dimanche 22 décembre 2013

Marion Maréchal Le Pen, la cocotte

Marion Maréchal Le Pen a accordé une longue interview au Parisien.
Elle y révèle un scoop: aujourd'hui, on peut mourir pour une cigarette.
Tout comme jadis on pouvait mourir pour un cheval, une soupe, ou une miche de pain.
Elle nous révèle aussi qu'elle ne ressent absolument aucun sexisme à l'Assemblée Nationale.
Et plus largement dans le monde politique.
Tant mieux pour elle.

À l'heure ou une étude vient de démontrer qu'une grande majorité de femmes ressentent du sexisme sur leur lieu de travail, Marion Maréchal Le Pen, elle, n'en voit pas l'ombre d'un soupçon.
Tant mieux pour elle.

Et dans cette même étude, on apprend que 49% des femmes ont déjà entendu toutes sortes de sobriquets divers et variés.


Mais Marion Maréchal Le Pen trouve ça "affectueux". À la bonne heure!


Voyons maintenant ce qu'il peut y avoir d'affectueux dans le terme "cocotte"...

- Marmite souvent en fonte destinée à la cuisson des aliments. Une cocotte-minute, aussi appelée autocuiseur.

- Par allusion à l'onomatopée imitant le cri de la poule, cocotte est utilisé dans différentes acceptions ayant un rapport direct avec le sens "poule" : cot cot codèt, certaines collègues de Marion Maréchal Le Pen pourraient en parler.

- Cocotte est synonyme de poule dans le langage des enfants ou des adultes qui leur parlent ;

- Cocotte est, en musique, une suite de notes piquées dans le registre le plus haut ;

- Cocotte est le nom d'un pliage de papier représentant schématiquement une poule ;

- Cocotte est, en couture, le nom d'un feston, cranté à la manière d'une crête de poule, qui ourle un ouvrage ;

- Cocotte est un terme d'affection que l'on donne à une petite fille ou à une femme aimée ;

- En argot de médecine, cocotte est la blépharite, la blennoragie ;

- Au Canada et dans les Vosges, cocotte est le nom de la pomme de pin ;

- Cocotte est connue aussi en Ontario comme désignant une sieste d'après-midi;

- Cocotte est au Canada la fleur provenant du cannabis, prisée par les consommateurs pour sa haute teneur en THC ;

- Cocotte est, sur un vélo, la pièce servant à fixer un levier de frein au guidon ; désigne aussi la protection souple de ce support ;

- Cocotte est, au rugby, un regroupement d'au minimum deux joueurs (porteur du ballon compris) liés et debout.

- Cocotte est un terme ravissant empruntant une partie de ses origines à coquette. Il désigne une jolie fille qui prend soin d'elle sans plonger dans la vulgarité. Il est majoritairement utilisé par les hommes branchés qui veulent se différencier.

- Les cocottes sont en France sous le Second Empire, des prostituées de luxe connues pour ruiner leurs riches amants en dépenses somptuaires (fêtes, bijoux, maisons, etc.). Par extension, le terme est employé aux époques suivantes, notamment la Belle Époque, au cours desquelles la cocotte tient sa place entre la courtisane et la prostituée.
La demi-mondaine désignait à l'origine les femmes du monde tombées dans la prostitution puis a fini par désigner également les cocottes de basse ou haute condition, appelées aussi "Grandes Horizontales".

Mais sinon, rien de sexiste donc.

Ouf! L'honneur est sauf.

http://femmes.gouv.fr/wp-content/uploads/2013/12/Etude-relations-de-travail-femmes-hommes-CSEP-LH2-17-décembre-2013.pdf

http://m.leparisien.fr/politique/marion-marechal-le-pen-sur-la-securite-on-peut-mourir-pour-une-cigarette-22-12-2013-3431549.php

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Cocotte_(prostituée)

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Cocotte

Billet cocotté depuis un iPhone.

21 commentaires:

  1. Drôle, et bien vu la cocotte.......................minute!!!!
    Je hais le racisme et le sexisme, j'avais juste envie de le dire, na!!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je ne veux pas défendre mémère mais elle raison. D'ailleurs, tu le dis aussi, dans ta liste : "- Cocotte est un terme d'affection que l'on donne à une petite fille ou à une femme aimée ;".

    C'est évidemment affectif et je ne sais même pas si c'est sexiste, vu que le masculin (mon coco) existe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh... Je sais pas pourquoi mais je suis convaincue qu'il y a plus d'hommes appelant des femmes "cocotte" que des femmes appelant des hommes "coco"...
      Et sur mon lieu de travail, à moins d'être très proche ou très intime avec un homme, j'aurais du mal à accepter de me faire appeler "cocotte" hein...

      Supprimer
    2. Quand j'ai débuté dans le journalisme, tous les encartés s'appelaient coco entre eux. Quant aux femmes, c'était plutôt "ma chérie"…

      Je trouve que vous faites un fromage avec bien peu de lait, en fait.

      (D'un autre côté, un blog ça se nourrit, sinon ça crève…)

      Supprimer
    3. Dans ce cas précis, il faut ajouter le fait que la plupart des députés ont le double de son âge ou pas loin : ça joue forcément.

      Supprimer
    4. C'est un petit fromage certes, mais un fromage quand même. Disons un crottin de Chavignol.
      Mais...
      Franchement, trouver ça "affectueux"... Elle est mignonne Marion...
      Et puis non seulement ils sont plus vieux... Mais ils sont surtout majoritaires...

      Supprimer
  3. On savait déjà qu'elle a le QI d'une poule, en tout cas, c'est ce qu'on constate quand une élue de la République trouve très bien qu'on la surnomme "Cocotte". C'est normalement un représentant du Peuple, qui se doit d'avoir une certaine dignité et se faire respecter comme telle parmi ses pairs. Faut dire que la notion de respect, au FN, on la cherche...t'as bien raison, en tout cas!

    RépondreSupprimer
  4. On peut appeler un homme "coco" uniquement s'il est communiste , et alors ce terme ne peut pas être affectueux puisque le "coco" a toujours un couteau entre les dents , ce qui lui abime les dents et lui donne une haleine fétide voir putride ......
    Sinon je trouve que le mot "cocotte" est sympa pour parler de la terminaison florale du chanvre indien ..... Le hachich est en effet obtenu à partir du pollen de cette plante .....
    Avec les fibres du chanvre on peut aussi faire des tissus très résistants et alors on peut en faire des torchons pour essuyer des cocottes minutes ou en fonte ou même en terre cuite ....... J'aime beaucoup les cocottes car on peut y cuisiner des tas de bonnes choses ....... J'aime aussi beaucoup les chaudrons qui sont de grosses cocottes mais qui ne sont pas des cocos pour autant ....... J'ai un chaudron dans lequel je cuisine diverses plantes sauvages assez féroces car je suis une sorcière .......
    Donc , je suis une sorcière , et les sorcières n'ont aucun rapport avec les cocottes car les cocottes sont très mimi ..... Les sorcières sont très moches et très méchantes ..... Mais elles sont très fortes et y faut pas les faire chier MERDE ! .......
    Alors voila mon opinion sur ton billet ......
    Donc en fait voilà ..... Toutes les sorcières sont féministes mais toutes les féministes ne sont pas des sorcières .......
    Question : Existe-t-il des féministes cocottes ? .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Existe-t-il des féministes cocottes ?"

      Excellente question. Si on accepte la définition "affectueuse" que j'ai citée et que Jégoun a repris, alors je veux bien être la cocotte de mes ami-e-s intimes... Mais en aucun cas celle de mes collègues de boulot.

      Supprimer
  5. Hue, cocotte , pépère, c'est plus un hémicycle mais un champ de courses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as le tiercé dans le bon ordre? ;-)

      Supprimer
  6. Arf... il y a aussi des homme qu'on interpelle
    Hé coco !
    Alors mon gars !
    Bah mon cochon....
    Qu'est-ce que tu fais mon grand ?
    etc....
    donc à nuancer. Juste un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je nuance... Si on est proche.
      Parce que moi perso, au boulot, à moins d'être très intime avec quelqu'un, c'est pas demain la veille que j'appellerai un collègue comme ça hein!

      Supprimer
    2. D'accord Elooooody... parfois, en équipe on est plus proches que collègues de bureau : j'ai connu les deux.

      Supprimer
    3. Mais bien sûr... Mais là on parle de Marion Maréchal Le Pen à l'Assemblée Nationale... et l'étude parle du milieu professionnel, et pas des collègues devenus très proches... Mais je vois ce que tu veux dire, je te rassure.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise