jeudi 12 juin 2014

Pourquoi la Coupe du Monde me soule déjà

Billet d'humeur. Niveau zéro de l'argumentaire. J'assume.
Ce soir, c'est le début de la coupe du monde. Brésil - Croatie. Cette coupe du monde, comme la précédente en Afrique du Sud, ne m'enthousiasme pas du tout. Mais alors pas du tout.
Je n'ai rien contre notre équipe, même si je dois admettre que nombre de ses joueurs m'exaspèrent au plus haut point. Mais bon.
Non. ce qui me chagrine, c'est que c'est le bordel au Brésil. Le bordel social: manifs, grèves, pauvreté. 

Des millions de Brésiliens n'ont pas un rond et vivent sous le seuil de pauvreté. On me rétorquera que Lula a considérablement redressé le pays, que le football est "une religion" là-bas, et patati et patata.

On aura entendu Michel Platini exhorter les Brésiliens d'attendre la fin de la fête du foot pour foutre le bordel et manifester leur mécontentement. 

Donc j'ai du mal. Je vais avoir du mal. Parce que, crois-le ou non, tous les deux ans: coupe du monde et coupe d'Europe, je regarde le foot. Comme les 3/4 des gens qui s'en contrefoutent le reste du temps, je suis un mouton et je squatte ma TV tous les deux ans pendant un mois.
Mais là, j'ai du mal. J'ai du mal à admettre qu'un pays avec autant de problèmes à régler ait pu dépenser autant de pognon pour une sauterie footballistique dont les retombées économiques sur la population vont être proches de zéro.
J'ai du mal à entendre et à voir tous les reportages sur place. Et j'ai du mal à croire que cette soit-disant "religion" du foot va réussir à faire oublier aux Brésiliens qui vivent dans la merde tous leurs problèmes sociaux.
Et j'ai ressenti exactement la même chose pour la précédente coupe du monde en Afrique du Sud.

Mais réjouissons-nous, la prochaine sera en Russie et la suivante au Qatar. 

Si mon blog existe toujours, il y a fort à parier que je reprendrai le clavier pour copier-coller plus ou moins la même chose.
Et pourtant. Comme je suis un mouton, je vais suivre. Et il y a des chances pour que comme tout le monde, j'encourage les bleus une bière dans une main, une part de pizza dans l'autre. 

Pendant la première demi-heure de match, je repenserai à ce que je viens d'écrire. Et pendant les 60 minutes restantes, je beuglerai contre cet incapable de Patrice Evra et j'exulterai à chaque but de Karim Benzema.

Ou pas.





43 commentaires:

  1. Et comme ils n'en ont pas eu assez avec cette coupe du monde, ils remettent ça en 2016 avec les jeux olympiques, ils ont donc 2 ans, comme demandé pas Platini, pour foutre le bordel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben tranquille alors. 2 ans, c'est royal.

      Supprimer
  2. Demain je vais mettre en ligne qui est dans le droit-fil de celui-ci. Moi aussi elle me gave cette coupe du monde à la con !...

    RépondreSupprimer
  3. La 1ere coupe du monde que j'ai regardé, c’était à 9 ans en 78, en Argentine. C’était Videla.
    Je me rappelle beaucoup qu'on parlait du retour de l’équipe de France dans cette compet' et beaucoup moins que c’était une dictature qui accueillait le mondial. Je n'ai pas le souvenir d'idée de boycott quelconque, en revanche je me souviens tres bien que les joueurs avaient foutu du scotch sur leurs pompes pour masquer les sponsors.
    J'ai peut-être la mémoire sélective...
    A 9 ans, tu gobes tout, depuis, je ne me fais plus beaucoup d'illusions.
    Je regarde toujours, moins, et surtout sans beaucoup de passion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a tous une mémoire sélective...
      Et j'aurai moins de passion moi aussi cette année.

      Supprimer
    2. Tiens, j'ai le même âge que FreeCasaBabylon!
      Je me souviens aussi de cette époque, mes grand-parents étaient dans le foot et j'ai plein de souvenirs. Aujourd'hui je m'en tape un peu, je vais suivre de loin.

      Supprimer
    3. Ce blog est fréquenté par des vieillards.

      Supprimer
    4. Laissez-moi tranquille, la vieille dort.

      Supprimer
  4. Je me pose tout de même une question : est-ce que vous (mon "vous", ici, serait d'ailleurs collectif, car tout le monde y va de sa tirade sur le Brésil), est-ce que vous en avez réellement quelque chose à foutre du Brésil et des Brésiliens, ou bien est-ce une façon de prendre la "pose progressiste" ? J'ai beau me creuser la tête – et je parle sincèrement –, je ne vois pas comment on peut, soudain, d'un coup, prendre fait et cause pour des gens vivant à l'autre bout du monde et dont, soyons honnêtes, on ignore à peu près tout et dont on se fout le reste du temps.

    De plus, j'ai tout de même l'impression que les Brésiliens, dans leur majorité (donc pas tous…) sont absolument ravi de l'événement. Donc, qui sommes-nous pour juger à leur place qu'ils devraient plutôt s'intéresser à leurs problèmes "sociaux" ? Footons-leur la paix ! Vraiment, cette manie des Occidentaux à vouloir se mêler de tout…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vas-y, sers-toi, c'est free, CasaBabylon.

      Supprimer
    2. Didier, qu'est-ce que je peux bien en avoir à foutre? Au quotidien, rien, c'est clair. Je dois en avoir autant à foutre que quand j'envoie du fric à Médecins sans frontières après le tsunami ou à Handicap International pour détruire des mines antipersonnelles à l'autre bout du monde, dans un coin dont tout le monde se fout.
      Ça doit être ça, je n'ai pas d'autres explications à vous donner. Voyez ça comme une posture progressiste si ça vous chante.
      Je n'ai pas dit que tous les Brésiliens étaient contre la coupe du monde. Mais il facile d'imaginer qu'il y en a une partie qui n'en a rien à carrer.
      Je n'ai pas non plus de conseils à donner aux Brésiliens, ce serait complètement débile. Je dis juste que j'ai du mal à comprendre que la Coupe du Monde soit leur priorité depuis qu'ils ont été choisis pour l’accueillir...

      Supprimer
    3. Merde je suis d'accord avec Didier Goux, sauf que je préfère les brésiliennes aux brésiliens.

      Supprimer
    4. Je ne suis pas fou des Brésiliennes, qui en font toujours un peu trop, dans le genre bombasses. À part Maria Creuza quand elle chantait avec Vinicius de Moraes, tout de même…

      Supprimer
    5. Vous m'en voudrez pas de ne pas participer à cet échange sur les Brésiliennes hein...

      Supprimer
    6. Si, on t'en veut.

      Cela étant je ne donne jamais rien aux organisations humanitaires. Elles font oublier que c'est aux états d'assumer. La "loi Coluche" fut une belle connerie. Et ne me traitez pas de rapiat, avec mon niveau de revenus, j'aurais intérêt à donner...

      Supprimer
  5. Hey les gars il faut voyager un peu ! Les brésiliennes c'est plus ce que c'était... on n'est plus dans une pub Gini elles sont tombées dans le piège et mangent américain ! Ya que des grosses sur coppa moi vous le dis KFC et Mcdo les a tuER... Quand aux questions sur le soudain intérêt pour les gens qui vivent a l'autre bout du monde j'ai aussi une question : pourquoi est on systematiquement suspect quand on s'intéresse aux autres ? Bref on peut choisir, éteindre la teloche et aller voir ailleurs .Perso mon choix est fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Perso mon choix est fait. »

      À part celui d'un pseudonyme…

      Supprimer
    2. Allons bon, voilà bien que vous me piquez ma réplique du pseudo maintenant...

      Supprimer
    3. Oui, je me suis auto-proclamé taulier stagiaire de ce blog…

      Supprimer
  6. "je beuglerai contre cet incapable de Patrice Evra"
    Popopopo on parle pas comme ça du meilleur arrière gauche du monde ^^

    Blague à part je la sens pas non plus cette coupe du monde, j'étais plus enthousiaste il y a 2 ans pour l'Euro.
    Je vais quand même suivre quelques matchs mais bon (enfin essayer vu que BeIn Sport bloque tout...) si je peux me contenter des résumés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais quand y'a plus Bein, y'a TF1, c'est formidable non?

      Supprimer
    2. Ça va, j'ai les streams de ITV, ça me permet de garder un reste de santé mentale en évitant de m'infliger les commentaires de CJP et Lizarazu.

      Supprimer
    3. Ah les commentaires, ca y va de son petit commentaire à chacun dans le milieu du sport.
      Je suis allergique aux commentaires sexistes et dégradants quand il s'agit de commenter les "hôtesses d'accueil" de la coupe du monde. Raison de plus de ne pas regarder afin de préserver un reliquat de santé mentale.

      Supprimer
    4. Les allergies, c'est chiants.

      Ca vous fait quoi, à vous? Des plaques ou des boutons?

      (j'adore les conversations de petits vieux sur les problèmes de santé)

      Supprimer
    5. Ouais enfin ceci dit, c'est clair que réduire le Brésil au foot et aux bimbos, c'est un peu juste quand même.

      Supprimer
    6. Le vieux schnoque que je suis aurait tendance à avoir des plaques d'urticaire et des envies de meurtres vis à vis des visés. Quand deux bisets devisant devinrent des visés...
      il vaut mieux ne pas être dans ma ligne de mire.
      Mis à part, il est dommage effectivement de réduire le brésil au foot et les bimbos
      mais je commence à faire une indigestion des documentaires sur le brésil.

      Supprimer
  7. Ben il n'y a pas que des moutons, il y a plein de gens qui en ont rien à cirer du foot et qui regarderont pas la coupe. La pourriture du sport par le pognon n'y est peut-être pas étrangère. Voir une bande de branleurs mal élevés et milliardaires prendre des poses de rock stars dans des arènes remplies de veaux, il y en a que ça rebute ;-) ah, pour le pseudo, j'ai juste la flemme :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr qu'il y a plein de gens qui n'en ont rien à cirer, encore heureux. Mais c'est tout de même très difficile d'y échapper hein.
      Pour le pseudo, je veux pas paraître relou, mais ça coûte pas grand chose d'en prendre un, sinon 1/2 seconde.

      Supprimer
  8. De toutes façons les sportifs ça pue tellement des pieds que même à la télé et au Brésil très loin on peut sentir la puanteur ....... D'ailleurs il y a un fromage qui s'appelle "pied de sportif" je crois .... Non ? .... Bon alors c'est le moment de l'inventer .......

    RépondreSupprimer
  9. Les evènements sportifs me saoulent à mort pour deux raisons :
    une triviale : je hais le sport
    la seconde beaucoup plus fondée : Quand des joueurs payés des millions pour assurer un spectacle débilitant qui ne représente plus l'esprit du sport et la recherche de performances extrêmes qui nuisent à la santé des joueurs.
    Super documentaire sur Arte sur les travers du sport de haut niveau ce matin vers 10h. Peut-être possible de le revoir en replay ?
    Et dernière raison : Comment cautionner une politique sportive dont la seule obsession est d'être rentable financièrement quand des millions des gens vivent dans des bidonvilles alentour et que aucune retombée positive n'aura lieu sur eux. En sus que les sportifs se foutent de la misère me met hors de mes gonds. Je boycotterai tout évènement sportif car je refuse de cautionner de telles pratiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes... Le pognon, c'est clair que ça pourrit considérablement le tableau.

      Supprimer
  10. Moi, non plus je ne suis pas emballé par cette coupe du monde...Et pourtant, je suis un supporter acharné de mon équipe, l' En Avant de Guingamp qui vient de gagner la coupe de France... En bon supporter, j'ai déjà pris ma carte d'abonnement pour la saison prochaine...Mais à Guingamp, une ville de 8 000 habitants qui réunit 16 000 spectateurs à chaque match, et dont le public a été désigné meilleur public de Ligue 1, la communion est totale avec son équipe...Cette équipe porte encore les images du foot populaire que j'ai connues il y a bien longtemps...Il est vrai que lorsque le salaire mensuel du joueur le mieux payé du PSG correspond au budget annuel du club de Guingamp, on ne joue plus tout à fait dans la même cour...
    Je partage les états d'âme qui sont exposés dans ce billet, et la vidéo qui y est jointe est terrible et ale mérite de replacer les choses dans leur contexte...Et n'en déplaise à M. GOUX, si lui, il n'en a rien à foutre du Brésil et des Brésiliens, qu'il sache qu'il y a d'autres personnes qui heureusement, s'intéressent à ce qui se passe en dehors de notre hexagone tout étriqué...Car la mondialisation si elle est économique, elle a aussi des répercussions sociales, y compris dans notre pays...

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise