jeudi 3 octobre 2013

Je suis fan de Noir Désir... Mais...

J'ai adoré Noir Désir. J'ai adoré les chansons, les paroles, la musique et la voix de Bertrand Cantat.

Une fan. Voilà ce que j'étais.
Et je le suis toujours.

Pas plus tard qu'il y a deux semaines je m'égosillais sur la piste de danse en sautant dans tous les sens sur le titre "Un homme pressé".

Je te mentirais si je te disais que du jour au lendemain, en 2003, j'ai bazardé tous mes CD de Noir Dés'.

Mais par contre, ce jour d'août 2003, 45°à  l'ombre au bas mot, je m'en souviens.
Je me suis assise. L'idole de mon adolescence était devenue un meurtrier.
À mains nues, il venait de tuer Marie Trintignant.

Le choc.

Le tapage médiatique. Déjà en 2003. 
Toute la presse était mobilisée. J'étais en vacances et les plages étaient jonchées de Paris-Match, Gala et autres lectures de bon goût.
Passées les premières réactions de stupéfaction, on a commencé à entendre par ci par là:

"Toutes façons elle était pas claire la meuf."

Et là j'ai je me suis dit:

"Nan mais attends, c'est quoi ça? On s'en fout qu'elle soit chelou ou pas la nana, c'est pas la question!"

Oui je sais, je donnais dans le dialecte d'jeuns quand j'étais plus d'jeuns.

Bref. On avait notre feuilleton de l'été: TV, presse, café du commerce, apéros... On ne parlait plus que de ça.

Et puis Bertrand Cantat a été jugé.
Puis condamné.
Puis enfermé.

Pendant ce temps-là, Orelsan inventait de verbe "Marie-Trintigner".

Et puis on a oublié Noir Désir.
J'ai plaint le reste du groupe d'avoir un leader aussi con qui, en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire, a détruit leur carrière. À eux tous.
J'ai plains la famille Trintignant d'avoir eu à subir ce matraquage médiatique sordide.

Et puis Bertrand Cantat est revenu sur le devant de la scène:
- à sa libération
- à la mort de son ex-compagne qui s'est suicidée après avoir dévoilé à qui en doutait (encore) que Bertrand Cantat avait la main lourde. Très lourde.
Particulièrement sur les femmes.

Bertrand Cantat hantait le showbiz comme un zombie dans le purgatoire, attendant sagement que ceux qui font la pluie et le beau temps dans le monde de la musique lui rouvrent ses portes.

Et Bertrand Cantat revint.

Sous le nom de "Détroit".
Et le tapage médiatique recommença: flashes back, sondages à la con, micros-trottoirs.
Faire de l'audience.
Clouer TF1 au pilori quand on est sur France 2.
Éclater iTélé quand on est sur BFM.
Bertrand Cantat est un musicien, un chanteur. C'est un fait.

C'est aussi un meurtrier.

Il a purgé sa peine. On pourra toujours se demander s'il a assez fait de taule ou pas.
Comme chaque détenu revenu à la liberté, il a le droit de reprendre un job. Son job.
Mais moi, ce que j'en pense, c'est qu'il eut été appréciable qu'il se fasse discret.
Ce que j'en pense, c'est que je plains encore une fois la famille Trintignant, qui voit revenir sur le devant de la scène, le meurtrier de leur fille,  sœur, mère, tante, cousine.
Ce que j'en pense, c'est que je suis toujours fan de Noir Désir, le groupe de ma jeunesse. Celui d'avant 2003.

Et que Détroit ne fera jamais oublié Cantat.

À lire ailleurs:
Chez Crêpe Georgette, Cantat ou l'insurmontable pardon:http://www.crepegeorgette.com/2013/09/30/cantat-ou-linsurmontable-pardon/

Billet pogotté depuis un iPhone.

38 commentaires:

  1. de même mais dans l'autre sens , F2 devant la Santé hier soir pour commenter la sortie de Muselin qui a purgé la totalité de sa peine en n'ayant tué personne
    on peut pas lui foutre la paix , il a rien demandé aux médias

    RépondreSupprimer
  2. Il me semble que Bertrand Cantat a été discret et a joué profil bas. Ce sont les médias qui ont trouvé un nouvel os à ronger et qui en font des tonnes. Je m'amuse de certains blogueurs qui s'insurgent contre cette surmédiatisation alors qu'ils participent au même jeu.
    Je ne vois pas en quoi la carrière des autres membres de Noir Désir a été brisée, ils ont toujours eu d'autres projets. Serge Teyssot-Gay, par exemple, travaille en solo, avec Khaled Aljaramani, avec Zone Libre, etc.
    Il a payé pour ses fautes et chacun est libre d'acheter ou non ses disques et de le voir ou non en concert.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évidemment. Mais on ne peut pas nier qu'en 2003, le meurtre de Marie Trintignant a eu des conséquences sur les membres du groupe quand même.
      Peut-être que tu as raison. Il a été discret, et ce sont les médias qui, encore une fois, l'ont rendu moins discret.
      J'ai sans doute tellement d'animosité contre lui que je l'accuse de tous les maux, y compris celui de ne pas avoir été discret...

      Supprimer
    2. "J'ai sans doute tellement d'animosité contre lui", as-tu le même ressentiment pour James Brown, Roman Polanski, Michael Jackson et tous les autres ? Ce qui m''étonne le plus, c'est cet acharnement contre Cantat. Il est peut-être sorti de prison, mais je crois qu'il continue à payer chaque jour et qu'il continuera jusqu'à la fin de ses jours. Il n'a pas la tête de quelqu'un qui respire la joue de vivre.

      Supprimer
    3. Tiens! Très bonne remarque. Pour Roman Polanski, oui, j'aurais tendance à être un peu catégorique aussi. MJ, sauf erreur de ma part, rien n'a jamais été prouvé. Sur James Brown, ça m'a échappé et comme je suis une grosse feignasse pour chercher sur le web, tu me débrieffes?
      Pour Cantat, non il ne respire pas la joie de vivre. En même temps, l'inverse serait indécent non?

      Supprimer
    4. L'inverse serait indécent, bien entendu.
      James Brown était un charmant garçon qui a été arrêté un certain nombre de fois pour violences conjugales.

      Supprimer
  3. Il est sorti et s'est tout de même fait globalement discret : libéré en 2007, il sort un album en 2013.
    Moi, j'ai hate d'écouter son album (même si ce sera bien plus mollasson qu'à la grande époque de Noir Désir)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la discrétion je suis d'accord. Pour le dernier album, je crois que sera sans moi. Non par boycott. Mais c'est ainsi.

      Supprimer
  4. Je n'ai plus jamais été capable d'écouter Noir Désir, je veux dire de moi-même, par un acte conscient et volontaire. Le simple geste d'insérer un CD ou de lancer un MP3. Je n'y arrive plus. Même 10 ans après. Et pourtant j'aime toujours autant Noir Désir. Et je n'ai aucune animosité particulière pour Bertrand Cantat, tout le monde a le droit de continuer sa vie. Mais chaque fois que leur son si reconnaissable parvient à mes oreilles par accident, à la radio par exemple, alors j'écoute leur chanson, je ne me précipite pas pour zapper, mais je ne peux pas m'empêcher de penser à Marie. A chaque fois. Comme si sa mort avait siphonné d'un coup tout le plaisir que je pouvais tirer de leurs chansons.

    Pourtant Cantat n'est pas le seul criminel du show biz, loin de là, mais bizarrement l'écoute des œuvres de Sid Vicious ou Phil Spector ne me font pas le même effet. Ça tient à la victime, sans doute.

    Il y a certaines maladies qui rendent le gout des aliments dégueulasse. On aimerait pouvoir apprécier le plat, mais on est incapable de l'avaler passée la première bouchée.

    RépondreSupprimer
  5. Moi , mon idole en musique c'est John Lee Hooker .....
    Tu devrais écouter John Lee Hooker .....
    J'adore aussi Frank Zappa ......Trop génial ce mec .....
    Tu vois ,j'ai des goûts classiques ......
    Et puis je n'ai jamais aimé la musique morbide genre "noir désir" ou les Doors , Jim Morisson et tout ça ..... La musique morbide c'est pas mon truc .... Alors Bertrand Cantat ...... Beurk !!!! ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Morbide Noir Désir?
      Tu dois faire erreur.
      J'écoute aussi John Lee Hooker.
      L'un n'empêche pas l'autre.

      Supprimer
  6. La moraline vous tuera, ma Chère ! En attendant, elle vous fait dire un peu n'importe quoi.

    Je passe sur le fait que m'étonnera toujours qu'on puisse aimer ce genre de chose quand on a passé 18 ans. Pour le reste, il faut que votre "amour", votre adhésion artistique aient été bien superficiels pour qu'un fait divers sans rapport aucun avec la "musique" ou la "poésie" ne suffise pour vous les faire renier. Est-ce qu'on brûle le Testament de Villon le jour où on apprend qu'il a volé et peut-être tué ? Cesse-t-on de lire Rousseau sous prétexte qu'il n'a pas pouponné ses deux ou trois chiards ? Ou Sartre parce qu'il a traité la pauvre Simone comme le dernier des gros machos ?

    Il faudrait commencer à mûrir un peu…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous m'avez mal lu mon Cher.
      J'aime toujours ce groupe, mais il n'existe plus.
      Artistiquement parlant, Bertrand Cantat sans Noir Désir, ça ne m'intéresse pas.

      Supprimer
    2. Didier, justement. On gardera Villon,Sade et Rousseau, on gardera Trenet malgré les petits garçons, mais pas Cantat, bouffé par son fait divers. Il n'a rien fait d'assez beau ou pas assez, pour inspirer l'amour et l'admiration inconditionnels. C'est bien la preuve qu'il ne s'élevait pas très haut en tant qu'artiste.

      Supprimer
    3. En même temps, comparer Trenet et Bertrand Cantat... Heu...

      Supprimer
  7. Euh juste une précision , Bertrant C n'a jamais assassiné Marie T , ils se sont battus , se sont donnés des coups et c'est suite à l'un deux que Marie T est tombée en se cognant mortellement.Alors oui donner des coups (que ce soit d'un mec à une nana ou l'inverse) c'est quelque chose de mal et là ça a fini très mal...Mais ça ne fait pas de lui un assassin , d'ailleurs il a été jugé pour homicide involontaire.Je suis prés à parier que si ça avait été l'inverse Marie T n'aurait jamais fait de prison mais qu'en plus elle aurait sorti une chiée de film depuis...Apres le coté horrible de la chose est là mais faut pas tout confondre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu ouais enfin avec des "si", on peut refaire pas mal d'histoires quand même...

      Supprimer
    2. bah l'important dans ce que j'ai dit c'était pas la fin du texte!Même si j'en mettrai ma main au feu!horrible histoire point barre je voulais juste préciser les faits...

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Ouaih ! j'aime pas les Doors .... Je trouve leur musique morbide , noirâtre , déprimante ..... et sans interet ......

      Supprimer
    2. bah chacun ses goûts , pas de soucis , mais on doit pas avoir la même notion de morbide.

      Supprimer
    3. Oui chacun ses goûts en effet. J'aime beaucoup des Doors également.

      Supprimer
    4. Les Doors c'est tous sauf morbide ! On a pas du écouter le même groupe !

      Supprimer
  9. Je m'en fous, en fait. J'ai lu le billet, les commentaires. Si l'album de Cantat est bien je l'écouterai avec plaisir. Mais je ne fais pas la liaison entre l'artiste et le "tueur". Je n'ai pas à juger. Je suis un type de gauche, je ne juge pas à la place de la justice. Je n'achèterai pas le disque (pas par conviction politique, je n'achète plus de disques...) mais je l'écouterai au bistro. Sans faire la relation avec son "crime", sans penser à la famille Trintignan. Je vais même le défendre : pourquoi serait-il devenu l'emblème (négatif) d'un nouveau féminisme ? Un jour sur trois, je crois, une femme est tuée par son conjoint... Aussi bien, le type avec qui j'ai bu un coup au bistro, ce soir, est un meurtrier sorti de prison.

    J'ai un souvenir affreux. Un des connards qui fréquente les bistros de Bicêtre a fait de la prison pour avoir battu sa femme et ses mômes. Je n'en suis même pas sûr, c'est la rumeur. Un soir, il a débarqué à la Comète à moitié saoul (je ne savais pas qu'il était sorti de prison) et j'ai dit au patron de se méfier de ce con. Il m'a demandé pourquoi. Et je n'ai pas trouvé mieux que de lui raconter cette histoire de prison. Le patron lui a servi un verre parce qu'il n'avait pas le choix et lui a demandé de partir, ensuite, voyant que j'étais de mauvais poil.

    Le lendemain, en me rappelant de cette scène, j'ai eu honte. J'avais jugé un lascar qui avait été condamné pour des saloperies qu'il avait faite. Je lui avais infligé la double peine.

    Faudrait que j'en fasse un billet de blog, tiens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des fois on fait des trucs cons , tous.L'essentiel est de s'en rendre compte!

      Supprimer
    2. @Anonyme => prenez un pseudo
      @Nicolas => j'aurais tendance à être d'accord avec toi, et avec FabEhrhardt et avec El Fredo et avec Cyril... Enfin bref.
      C'est complexe.
      Ce qui est sûr, c'est que son album solo sous le pseudo de Détroit, de ce que j'en a ai écouté, ça s'arrêtera là je crois.
      Ce qui (lâchement) m'arrange un peu...
      Je préfère me souvenir du Cantat que j'aimais dans Noir Désir.
      Mais tu as raison, la double peine, c'est dégueulasse.
      Et fais-donc un billet oui, parce que ton com, il est vrai.

      Supprimer
  10. EloooooOdy ! je ne comprend pas ton billet au fond ....
    Pourquoi ? ..... Parce que s'il s'agit de parler des fantômes alors parle des fantômes ....
    Mais pourquoi parler de ces fantômes là ! .......
    Parce qu'ils sont célèbres ? .......
    Oui , évidement ......
    Mais bon , à mon avis le vrai sujet est celui des fantômes , voila .

    RépondreSupprimer
  11. http://www.urtikan.net/dessin-du-jour/le-compagnon-de-cecile-duflot-ferme-son-compte-twitter-apres-avoir-critique-manuel-valls/

    RépondreSupprimer
  12. Pour moi, Noir Désir évoque le rock révolté de mon adolescence... J'ai tourné la page de tout ça il y a bien longtemps.

    Et même s'il a payé sa dette envers la société, il ne pourra pas tourner si facilement tourner la page médiatique. Pour moi, Cantat, c'est du passé...

    RépondreSupprimer
  13. Moi aussi en fait. Même si entendre Noir Désir ne me laisse jamais indifférente.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise