mercredi 7 octobre 2015

Quand les digues entre LR et FN sautent les unes après les autres

Après les envolées lyriques de Nadine Morano et la condamnation politiquement correcte des ténors de son parti, on eut pu imaginer que ça calmerait (ou pas) les autres membres du parti dit des "Républicains".

Que nenni.

On pourrait se livrer à une compilation des dérapages borderline, voire carrément racistes, des ex-UMP, mais ce blog n'y suffirait pas.

Aujourd'hui, en Essonne, c'est Dominique Bouley qui est à l'honneur. Et là, cher lecteur, chère lectrice, tu te demandes : 
"Mais diantre! Qui donc est ce Dominique Bouley qui porte si bien son nom?"
Je vais mettre un terme au suspense intenable immédiatement. Dominique Bouley est le1er maire adjoint délégué à l'urbanisme, à la sécurité et au développement économique, de Wissous.

Wi-quoi?!?!?

Wissous... fais un effort s'il te plaît.

Wissous est une commune française située à environ quatorze kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l'Essonne en région Île-de-France. La commune se situe à la frontière avec les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne. 6 624 habitants au compteur.

Depuis 2014, le maire de cette bourgade est Richard Trinquier. Et depuis 2014, Wissous nous a offert, ici en Essonne, de grands moments de tolérance, de solidarité et de démocratie bien rances :
  • Interdiction du port du voile à Wissous-Plage (et je précise qu'on parle d'un voile et non pas d'un voile intégral ou d'une burqa)
  • Suppression des repas de substitution dans les cantines
  • Réunion publique contre les Roms qui a failli se finir en ratonnade généralisée
Et bien aujourd'hui, c'est Dominique Bouley qui a les honneurs de ce blog. 

Adepte de la théorie du complot et de celle du Grand Remplacement, propagateur de clichés sur les réfugiés, "Français de souche" revendiqué, et islamophobe affiché, son profil Facebook ravira les réacs qui ont l'habitude de s'égarer par ici.

Dominique Bouley

J'attends maintenant avec impatience les réactions indignées de Valérie Pécresse, Nicolas Sarkozy et Eric Ciotti.
 

39 commentaires:

  1. Tu vas encore nous chauffer les réacs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nicolas est très en retard sur la technologie réac: ils se chauffent tous seuls et n'ont plus guère besoin de toi, ni de ses amoureuses caresses.

      Supprimer
    2. "Tu vas encore nous chauffer les réacs." ( Nicolas)

      Ceux qui défendent Céline Pina, par exemple ?

      Je n'ai toujours pas compris, d'ailleurs, si Céline Pina avait été menacée ou pas d'exclusion par le premier secrétaire fédéral de la Fédération de l'Oise, Rachid Temal. Là, je vois bien qu'elle n'est pas exclue, mais qu'en est-il vraiment ? A-t-elle menti ? Est-ce que Rachid Temal a été désavoué par son parti sur ce coup ? Un petit peu de clarté dans ce climat électoraliste ne nuirait pas.

      En fait, Wissous était une ville d'abord à droite, puis après à gauche, et ensuite de nouveau à droite avec la même équipe que la précédente. Il n'y a pas là bas de centre islamique financé par les deniers publics. La mairie ne porte pas dans son cœur les revendications en ce sens.
      Le maire et ses adjoints n'ont pas l'air d'être très friendly avec les grands voiles noirs des militantes locales, mais ils se sont mis hors la loi sur ce coup. Et se mettre hors la loi n'est pas une bonne chose quand on a les militants islamistes très tenaces, procéduriers à l'extrême, soutenus par un CCIF et par des associations qui sont beaucoup plus copines avec les mosquées salafistes qu'avec les imams de Drancy ou de Bordeaux, ceux qu'on appelle "modérés".

      C'est dans ce contexte que Céline Pina a témoigné son soutien au maire de Wissous l'année dernière*.
      « Le voile est un signe d'obscurantisme, d'oppression et d'impureté consubstantielle de la femme. Aujourd'hui, il est utilisé comme une arme politique contre nos valeurs d'égalité femme/homme », dénonce l'élue du Val-d'Oise. Une prise de position d'abord exprimée sur sa page Facebook, qu'elle nous a ensuite confirmée. « Il faut assumer les combats que l'on mène. Je constate depuis des mois l'arrivée de femmes voilées devant les écoles. Et quand je leur demande pourquoi, une d'entre elle m'a répondu qu'elle n'avait pas le choix dans sa communauté et que ceci est le résultat voulu par la classe politique qui encourage le communautarisme afin de s'assurer des votes. Je me dis que nous devons tenir à nouveau un discours émancipateur »


      * http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-d-oise-95/celine-pina-ps-favorable-a-l-interdiction-du-port-du-voile-a-la-plage-10-07-2014-3990141.php

      Supprimer
    3. J'ajouterai que quand on lutte contre les islamistes, on s'attire inévitablement le soutien de ceux qui vont appeler les Arabes "'les crouilles" et proposeront de mettre tout le monde dans des bateaux (au fond troué de préférence) pour renvoyer les Sarrasins de l'autre côté de la Méditerranée.

      Céline Pina part du point de vue que les femmes voilées sont des opprimées et qu'il faut les libérer, c'est un combat de gauche, et elle s'en tient là. Je pense qu'elle se trompe et se compromet quand elle soutient des municipalités qui refusent les repas sans porc aux enfants musulmans, ou quand les maires et leurs adjoints ne savent pas se tenir dans les réseaux sociaux (comme il est démontré dans ce billet). La droite sarkozyste est en débandade électorale et vomit partout, dans toutes les directions. La gauche PS est aussi en débandade électorale et a bien chouchouté les islamistes pour avoir le vote de musulmans français qui, pas de bol, prennent pour une partie d'entre eux, leurs distances avec les courants intégristes.
      Deux ans avant les présidentielles, c'est un peu chaud pour affirmer qu'on va renouer avec des valeurs qui n'ont pas valu grand chose pendant que la gauche, la droite et leur cohabitation hésitaient (et hésitent toujours) à se positionner clairement.
      Tout le monde s'affole et s'accuse du pire, ce serait presque aussi drôle que Don Camino... si c'était drôle.

      Supprimer
    4. Don Camillo, pardon, Fred Camino (mille smileys !)

      Supprimer
    5. C'est un télescopage. Je m'explique:

      Je ne savais rien de Wissous et de son maire. Je fais quelques recherches, donc, à partir de ce billet d'Elodie, et j'ai bien rigolé. Je sais, c'est mal, mais j'ai aussitôt imaginé un film comme Don Camillo où on mettrait en scène une municipalité style Wissous et un immam type l'immam de Brest. Ils ont, de part et d'autre, une force comique puissante. D'un coté les cow boys de parodie, de l'autre les islamistes ridicules. (ou musulmans ridicules, je ne sais pas si islamiste ne va pas devenir une insulte avec les nouvelles lois Hollande. D'ailleurs, accoler musulman et ridicule, n'est-ce pas, en soi, profondément raciste ou, à tout le moins, porteur d'un racialisme (euh, d'un machin en phobe plutôt) latent, nauséabond et j'en passe)
      Donc, j'imaginais une série de films avec ces personnages. Les villes qui ont construit et entretiennent des centres islamiques-mosquées Il y a une photo de l'imam de Brest, dans le Ouest-France de ce matin, soustitulée "l'imam de la mosquée sunnite deBrest " et en gros, on voit écrit "Centre culturel et islamique" sur le mur derrière..
      Qu'est-ce qui a été fait de drôle dans le domaine de la critique de l'Islam ? Drôle dans le style bouffonnerie, farce, gros n'importe quoi ? Il y a comme un potentiel inexploité, là, alors qu'on a des sources d'inspiration sous les yeux.

      Supprimer
  2. Tu devrais lire des trucs pareils. La merde donne des hauts le cœur.

    RépondreSupprimer
  3. Les réacs vont finir par avoir la tremblote à force d’hésiter entre le FN et LR au moment des votes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a longtemps qu'ils ne tremblent plus. Si j'osais j'ajouterais et vous ?

      Supprimer
  4. Moi je n'hésite pas, je suis FN, mais ce Bouley est assez sympa. J'aime son humour décalé, ses saillies drolatiques, ce ton incisif, cette mordante répartie. Merci de nous faire connaître les nouveaux Résistants. Bien sûr, je comprends que l'interdiction du voile à Wissous-plage vous défrise. Votre féminisme est tout de même beaucoup moins virulent que votre amour de l'Islam...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, tout pareil ! Je n'irai pas jusqu'à déménager à Wissous, je ne suis pas masochiste à ce point, mais enfin le cœur y est, comme on dit !

      Supprimer
    2. Mon "amour de l'islam"? Où ai-je donc écrit un truc pareil Marco Polo?

      Supprimer
    3. C'est une taquinerie. Vous voulez absolument que l'Islam soit différent de l'islamisme. Moi je pense que c'est trop facile. Et puis vous attaquez les gens de droite (certains) comme s'ils étaient les pires dangers pour notre vivre-ensemble (comme on dit), alors que de toute évidence il y a un danger bien pire, selon vos propres critères (qu'en l'occurrence vous ne respectez pas).
      Mais ne vous méprenez pas, je vous aime bien. Vous êtes l'une des rares gauchistes à ne pas vouloir exterminer physiquement vos adversaires. C'est bien.

      Supprimer
    4. Oui je suis convaincue qu'islam et islamisme sont deux choses différentes.
      Et je suis convaincue que l'extrême-droite et l'islamisme sont aussi dangereux l'un que l'autre.

      Supprimer
  5. M'est avis que la tremblote, la peur, le désarroi, quand on observe le basculement progressif d'une majorité de la jeunesse, de la classe ouvrière et d'une partie de la classe intellectuelle de gauche vers les idées du FN, ne concerne pas vraiment l'univers des "réacs".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes... Mais en l’occurrence, ici, à chaque fois que je publie un billet dans ce goût-là, ce sont eux qui débarquent en premier... Ou presque.

      Supprimer
    2. Bobiyé! Comme on disait...

      Te lire à nouveau me fait plaisir, et la fin de ton commentaire va me faire ma journée... Ou presque. En effet, ""ils débarquent" en charette, à croire qu'ils ont un éclaireur qui lance: " Alerte! venez tous! Y a à becter par ici!", les gens...

      Sinon, je découvre la Céline PINA qui fait des Bisous-cantine-sans-porc à Wissous. On ne va pas demander son exclusion du PS, mais bon, à chacun son "Pinard". Bonne journée Copine et bonne chance pour ce que tu sais.

      Cdt.

      Supprimer
    3. "la Céline PINA"
      ah, c'est beau, ce LA....

      "On ne va pas demander son exclusion du PS"
      Monsieur est bien bon... Monsieur a un pouvoir de décision, au PS ? Monsieur préfère sans doute l'immam de Brest, estimé par sa municipalité PS, ou d'autres socialistes vendus aux islamistes, ceux que pointe Malek Boutih, qi est aussi PS...
      On dirait qu'il y a deux tendances aux PS: les islamocompatibles qui négocient la paix dans les banlieues en chouchoutant des imams étrangers dont le moins qu'on puisse dire est qu'ils ne sont pas trop compatibles avec l'existence dans le voisinage d'homos, de juifs et de femmes libres, et les autres, peu nombreux mais qui n'hésitent plus à dire ce qu'ils pensent de ce genre de compromission. Et ces deuxièmes, forcément, auront un discours qui aura des plages d'intersection avec tous les autres discours anti-islamistes.

      Tant qu'il y aura des pourris ou des trouillards qui mettront leurs "convictions" de gauche sous le tapis de de la soumission aux intégristes, la gauche perdra des voix... et, malheureusement, elle fait encore beaucoup pour cela.
      à un moment donné, il faut bien prendre partie... difficile, non ?

      Supprimer
  6. Ca ne fait pas une vingtaine d'année que vous nous parlez des digues qui sautes entre la droite républicaine et extrémiste ? Vous en rêvez, à gauche, de cette alliance il faut croire...

    Il y a davantage de proximité et de course en avant entre la gauche de la gauche et l'extrême droite en ce moment...
    (mais je comprends bien que le combat de politique politichienne est de voir ce qu'il y a en face... Plutôt que de faire le ménage chez soi. C'est dommage, ça la rend laide, la politique)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il y a davantage de proximité et de course en avant entre la gauche de la gauche et l'extrême droite en ce moment..."

      Euh...

      Supprimer
    2. Déjà,l'antisémitisme...euh,pardon,l'antisionisme!
      rocardo

      Supprimer
  7. Adepte de la théorie .......... du Grand Remplacement

    Nous sommes nombreux à y voir un peu plus qu'une théorie.
    J'ai volontairement biffé "du complot" que vous avez glissé là simplement pour ridiculiser ceux qui ne souffrent pas comme vous de myopie.

    RépondreSupprimer
  8. Heu...il est évident que le PS et la droite se rapprochent de plus en plus. Celle-ci commence à assumer son immigrationisme et son communautarisme. Le vrai danger est le racisme des Allemands et la veulerie des Européistes français qui devraient parfaitement en accepter la montée en puissance.
    jard

    RépondreSupprimer
  9. et pendant ce temps, Bartolone appelle l'extreme gauche communiste à voter pour lui ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Généralement à droite on aime bien rappeler que les communistes c'est aussi mal que les nazis.

      Supprimer
    2. Le macabre bilan final penchant nettement en faveur du communisme, la proposition que vous évoquez ne me semble pas farfelue.

      Ah oui, j'oubliais, c'est une belle idée, mais pervertie par certains hommes. Mais il me semble qu'un être censé qui constate les dégâts causés par une belle idée devrait s'en détourner au lieu de persévérer et commencer à penser qu'il y a peut-être autre chose que certains "méchants" hommes à l'oeuvre pour obtenir un tel résultat.

      Supprimer
    3. Le rapport, c'est que, d'une part, tu as RAISON de dénoncer les propos et actes extrémistes, notamment à la droite de la droite, mais que, d'autre part, il conviendrait de dénoncer TOUS les extrémismes, y compris quand la gauche s'allie à l’extrême gauche ou quand le premier ministre tient des propos inacceptables et racistes contre les Rroms ou sur le manque de white, de blancos.

      Supprimer
    4. La gauche socialiste, républicaine (et démocrate ?), doit refuser les voix et les idées de l'extrême gauche (PCF, FDG, une partie d'EELV) tout comme elle demande à la "droite" de rejeter les volontés d'alliance avec l'extrême droite ou les propos extrémistes, non ?

      Supprimer
    5. "dénoncer TOUS les extrémismes"
      Parisien Libéral, mais au nom de quoi ? Il n'y aurait plus d'engagement, plus de militantisme possible si on dénonçait tous les extrémismes. On ne dénonce que ceux qui nous dérangent chez l'adversaire, il en a toujours été ainsi et c'est de bonne guerre.

      Supprimer
    6. Indépendamment du fait que ni PCF, ni FDG, ni personne de EELV ne fait partie de l'extrême gauche, on ne voit pas trop lesquelles de leurs idées le PS a fait siennes. En fait, le PS n'a cessé de combattre cette "extrême" gauche (qui le lui rend bien), avec bien plus de virulence que l'extrême droite ou la droite. Pour ce qui est des voix, bien sûr, il les veut, tout comme la droite veut des voix de l'extrême droite, bien réelle celle-là. Le PS, qui a toujours tout fait pour enfoncer un coin dans le FDG et en séparer le PCF (Lequel ne semble pas vraiment savoir où il se situe), espère bien récupérer les électeurs de ce bord, et joue déjà le pipeau du vote utile, se rappelle soudain qu'il est censé être un parti de gauche, appelle à l'unité de la gauche autour de lui, tout en lançant préemptivement, devant la branlée qui s'annonce, des accusations de divisions, de sectarisme contre cette même "extrême" gauche, car il est bien connu que le PS, ni sa politique ne sont à l'origine de la défaite prévisible (et prévue), ce sont tous ces vilains dissidents, diviseurs, qui le sont. Le PS va subir une Bérézina, et il en a trouvé la cause : lui est responsable, "l'extrême gauche " est coupable.

      Supprimer
  10. les réacs se déchaînent
    ils avaient besoin de se défouler ?

    RépondreSupprimer
  11. Il est du reste curieux, votre titre : en général, quand on se flatte d'appartenir à la gauche-pleine-d'avenir-resplendissant, on adore voir sauter les digues, s'effacer les frontières, voler en éclats les idées "reçues", se briser les tabous, s'effondrer les murs-de-la-honte, etc. Qu'est-ce qui vous arrive ? Un p'tit coup d'mou, en ce bel automne ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien non mais j'avoue que je suis choquée quand une droite dite républicaine se fourvoie dans une voie que je considère comme rance.

      Et j'ai beaucoup d'amis de droite (diantre ! quelle horreur...) qui en ont plein le dos des sorties de Morano ou Sarkozy.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise