lundi 21 avril 2014

Le Sénat adopte le projet de loi sur l'égalité femmes-hommes

Alors qu'on  célèbre ce jour le 70ème anniversaire du droit de vote des femmes, j'apprends, un peu en retard il faut bien l'avouer, que le Sénat a adopté vendredi 18 avril le le projet de loi pour l'égalité entre les femmes et les hommes défendu par Najat Vallaud-Belkacem.
Et en l'état s'il vous plaît.
Autrement dit, en maintenant l'article supprimant la notion de "situation de détresse" pour les femmes demandant une IVG.

Les débats ont encore rasé les pâquerettes. L'inverse eut été surprenant.
Le Sénat a estimé que l'article, visant à supprimer du Code de la santé publique la notion de "situation de détresse" pour les femmes enceintes demandant à un médecin l'interruption de leur grossesse, était conforme à la loi. 
On passe donc de:
"La femme enceinte que son état place dans une situation de détresse peut demander à un médecin l'interruption de sa grossesse."
à:
"La femme enceinte qui ne veut pas poursuivre une grossesse peut demander à un médecin l'interruption de sa grossesse."
L'UMP, toujours à la pointe en matière d'avancée pour les droits des femmes, a déposé un amendement pour supprimer cette modification. Il a été rejeté à 189 voix contre 9. Et paf. 
Philippe Bas a défendu mordicus que oui les femmes qui avortent sont en situation de détresse:
"La loi Veil repose sur un équilibre, entre le principe du respect de l'être humain dès le commencement de la vie et la reconnaissance qu'une atteinte peut y être portée en cas de nécessité, associée au fait que l'interruption de grossesse est un acte médical demandé par une femme en situation de détresse [...] Cet article rouvre des conflits dans la société française sans utilité et introduit une contradiction dans la loi."
Ce à quoi  Esther Benbassa a répondu:
"Il est temps que la femme passe de l'état d'objet à l'état de sujet. Aucune femme ne pratique une IVG parce que cela lui fait plaisir [...] Vous vous fondez sur des éléments moraux ou religieux, auxquels tout le monde n'est pas sensible".
Voilà. Tout est dit. Merci Esther. 

Il est tellement évident qu'une IVG n'est pas une partie de plaisir que ça ne sert à rien de l'écrire. Les femmes ne sont pas connes au point d'aller pratiquer une IVG comme on va supermarché. Mais Philippe Bas, et d'autres avec lui, considèrent sans doute que si: que les femmes, ces êtres imprévisibles et fragiles ont besoin qu'on leur rappelle que non non non ce n'est pas bien, c'est mal, il faut réfléchir, on ne peut pas avorter comme ça sur un coup de tête.

Ce texte de loi ne portant pas que sur l'IVG, d'autres dispositions ont été prises, et notamment "un nouvel article qui transpose les dispositions relatives au harcèlement moral et au harcèlement sexuel dans le Code de la défense, afin d'assurer aux militaires les mêmes garanties que les agents de l'État. Enfin, il a rétabli une série d'articles qui instituent la parité parmi les personnalités qualifiées désignées au sein des conseils d'administration et de surveillance des établissements publics de l'État, les personnalités qualifiées et les représentants de l'État désignés au sein des conseils d'administration et de surveillance des entreprises publiques, et dans les conseils d'administration des établissements publics de coopération culturelle." (Le Point)

Je regrette néanmoins que Christine Boutin ne soit pas sénatrice, ça nous aurait encore donné une belle occasion de rigoler.

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse:
 


27 commentaires:

  1. Boutin ?
    Elle n'aurait pas pu être présente à l'Assemblée le 18 avril.
    C'était le jour où les cloches étaient à Rome.

    RépondreSupprimer
  2. Enfin une avancée que je salue. Cette nuance est essentielle : aucune femme ne fait d'IVG par plaisir ou par confort ! Et pourvu que la mentalité suive cette loi !
    Dans un monde où tout irait bien, cette loi n'existerait pas, mais malheureusement on doit agir via la loi pour modifier les comportements. c'est regrettable.
    De toute façon Boutin n'a pas sa place dans un Sénat dont le raisonnement doit être purement laïc. Et en parlant de cloche, elle en est une tellement sa tête est creuse et son raisonnement foireux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut en effet que les mentalités évoluent sur ce point.

      Supprimer
    2. Le jour où les mentalités suivront les lois, comme vous le dites si comiquement, il neigera au 15 août. Et heureusement, encore.

      Supprimer
    3. Oui. Il faut que les mentalités évoluent mais je ne crois pas que les lois doivent suivre les toutes les mentalités... Heureusement d'ailleurs.

      Supprimer
    4. Y a de la friture sur la ligne... Didier, vous devriez mieux employer votre énergie à travailler sur le fond que sur la forme. où trouvez-vous donc cette source d'énergie inépuisable à s'exprimer comme un roquet en manque de vitupérage ? La neige au 15 août j'attends car je n'en ai pas vu cet hiver.

      Supprimer
  3. Ah, si le Sénat a voté l'égalité, alors tout est réglé, on va pouvoir passer à autre chose. Pendant qu'ils y sont, s'ils pouvaient voter l'interdiction de la grêle et le bannissement saisonnier des merles pendant la fructification des cerisiers, ça m'arrangerait bien. Vous ne voulez pas leur en toucher un mot, vous qui faites désormais partie de l'élite politique de c'pays ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous trollez dans le désordre, aujourd'hui.

      Supprimer
    2. Didier Goux: je viens de leur envoyer un mail à ce sujet.

      Supprimer
  4. Boutin Sénatrice? Ok pour rire mais avec le statut de "Sénatrice bénévole"! , sans émoluments, on ne va pas payer pour...

    RépondreSupprimer
  5. L'UMP devrait aussi se poser le problème de l'avortement de son propre parti qui est en état de détresse. Pour toutes les élections qui vont suivre, ils vont rafler les mise et alors ils se trouveront devant leurs propres contradictions, tout comme le PS aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  6. Cette info m'avait effectivement échappé ! Dans le même registre, je viens de lire un billet qui analyse, après l'avoir testée, l'appli faite par le Ministère pour aider les femmes à mieux gérer leur carrière .... Ben, question droits des femmes on dirait que y'a du boulot aussi au sein du Ministère !!!
    http://www.crepegeorgette.com/2014/04/21/ministere-droits-femmes-depolitise-les-discriminations-salariales/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il y a du boulot... mais j'avoue que cette appli me laisse perplexe...

      Supprimer
  7. Désolée pour la forme de mon lien ! J'avais zappé le coup de la balise ... j'essaierais de m'améliorer la prochaine fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème. Moi la première, je foire mes liens régulièrement.

      Supprimer
  8. Quand j'entends "IVG de confort" je sors mon 22 long rifle
    On rêve d'être enceinte juste pour pouvoir avorter dans la joie et la bonne humeur ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tiens! J'avais oublié cette merveilleuse expression...

      Supprimer
    2. Idem, si j'entends cette expression, je vais montrer mes crocs et aiguiser mon sabre verbal.
      Car je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée de se balader avec un 22long rifle en France...

      Supprimer
  9. Pourquoi combattre les stéréotypes masculin/féminin ?
    Débat organisé par l'asso Rencontres et débats autrement et Science et Avenir, avec Geneviève Fraisse et Belina Cannone.
    Mairie du 2ème arrondissement à Paris, Salle des Fêtes, 8 rue de la Banque
    27 mai à 19h15.
    RENSEIGNEMENTS : http://rencontres-et-debats-autrement.org/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mika. J'avais reçu l'annonce par mail.

      Supprimer
    2. Ah oups ^^, c'est que j'ai reçu aujourd'hui le Sciences et Avenir. Donc je me suis dépêché de rapporter l'info :-)

      Supprimer
    3. Pas de souci, mieux vaut deux fois qu'une!

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise