lundi 23 mai 2016

Cher Marionnaud, moi je suis born to be heureuse

Cher Marionnaud,

J'ai vu la semaine dernière que ta dernière campagne de pub faisait un petit peu le buzz sur les réseaux sociaux. Tu dois être vachement content, c'est le but d'une campagne de pub.

Chapeau Madame Casquette, on peut dire que là, c'est du lourd :

Born to be a beautiful maman... Autrement dit pour les anglophobes : née pour être une belle maman.

Autrement dit, les moches, les laiderons, les quelconques, les boudins, les femmes sans enfants, passez votre chemin, vous êtes nées pour rien, vous ne servez à rien, vous n'êtes bonnes à rien... Et encore pire : si vous êtes un laideron sans enfants, c'est le combo impitoyable de l'inutilité.

Oui alors je sais... Tu vas me dire que j'exagère, que c'est du marketting, que c'est la Fête des mères, tout ça, tout ça... Et que, par conséquent, cette affiche ne s'adresse qu'aux mamans.

Sauf que non tu vois, parce que quand tu balances à la face du monde que les femmes sont nées pour être des belles mômans, tu renvoies aussi dans la face de celles qui ne s'habillent pas en 34, qui ne font pas du 90-60-90 et qui, horreur et aberration, sont en âge d'avoir des enfants mais n'en ont pas, qu'elles sont nées pour rien.

Donc non, tu vois, moi je ne suis pas born to be a beautiful maman. Je suis born to be heureuse... Je suis born to be alive, comme dirait Patrick Hernandez.

Ne t'en déplaise. 

Je ne te salue pas, et si j'étais vulgaire, je dirais même que je t'emmerde.

Mais je suis polie... Car, comme chacun sait, toutes les femmes sont naturellement bien élevées et réservées.


J'attends avec impatience la version du 19 juin "Born to be a beautiful papa", hein.

23 commentaires:

  1. Mais tu es belle quand même et surtout tues belle dedans! Bravo! Ces pubs sont lamentables.

    RépondreSupprimer
  2. Sans déconner, vous n'avez vraiment pas d'autres sujets d'indignation que cette sottise insignifiante ? Vous aviez bu ou bien ?

    Heureusement, M. Lucas nous affirme, les doigts de pied en éventail, que vous êtes belle "en dedans" (il a exploré quoi, au juste, ce ravi de la crèche ? On aimerait quand même savoir…)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah si ! J'en ai plein des sujets d'indignation... Dois-je vous soumettre mes idées de billets avant d'en commettre un?

      Supprimer
    2. Évidemment non (au moins parce que je m'en fous). Mais je trouve pitoyable ce billet-ci, dont, en plus, vous n'avez même pas trouvé le sujet vous-même, vous contentant de le piquer à cette pauvre Mme de Haas.

      Supprimer
    3. Allons bon... Comme si Mme de Haas avait l'exclusivité de ce genre de papelard.
      V'là bien aut'chose...

      Supprimer
    4. Monsieur Goux, ne vous en déplaise : il suffirait de cesser le sexisme tout court dans notre société pour ne plus voir ce genre de papelard. Et de toute façon, tant qu'il y en aura et que les enseignes pratiquent du marketing genré et segmenté, c'est un devoir civique que de pondre ces papiers qui dénoncent et de se battre contre ces pubs qui créent des référents éculés qui conditionnent les gens qui tombent dans le panneau.

      Supprimer
    5. Devoir civique, mon cul ! Sinon, vous êtes réellement aussi pompeux et stupide que vous le paraissez, ou bien c'est un sketch comique que vous nous proposez ?

      Supprimer
  3. Sinon, on parle d'un laideron et non d'un laidron

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laideronnette,Impératrice des Pagodes selon Ravel dans "Ma Mère L'Oye". On devrait être bien dans sa peau et être une reine sans être soumise aux canons de la Beauté Matérialiste selon Marionnaud.

      Supprimer
  4. J'aime bien quand une PS nous fait du sociétal à 2 balles quand la France s'embrase sous un gouvernement PS. C'est un peu la minute nécessaire de Monsieur Cyclopède.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes mes confuses... Je veillerai à l'avenir à vous demander l'autorisation avant de bloguer sur un sujet sociétal à 2 balles.

      Supprimer
    2. Décidément, l'autoritarisme est une fixette chez les PS actuels.

      Vous pouvez bien faire vos papotages, je vous dispense de mes autorisations.

      Supprimer
  5. Moi, si l'on veut bien de mon avis, ce qui me dérange dans ces pubs ce ne sont pas les slogans, mais le fait qu'ils soient systématiquement rédigés en anglais.
    L'anglais est plus crédible, plus pénétrant pour nos publicitaires ?
    Il aurait tendance à provoquer chez moi un rejet définitif.
    Sur le fond, donner la vie est la plus grande beauté des femmes, y compris des pires laiderons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...Laiderons qui engendrent parfois de pures beautés.

      Supprimer
    2. "donner la vie est la plus grande beauté des femmes, y compris des pires laiderons."

      "...Laiderons qui engendrent parfois de pures beautés."

      Putain Fredi, Elodie se casse le cul à nous faire un post féministe, du genre la femme est pas déterminée dans sa beauté féminine par son rôle de mère, et vous nous balancez le truc cliché au possible, stéréotypé à fond la caisse, qui, justement veut dire tout le contraire.

      On croirait du Walt Disney, en pire.

      Nan mais allo quoi.

      Alors que c'est pas ça qui faut dire pour être dans le ton. Il faut dire, pour être un vrai féministe que même les moches, grosses, crades, vieilles, ridées, repoussantes, complètement loupées et sans enfant ont le droit d'aller chez Marionnaud!

      C'est ça la revendication qu'il faut soutenir, camarade, pas nous balancer les conneries habituelles sur l'Eternel Féminin et la beauté intrinsèque de la femme dans sa fonction reproductrice, qui relève plus de la tradition pétainiste de la France petite bourgeoise et catholique, voire, pire encore, versaillaise.

      Supprimer
    3. D'autant que, objectivement, il n'y a rien de plus répugnant qu'une femme enceinte. Surtout si on se met à imaginer la boucherie qui va bientôt suivre.

      Supprimer
  6. NDA mékilékon, a encore frappé :
    http://www.liberation.fr/desintox/2016/05/25/penurie-de-carburant-dupont-aignan-voit-des-stations-fermees-partout_1455135?xtor=rss-450&utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

    RépondreSupprimer
  7. Courageuse mais pas téméraire : on ouvre son blog à quelqu'un qui a des choses à dire (choses contestables d'ailleurs), mais on ne va pas jusqu'à encourager la discussion ; et, même, on l'interdit en fermant les commentaires. Ce n'est plus un blog, c'est un tableau d'affichage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben, faut dire aussi que la proposition de loi de Valérie Boyer est un peu insolite, quand même.

      J'vous fais un topo: l'article 3 du machin se propose d'instaurer une immunité pénale pour la femme mariée dont le discernement a été altéré, par suite de ces violences, avec expertise psy à l'appui.

      Or, le problème c'est qu'en droit français, l'immunité pénale n'existe que pour l'abolition du discernement.

      S'agissant de l'altération du discernement, on reste pénalement responsable.

      Donc Valérie Boyer veut étendre un principe d'immunité à une catégorie particulière de personnes (les femmes mariées) non pas pour une abolition du discernement, mais pour une altération, comme si elles étaient folles.

      Sur le fond, chuis d'accord: la plupart des femmes mariées sont complètement folles. Mais, est-ce à une député qui se prétend féministe de faire voter une loi qui le reconnaisse officiellement?

      C'est quand même bizarre, mais d'un autre côté, je vois que Valérie Boyer a été une femme mariée, donc qu'elle a fait partie de ces femmes qui sont complètement folles.

      Il est donc assez logique, finalement, que sa proposition de loi soit un truc un peu zarbi. D'ailleurs elle fait plein de propositions de loi zarbies. La dernière en date: sur l'inscription des racines chrétiennes de la France dans la constitution, avec Eric Ciotti.

      Supprimer
  8. Je n'ai jamais su ni voulu être dans le ton. Jamais.
    Pour aggraver mon cas je suis de ceux que les clichés vieille France charment encore.
    Je sais : j'ai tout faux.

    RépondreSupprimer
  9. Tiens, pour enfoncer le clou bien profond dans le sexisme, j'ai reçu à midi des coupons de réduction pour la fête des pères. J'ai 27 ans, je ne suis pas père,j'achète des produits chez Marionnaud qui correspondent vraiment à mes besoins. Visiblement leur suivi clientèle est pourri car :
    -je ne suis pas encore père et d'après la pub sur le carton j'ai compris que si c'est pas le cas à 27 ans tu es socialement inadapté.
    -je devrais m'épiler au vu d'un coupon réduction portant sur l'épilation car être un vrai père sexy c'est être épilé, foutez-moi la paix et laissez mes poils en paix.
    -Et pire encore, ma réduction s'élève à -50% à la seule condition d'acheter la gamme "masculine" et à partir de 89€. Je ne cautionne pas un tel sexisme aussi rampant.
    Donc j'ai brûlé les coupons de rage et je n'ai pas besoin de me plier à des diktats de la beauté et de la parentalité pour être l'homme qui est bien dans sa peau.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise