que, ostentatoire ou non, le signe religieux n'est pas nécessairement un fardeau ou une revendication. Et, s'il est une revendication, en quoi le fait qu'une femme se revendique musulmane, ou juive ou quoi que ce soit devrait-il être un problème pour ceux qui ne le sont pas ?

      Le hic, c'est que la loi de 1905 consacre la séparation des églises et de l'État, pas la séparation des églises et des lieux publics, où les manifestations religieuses, ou simplement les signes religieux sont admis tant qu'ils ne troublent pas l'ordre public.

      Supprimer
    2. Relisez ce que j'ai écrit. Chacun peut se revendiquer de ce qu'il veut. Oralement. Ce qui me gêne c'est de l'afficher avec un truc "ostentatoire" comme on dit.
      Quant au prosélytisme, c'est à bannir oui.

      Supprimer
  6. Bonsoir,
    Merci pour ce billet, je m'y retrouve complétement.

    Il y a quelque chose d'assez étrange dans ce(s) débat(s) :
    Ceux qui sont se se prononcés contre le voile à l’école sont souvent les mêmes qui sont favorables au port de ce même voile à la fac (je parle des gens de gauche; A droite, je pense qu'ils sont contre partout).
    Si c'est une question d'age ou de majorité, il y a surement des lycéennes de 18 ans et des jeunes filles en fac de 17.

    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À la surprise générale, j'ai cru lire que notre Hervé Mariton nationale était contre une loi interdisant le voile à l'université.
      Ça me laisse sans voix.

      Supprimer
  7. Bon... faut pas m'en vouloir, je rentre d'une petite soirée au cours de laquelle j'ai éclusé des bières, du coup mon degré d'alcoolémie n'est pas au beau fixe mais...
    Je me dis, en lisant votre article, intéressant, et surtout le commentaire de M. Marot qu'au final, l'un des biais (pas injustifié pour autant hein) est de de dire "foulard = asservissement".
    Asservissement à son homme évidemment, ça serait à son dieu, pitêtre que politiquement, ça poserait moins de soucis.
    Et l'avantage est que je me permets de rebondir sur votre histoire d'étudiante à l'université, moi qui ait sensiblement le même âge que vous, j'ai eu comme collègue de cours plusieurs nanas, musulmanes, dont quelques unes qui portaient le foulard, et qui, n'avaient pas l'air asservies/ anti-sémites (je dis ça parcque je m'appelle Levy) ni trop con... enfin plouf plouf plouf, tout ça pour dire, que ça me paraît plus délicat qu'il n'y paraît de résumer le port du foulard à de la soumission/ un manque d'émancipation/ une preuve flagrante de connerie abyssale.

    Du coup je crois que je comprend aussi pourquoi vous avez du mal à trancher.
    En un sens, ça ne serait pas le port du foulard ou de la kippa ou que sais je qu'il faudrait interdire mais le prosélytisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il faut interdire le prosélytisme. Mais je persiste à dire qu'une femme voilée ou la tête couverte au nom de la religion, ça m'échappe.
      Totalement.

      Supprimer
    2. La citation par laquelle le scandale est arrivé est:
      « dans les salles de cours, lieux et situations d’enseignement et de recherche des établissements publics d’enseignement supérieur, les signes et tenues manifestant ostensiblement une appartenance religieuse ». (voir Mezetulle, le blog de C.Kintzler favorable à l'interdiction). On n'y parle pas QUE du voile.

      Ceux qui demandent l'interdiction du port du voile pour des majeurs ont-ils besoin de lois supplémentaires pour combattre l'islamisme et son cortège de régressions ? On est paralysé à l'idée de commettre des discriminations, or ceux qui s'habillent avec des tenues d'islamistes (et pourquoi seulement le voile, pourquoi la tenue masculine d'intégriste n'est pas visée, elle aussi, si tant est qu'on vise les tenues ostensiblement "afficheuses" ) sont juste des islamistes qui ne méritent pas plus de considération que tous les arriérés d'intégristes dans leur ensemble.
      Je suis lasse, à chaque fois qu' on critique l'islam, qu'on la ramène avec les catholiques et les juifs, mais le premier exemple de connerie intégriste qui me vient à l'esprit est celui de l'Alabama où les créationnistes ont réussi à ce que soit écrit dans les manuels scolaires que l'évolution n'est qu'une théorie parmi d'autres, et que son enseignement est controversé, comprenez que Dieu himself n'a pas dit son dernier mot. Qui a envie d'en arriver là chez nous ? D'en retourner là ? à part les youpi l'islam tendance Ramadan au Monde Diplomatique et cette blogopresse que je n'ose même plus appeler d'extrême-gauche quand il s'agit d'une extrême-gauche qui pleure qu' on ne laisse pas s'exprimer des imams qui appellent à tuer juifs et pédés ? à part une poignée de consternantes féministes qui les soutiennent hyperactivement, qui a envie qu'on cède quoi que ce soit sur la mixité, la laïcité, l'égalité, qui a envie qu'on se laisse faire par une religion dont on peut apprécier les effets partout où elle passe et s'installe ?

      Supprimer
    3. Il va de soi que je condamne tout pareil les dérives intégristes de toutes les religions. Et je suis tout aussi perplexe quand je croise un musulman en habit traditionnel dans l'espace public.
      Soit on fait une loi qui englobe TOUS les lieux publics, soit on continue les polémiques stériles qui n'aboutissent à rien.

      Supprimer
    4. Les "consternantes féministes" dont parle Suzanne = sans vouloir les nommer (lol) s'appellent Mona Chollet, Christine Delphy et Sylvie Duverger (entre autres).
      C'est dommage parce qu'elles écrivent des trucs super passionnants la plupart du temps et je les lis régulièrement avec grand intérêt mais dès qu'on aborde le sujet, on se demande si elles ne se sont pas pétées quelques neurones à force d'y réfléchir, si elles vivent au pays des Bisounours ou si elles se prennent pour Jésus et que donc, elles sont en mode : aimez-vous les uns les autres. Enfin, je ne sais pas ce qui se passe dans leur cerveau exactement mais on a l'impression que les plombs sautent immédiatement à l'énoncé du mot "voile". Je finis par les soupconner de rêver secrètement de porter le voile.
      On dirait assez des abbesses qui s'interrogeraient sur le bien-fondé de porter un tanga.....

      En tout cas, j'espère que le militantisme féminisme ne rend pas comme cela à la longue sinon j'arrête tout de suite.

      Supprimer
    5. C'est tout le problème du féminisme et d'autres militantisme. A trop militer, on peut parfois arriver à des aberrations de ce genre (sans jeu de mots).

      Supprimer
  8. Comme ensignante à l'université eet comme militante pour la loi qui a évu le jour le 15 MARS éàà'? AU SIN DE LA cOORIDNATION F2INISE LA^QUE QUI A R2UNI DES GENS DE TOUS HORIZONS? CONVAIN







    Comme universitaire et comme responsable associative au sein de la coordination Féminise Laïque qui, en 2002/2003/2004 a agi, tant devant la ommission Stasi qu'au sein de la société civile, pour faire écrire puis adopter la loi du 15 mars 2004,je prends la liberté de te dire :" on amie, tu es à côté de la plaque". Relis les textes de l'poque, les enquêtes,reviens sur la vie militane de l'époque, essaie de fire le lien avec les préoccupations actuelles, mesure ce qu'à été ce que nous avons appelé "l'offensive islamiste contre les femmes en occident", revoie "les vidéos des manifestations des "Dames Musulmanes" branche féminine des Frères Musulmans" défilant aux côtés et avec le soutien de l'extrême gauche (notre facteur national en tête) qui rameutait " les indigènes de la République" : ce tissu d'instrumentalisation de nos plaies relatives aus anciens protectorats et départements français du Maghreb ... pour tenter d'imposer l'Islam radical sur notre territoire ...
    La question du " voile" n'est pas un "fait divers" ...
    Je te renvoie à la lecture de deux livres essentiels : "Un voile sur la République" et "Les Islamises en manoeuvre" de Michèle VIANNES, Présdente de Regards de Femmes, institutrice honoraire à LYON qui sit de quoi elle parle, pour avoir vu passer, les grands frère tabassant les soeurs qui s'attardaient à la sortie de l'école, toussa toussa, jusqu'aux fillettes voilées en maternelle ... Michèle, ma soeur de combat, dont l'énergie me scotche.
    bisous






    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excuse mon clavier défaillant dans le train où je ne peux m'appuyer vraiment pour tapper sur les touches.

      Supprimer
    2. Attends Apo relax. Je n'ai jamais dit ou écrit que le voile était un fait divers.
      J'ai dit que je doutais de l'efficacité de légiférer encore et encore et encore pour une minorité d'individus dans un lieu comme l'université.
      Soit on prend le problème à bras le corps en allant à la rencontre de ces gens (quelle que soit eur religion entendons nous bien) pour les sensibiliser. Soit on verbalise à tour de bras. Soit on fait l'autruche.
      Ce que je dis dans mon billet, c'est qu'à force de tourner autour du pot, on ne convainc personne. Et j'en suis l'illustration parfaite.
      Bien qu'athée.
      Bien que féministe.
      Je ne critique pas le fond. Je critique la forme.

      Supprimer
    3. Bravo ladyapolline ! Je ne suis pas souvent d'accord avec toi mais là alors à 2000 % !;¬)

      Quant à l'argument de "l'air" cité plus haut c'est vraiment du vent !

      Supprimer
    4. Voilà.
      De quel com tu parles? Mon iPhone refuse de remonter le fil!

      Supprimer
    5. Celui de Dan plop qui dit comme cela "j'ai eu comme collègue de cours plusieurs nanas, musulmanes, dont quelques unes qui portaient le foulard, et qui, n'avaient pas l'air asservies/ anti-sémites (je dis ça parcque je m'appelle Levy) ni trop con".
      L'argument de l'air c'est un peu juger à la mine et la mine c'est quand même bien subjectif. Cela me rappelle cette blague où on voit un type dire à une nana : "T'as pas l'air d'une féministe" et elle qui répond : "Fais gaffe, des fois on se déguise en être humain !".

      Supprimer
    6. C'est une façon de parler à mon avis...

      Supprimer
    7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    8. Plop bon j'avais supprimé mon commentaire parce que fait à 3h du mat avec quelques bières (encore que je crois que c'était pas déconnant ce que j'y écrivais ^^).

      Donc pour répondre à Euterpe : oui évidemment que c'est subjectif, au final mon commentaire s'appuyait d'ailleurs sur un souvenir évoqué par l'exemple donné par Elody, je n'y avais plus songé depuis, simplement sur le coup, je n'ai pas souvenir qu'à l'époque on associait aussi systématiquement voile et soumission que maintenant.

      Du coup je m'interrogeais sur le simple fait que le précédant gouvernement avait quand même pas participé à ce que les gens associent ces 2 choses ensembles, en stigmatisant autant l'islam.

      Cela dit, je peux concevoir me tromper, ça se base sur un souvenir peut être foireux (vieux d'environ 12 ou 13 ans) et au final, je vois où Elody veut en venir dans sa réponse ci dessous à Mandinette.

      Ouala :).

      Supprimer
  9. Alors, pour ou contre? (Ah merde, putain de question)

    En vrai, on s'en fiche! Ils commencent tous à nous faire chier avec leurs conneries! (Les uns et les autres)! Tiens, et si on faisait une loi pour interdire les religions? (Toutes!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceci dit on peut essayer au point où on en est!

      Supprimer
  10. Preuve que le voile est entièrement politique, c'est que la répression de cette extrême-droite d'un genre nouveau fonctionne très bien : http://www.20minutes.fr/societe/1191103-20130722-niqab-trois-ans-controles-a-loupe

    RépondreSupprimer
  11. LE passage qui m'a fait bondir:

    "puisqu'on doit respecter les traditions des pays et / ou des religions quand nous voyageons, je ne vois pas pourquoi il n'en serait pas de même en France sans être obligé de pondre une loi tous les 4 matins.

    Par respect pour le judaïsme ou le catholicisme, quand je visite une synagogue ou une église, je me couvre et je n'y vais pas en short.
    Par respect pour l'islam, je me déchausse quand je visite la Grande Mosquée de Paris.
    Et j'imagine que si j'étais amenée à voyager dans un pays pas laïc, je ferais de même."

    Donc si je suis ton raisonnement, les femmes voilées en France devraient comprendre que par "respect" pour la France elles devraient se dévoiler. Sauf que pour en arriver à cette conclusion tu supposes qu'elles sont dans la position de voyageuses ou touristes qui doivent se plier aux coutumes locales, or, ces femmes voilées elles sont, dans l'immense majorité des cas (si ce n'est la totalité des cas litigieux)... FRANCAISES. Elles ne débarquent pas dans un endroit qui leur est étranger aux usages duquel elles doivent se plier sans discussion, auxquelles les lois s'appliquent unilatéralement, elles font partie de la société, du tissu social qui forme la France, elles y sont nées et ont donc le droit à discuter, remettre en cause, obtenir reconnaissance, etc. Elles ont des bulletins de vote qu'elles ont le droit d'utiliser pour que les législateurs tiennent en compte de leurs intérêts. Il n'y a pas un niveau de "France légitime" qui a le droit de changer les lois et un niveau de "France par dérogation" qui n'a le droit qu'à sagement s'exécuter. C'est comme dire aux homos "par respect pour la France hétérocentriste, veuillez svp ne pas revendiquer le droit de se marier en mairie". Y a pas des Français de seconde classe qui n'ont pas le droit de faire bouger les lignes.

    Quant à la charge "politique" du voile, oui, bien sûr que le voile est DEVENU politique, bien qu'il ne l'était pas à l'origine. Il est DEVENU politique parce que pour une partie de la population, il est devenu un symbole identitaire au moins autant que religieux. Dans cette France qui invisibilise au mieux les filles et fils d'immigrés, le voile a pris une dimension identitaire, au même titre que la coupe afro a une signification identitaire pour les Noirs Américains, par exemple. Donc oui, le voile est politique et c'est justement à ce titre que l'interdire n'a pas grand chose à voir avec la laïcité. Cela a un rapport avec l'invisibilisation volontaire d'une partie de la communauté.

    Que je sache les étudiants des universités ne sont pas tenus à l'invisibilité politique. Depuis quand les étudiants des universités se doivent à la neutralité politique? On fait la liste des groupes étudiants à appartenance politique? On fait la liste des t-shirts avec des messages politiques qui se baladent dans les amphi? On s'amuse à décortiquer les tenues pour savoir si un look rasta c'est pas aussi un peu du pros

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si le voile est POLITIQUE , l'interdire n'a donc plus rien à voir avec la liberté de religion
      CQFD

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Le voile est politique ET religieux. L'interdire est donc une double privation de liberté pour les concernées à qui on interdit à la fois la liberté d'expression religieuse (qui elle n'a rien à voir avec la laïcité, qui n'est que la séparation religion/Etat et non une sorte de devoir d'invisibilité religieuse du citoyen lambda) et la liberté d'expression politique (la revendication identitaire)

      Supprimer
    4. @ Maswatourness : niez le comportement des religieux fanatiques qui viennent dans les pays européens prendre en otage les populations d'immigrés pour les contraindre à observer les rites d'une religion à laquelle ils ne s'identifiaient pas forcément au départ et tout mettre à la charge d'une politique "d'intégration" mal faite, relève d'une espèce d'autoflagellation parfaitement irritante qui fait en même temps croire que l'occident serait omnipotent et qu'il lui suffirait de tout faire bien avec tout le monde. Comme si l'islam n'était pas du tout une religion expansioniste.
      Mais non, voyons !
      Il n'y a qu'à voir ce qui se passe pour l'Afrique et l'Indonésie, entre autres !

      Supprimer
    5. Ne jouons pas sur les mots. Je n'ai jamais dit que les femmes voilées étaient des touristes ou des étrangères! J'ai d'ailleurs également évoqué d'autres religions hein.
      Prenons le problème dans l'autre sens. Je quitte la France pour m'installer dans un pays religieux. Je change de nationalité. Si ce pays exige que les femmes soient vêtues comme si ou comme ça parce que c'est la loi, il y a de fortes chances pour que je respecte la loi de ce pays hein!
      Si la France est un pays laïc, pourquoi se permettre d'exhiber sa foi via des signes religieux quels qu'ils soient?

      Supprimer
    6. "Si la France est un pays laïc, pourquoi se permettre d'exhiber sa foi via des signes religieux quels qu'ils soient?" ---> Si la France est un pays traditionnellement sexiste et hétérocentriste, pourquoi se permettre de revendiquer des droits en tant que femme ou homo? Je comprends pas pourquoi tous ces gens n'étaient pas satisfaits du code civil de Napoléon Bonaparte, vraiment...

      Pour info: Les musulmanes françaises n'ont pas "quitté leur pays et pris une nouvelles nationalité", elle y sont nées, en France, et elles sont françaises d'office, souvent ne possédant AUCUNE autre nationalité! Que leurs parents (ou grands-parents) se soient trouvés en France il y a une génération ou deux, tient d'ailleurs moins d'un choix personnel que de dynamiques historiques et politiques qui ont entretenu une dépendance entre anciennes colonies et anciennes métropole (le néo-colonialisme françafricain, ça vous dis quelque chose?).

      L'ironie du truc, c'est que quand les premières générations de migrants ont commencé à arriver il y a environ 50-60ans, quand les parents et grands-parents de ces femmes voilées qui revendiquent aujourd'hui étaient arrivés en France, non seulement ils étaient invités par les autorités françaises à y venir pour reconstruire un pays et le développer,mais eux, en tant qu'immigrés ont été très, très peu revendicateurs, voire même pratiquement muets malgré des injustices criantes. A noter d'ailleurs que si le regroupement familial a été encouragé à l'époque par les autorités françaises, c'est parce qu'elles se sont rendu compte que les immigrés (pour la plupart ouvriers, cheminots, etc) avaient tendance à rentrer chez eux au bout de quelques années retrouver les leurs plutôt que de revendiquer d'amener leur famille en métropole. Donc là les autorités françaises se disent "tiens, comment va-t-on faire pour encourager la main d'oeuvre bon marché à rester travailler en France? Oh tiens une idée, on va faire venir leurs familles!" Mais là SURPRISE, les descendants de ces familles ne sont pas des objets inertes mais des êtres avec une réelle existence politique et des revendications.

      Les premiers à être revendicateurs n'ont été que la première génération née sur sol français, car tout aussi français que les autres, ils n'ont strictement aucune raison de se sentir "invités", ils ont donc strictement le droit de militer pour faire bouger les lignes. Et à moins de s'enfoncer de plus en plus dans l'autoritarisme, il n'y a de toute façon aucune chance pour les revendications soient muselées au point où elles en sont.

      Supprimer
    7. @ masrwatouness : ...de militer pour le parti des Frères Musulmans comme vous-mêmes qui pleurez sur la destitution de Morsi sur votre blog, sans doute !
      Alors permettez qu'il y en ait qui lutte contre vous et les vôtres et qui soient bien content que le gouvernement prenne des mesures contre ces fossoyeurs de nos libertés que vous représentez en particulier la liberté des femmes même si certaines comme vous apparemment s'accrochent à leur boulet comme un morpion à un poil de cul.
      Les esclaves esclavagistes et les juifs nazis existent. Bien malheureusement.

      Néanmoins, lutter contre les fachos de tout poil, islamistes ou lepénistes, c'est la même lutte.

      Supprimer
    8. "ils ont donc strictement le droit de militer pour faire bouger les lignes. Et à moins de s'enfoncer de plus en plus dans l'autoritarisme, il n'y a de toute façon aucune chance pour les revendications soient muselées au point où elles en sont." (Ramadounette)

      "lutter contre les fachos de tout poil, islamistes ou lepénistes, c'est la même lutte."

      Ha ha ha !
      Chuis d'accord avec Euterpe.

      Supprimer
  12. Quelques petites réflexions :

    - La visibilité du voile à la fac dépend des endroits, mais est un phénomène qui existe. Dans ma première fac dans le 77 je n'en avais jamais vus (enfin c'était il y a 10 ans, ça a peut-être changé). Pour ma dernière année à Paris XIII Villetaneuse en revanche il y avait quelques filles voilées. Ca m'avait interpellée car n'ayant jamais vu ça, je croyais au départ que c'était interdit ! Par contre dire que ça me gène non, elles étaient étudiantes avant tout, pas voilées de la tête au pied ni adoptant un comportement différent.

    - Même si ça heurte nos convictions de féministes et que oui, ça peut nous dépasser, l'immense majorité des filles/femmes voilées le font d'elles-même. Et parmi elles une immense majorité le font non comme un étendard mais parce qu'elles se sentent mieux comme ça, en accord avec leur foi. Ainsi le voile n'est souvent ni un signe de soumission ni de revendication pour elles. Qu'elles le soient pour les autres est tout le problème...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Mandinette77 : il y en aussi qui se suicident d'elles-mêmes. Le "d'elles-mêmes" ne prouvent pas l'absence de contrainte.

      Ici, un témoignage intéressant sur le niqab au Maroc : http://www.illionweb.com/niqab-ou-a-poil-faut-choisir/
      Apparemment, les femmes s'adaptent à la double contrainte. Il n'y a que les culturalistes pour voir là-dedans une quelconque liberté.

      Supprimer
    2. Mandinette => "elles se sentent mieux comme ça en accord avec leur foi"
      D'un point de vue strictement personnel, et je crois que tout le problème est là pour moi et que c'est pour ça que je n'arrive pas à trancher, j'ai beaucoup de mal avec ce genre d'affirmations. Je ne dis pas que tu as tort hein. Je dis juste que ça ne me convainc pas du tout.
      Et on ne peut pas nier qu'au nom d'une certaine interprétation de certaines religions, on suggère très fortement aux uns ou aux unes de se comporter comme ci ou comme ça et pas autrement.

      Supprimer
    3. le coran, n'impose aucune tenue aux femmes ,ce sont les hommes musulmans qui ont déformé les écrits pour assujettir les femmes , comme d'autres religions (idem pour l'excision)

      Supprimer
    4. voilà... Et de fil en aiguilles on a aussi des femmes qui l'imposent à d'autres (l'excision est d'ailleurs pratiquée par des femmes)...

      Supprimer
    5. Ah pardon, mais de fil en aiguille, c'est pas l'excision, c'est l'infibulation...

      Supprimer
  13. moi en tant qu’athée je suis contre mais contre tous les signes extérieurs. Dans notre bonne ville j'ai souvent des envies en fin d'année d'abattre à la hache les chandeliers à 7 branches qui se promènent sur les toits des voitures comme je ne supporte pas les campagnes d'affichage "il revient " à cette même période.

    Je crois fermement qu'une partie des religieux de tous bords veulent faire au 21 eme siècle un retour de la religion.
    Il y a 40 ans dans les rues il n'y avait pas Kippa, de voiles, de Burka etc.. C'est insidieusement que l'on veut grignoter sur la laïcité qui est la valeur la plus fondamentale de notre pays.
    Les deux seules et je dis bien les deux seules raisons historique des guerres depuis que l'homme est sur terre sont la religion et l'économie.

    Je suis horrifié que l'on puisse qualifier les USA de démocratie alors que le président jure sur la bible ce qui veut dire que SI B Obama était resté musulman il n'aurait jamais été élu .. Je rêve d'un président ou présidente Française qui serait juive ou musulmane ou ... Jospin aurait pu être notre président Protestant d'une république laïque une et indivisible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jurer sur la Bible est juste une tradition, les Etats-Unis sont purement laics au niveau du droit même s'ils sont très religieux. Obama aurait très bien pu demander à jurer sur le Coran. Cela aurait été parfaitement légal.

      Supprimer
    2. Certes aussi. Sauf qu'on a le droit de s'interroger sur une telle tradition.

      Supprimer
  14. Personnellement ça me fera toujours rigoler des mecs musulmans qui viennent parler de la liberté des femmes musulmannes de porter le voile ... Elles sont libres de choisir de porter le voile ? ... Soit ! ... Mais sont-elles libres d'en parler elles même en public ? ... Hors de la présence des mecs ......

    RépondreSupprimer
  15. Il y a eu une grosse évolution depuis quelques années, à saint denis, ce n'est pas rare de voir des gars prier dans les amphis en plein cours...
    Personnellement, je suis une pure laicarde et j'ai beau tourné la loi dans tous les sens, je ne vois pas en quoi la loi s'oppose aux croix, aux voiles et même au prosélytisme si il ne s'agit pas d'un traitement de faveur par rapport à d'autres choix culturels.
    Donc je suis opposée au foulard en fac parce que je n'ai pas le droit de porter de casquette. Et le choix de porter un voile n'est pas supérieur à mon envie de vouloir porter une casquette. Mais je n'ai pas à m'opposer à du prosélytisme de même manière que d'autres personnes peuvent essayer de me convaincre de ne m'habiller qu'en violet, de devenir végétarienne, de voter à gauche ou droite.
    On part dans des délires de religions hypocrites qui cachent mal leur intolérance, alors qu'il y a juste à se poser une seule question : est-ce que dans ce cas-là, une personne peut porter une casquette, un casque de moto ou porter un tee-shirt à l'effigie d'un groupe de rock? si non la religion ne peut pas servir de justification.
    Et pour le blabla sur sauver ces pauvres femmes soumises d'elles-même, je crois qu'il y a largement de quoi s'occuper de couper les barbes et les burquas que possèdent dans leur tête un très grand nombre de personne de tradition catholique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà. Et si demain j'ai envie de me pointer au boulot avec un foulard sur la tête, juste parce que je trouve ça joli, qu'est-ce qu'on me dira?

      Supprimer
    2. Ca dépend de ton règlement intérieur. Dans la vie réel, si ton nom a une consonnance arabe, tous tes collègues aux blagues lourdingues et qui n'en foutent pas une chez eux vont surement tout d'un coup se transformer en libérateur de la femme contre les barbus misogynes, et prendre la cause des femmes très à coeur (car bien sûr avec ton nom on peut "légitiment" se demander si ton foulard pour faire jolie n'est pas un horrible loup caché dans la bergerie destiné à islamiser les vertes prairies françaises où il n'y a pas un tweet par semaine puant la misogynie de la part des politiques catholiques)

      Supprimer
    3. D'où le problème...

      Désolée pour le délai de modération de ton com, il était dans les spams!

      Supprimer
  16. Ceci dit, au contraire de la Bible, le Coran ne préconise absolument pas que les femmes portent le voile. C'est juste que les populations islamisées étaient de culture judéo-chrétienne et paiennes, où les femmes portaient le voile une fois qu'elles étaient fiancées ou mariées. Les filles libres étaient "en cheveux". Et là Mahomet a décrété que les femmes devaient hériter de 25% du patrimoine familiale (hérésie pour les chrétiens "si" avancés qui n'adopteront cette folie que dix siècles plus tard).
    Donc pour que le patrimoine familiale ne soit pas éclaté, les filles étaient fiancées à leurs cousins de leur clan, donc voilées très jeune à 8 ans pour signifier aux autres familles qu'elles étaient fiancées. (Bien que le Coran interdise formellement les unions forcées où il faut un consentement verbale des deux conjoints même si c'est contraire la volonté de leurs parents au contraire de la Bible).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'où la complexité du truc.

      Supprimer
    2. C'est Là ! que je me dis que j'ai bien de la chance d'être une extra-terrestre ...... OH ! LALA ! Par la très Sainte Galaxie et par le Grand Cosmos ! Que les z'ummains sont compliqués ....
      Quéstion : Une extra-terrestre a-t-elle le droit d'aller à l'univers-citée avec ses pieds palmés (oui ! parceque j'ai les pieds palmés parceque ma planette est assez humide).....

      Supprimer
    3. Arf... Tout est possible je pense.

      Supprimer
  17. Une ancienne camarade de classe a fait médecine, a porté le voile pour honorer ses convictions personnelles (je ne saurais les expliciter, mais cela vient de sa volonté propre), a brillament réussi. Sauf que, "grâce" au rejet des femmes qui portent un voile (car non, tous les voiles ne couvrent pas le visage, je pense qu'il y a différentes sortes) elle a décidé de s'exiler au... Qatar.
    Une chirurgienne - française - qui exerce en moins pour et en France, une de plus pour les autres pays.

    Et voilà où on va arriver avec cette loi contre les étudiantes voilées, à faire partir, enfin s'exiler les diplômées.

    J'ai toujours vu des étudiantes voilées à l'université et ça ne m'a fait ni chaud ni froid.

    Je ne connais pas ces femmes, je ne vais pas perdre mon temps à les juger sur leur tenue. Mais si elles étudient, c'est que ce sont des POTENTIELS pour la France.

    Idem, j'ai déjà vu des hommes en tenue traditionnelle juive dans les bibliothèques universitaires.

    Je suis chrétienne, non pratiquante, et je suis choquée par l'intolérance grandissante qui rampe partout, en France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. Comme je l'ai dit, je n'ai à priori tien contre le FOULARD.
      C'est le VOILE qui me pose un problème: celui qui cache le visage.

      Supprimer
  18. Mais un voile n'est pas un niqab. Un niqab cache le visage, le "hijab" dixit une amie n'est que pour les cheveux qu'il couvre entièrement et le foulard on peut voir des cheveux et est plus sérré et moins large.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Niqab, burqa, foulard, voile... Visiblement nous sommes nombreux à ne pas maîtriser la terminologie, moi compris.
      Bref: je suis contre ce qui cache le visage. Voilà.
      Et prenez un pseudo siouplaît.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise