jeudi 14 mars 2013

Quand la "Manif Pour Tous" découvre qu'on ne fait pas ce qu'on veut où on veut

cours de médecine
Le 24 mars approche à grand pas.
Et sa "manif pour tous" avec. Nostradamus annonce 5 millions de personnes dans les rues.
C'est pas rien quand même. 

Personnellement, je n'ai rien contre les manifestations.
Je serais bien mal placée parce que j'en ai des kilomètres dans les jambes. De Denfert à Nation, de Nation à République, de République à Vaugirard... Bref.

Et donc, quand on veut manifester, on doit prévenir la Préfecture de Police pour déterminer et fixer le parcours du cortège.
Comme ça, la police peut elle aussi être au RDV.
Elle t'accompagne, elle fait des murs, des barrages, des cordons de sécurité pour éviter au cortège de partir en "manif sauvage".

Ça aussi je suis d'accord. J'ai beau être de gauche, je ne suis pas pour autant favorable au bordel dans les rues.

Et donc, on apprend que le collectif de la "manif pour tous" est actuellement en pourparlers avec la Préfecture de Police parce qu'il veut occuper manifester sur les Champs Élysées.
Mais c'est hors de question lui a-t-on répondu.
Pour des raisons qui me semblent assez évidentes: plan vigipirate renforcé, proximité avec des institutions sensibles... etc.
Donc, Bongibault et Barjot (appelons-les BB) ne sont pas contents du tout.
C'est pas comme s'ils avaient pas été prévenus dès le 22 février hein...

Et on peut lire ici ou là chez certains partisans de la "manif pour tous" qu'on les interdit carrément de manifester et qu'on bâillonne leur liberté d'expression. Pire! Que la démocratie est en danger!
Mouarf.

Rien que ça: "Police partout, justice nulle part!" comme on dit dans les cortèges!

La posture victimaire du martyr est assez ridicule.
Cet argument qui consiste à dire que le Gouvernement nie l'importance de l'opposition au mariage pour tous me fait sourire, moi qui aie manifesté contre nombre de lois sous Sarkozy, moi, minuscule fourmi dans des cortèges de plusieurs centaines de milliers de personnes.
Et la seule réponse de Sarkozy aux millions de manifestants fut celle-ci:
"Désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s'en aperçoit".
Je sais bien qu'ici il ne s'agit pas de grève.

Toujours est-il qu'on dirait que ça leur fait drôle aux partisans de la "manif pour tous" de se retrouver - pour la 1ère fois pour certains - du côté des mécontents qu'on n'entend plus.

Sinon, blague à part, on dirait que Libé s'emmêle les pinceaux entre "manif pour tous" et "mariage pour tous"... Mais c'est anecdotique.

Libérez la Manif Pour Tous!

Mais qu'on se rassure, le collectif confirme que:
"Il est très clair que La Manif Pour Tous, en aucun cas, n’appellera un public, qui s’annonce très nombreux, à manifester en-dehors d’un cadre légal".
Ouf.              

6 commentaires:

  1. Réponses
    1. Hé ho Rémy! Ça ne vas pas non?
      Tu fiches la paix à Elooooody. Ok?
      (Il y a une liste d'attente, merde!). De toute façon, elle n'est pas libre.
      Non mais, à peine il arrive... ;-)

      Supprimer
  2. Bon billet explicatif pour ceux qui sortent de leur grotte et n'auraient pas été là au début

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise