lundi 27 mai 2013

La menace de la sodomie

Comme si c'était la sanction ultime, la pire menace...
Il y a donc des slogans minables chez "eux" aussi.  

Hollande serre les fesses
Source

35 commentaires:

  1. Réponses
    1. Non. On a entendu et vu bien pire.

      Supprimer
    2. Oui, notamment dans les dernières manifs des pro-mariage guignol…

      Supprimer
    3. Dans les deux camps oui. C'est pour ça que j'ai écrit "aussi".

      Supprimer
  2. C'est rigolo comme slogan :)

    Même Ribéry avec un bon dico des synonymes peut en faire plein !

    RépondreSupprimer
  3. je pensais pas que Hollande faisait fantasmer à ce point ;-) bon titre au fait :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Les femmes...

      C'est toujours après la révélation que vous comprenez.

      Supprimer
  4. Ils sont vraiment en retard, les zozos.
    Ils devraient visiter un peu plus nos grandes cathédrales et nos vieilles abbayes qui sont truffées de sculptures et autres bas-reliefs fort intéressants. Pèle-mèle on y trouve sodomie, zoophilie, ébats pas limités à un couple, lèches-cul (pour de vrai sur les miséricordes)...
    Des incultes, je vous dis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Pierrot13,

      Fondamentalement, vous avez raison.

      Mais ceux qui manifestent ont perdu tout contact avec les vieilles pierres.

      Leur dessein et leur mobile sont autres, bien plus emmerdants: diriger notre avenir.

      Supprimer
  5. Typique de l'homosexuel mal assumé, je présume : https://twitter.com/epat4/status/338727639491698688/photo/1

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Elody,

    Je saute du coq à l'âne, mais Ozon a fait amende honorable, justement sur vos histoires de quotas, je veux dire de proportion : il a dit, d'après ce que j'ai compris, qu'il ne parlait pas des femmes en général, mais seulement du personnage de son film.

    Le tir de contre batterie, auquel vous avez participé, s'est donc révélé pleinement efficace (l'ennemi a reculé et a été obligé de publier un communiqué).

    En même temps j'ai eu peur: pendant 5 minutes, j'ai cru qu'on pouvait librement s'exprimer en France.

    Ouf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'est exprimé librement. Et nous aussi!
      ;-)

      Supprimer
    2. Yep. Le conformisme politiquement correct féministe est pas plus gnangnan, plus despotique ou plus con qu'un autre, à la base.

      Mais il s'ajoute à tous les autres, quoi.

      Finalement, publier un communiqué, c'est ce qu'il y a de mieux.

      Supprimer
    3. Ce qui donnerait donc le schéma suivant:

      - Impulsion initiale (affirmation que le fantasme de prostitution est aussi féminin, qui ne casse pas trois pattes à un canard)
      - Réaction scandalisée des gardiens du temple de la femme éternelle (liens que vous avez mis en ligne)
      - Interactions systémiques, ou "buzz" (notamment votre post, les coms, etc)
      - Ajustement systémique (son communiqué pour faire amende honorable)

      On est plutôt dans une dynamique très classique. Dans le fond, il n'y a pas eu de "turbulences", contrairement à ce qui s'est passé avec le mariage homo.

      Une turbulence = écoulement non linéaire, aléatoire et chaotique.

      Turbulence = histoire.

      C'est pour ça que je vous en parle.

      Voilà.

      (en fait on est en face, ici, d'un "quazi buzz": turbulences maitrisées)

      (Dès le départ, la turbulence était maîtrisée: le communiqué - ex post en apparence, fait partie du plan de communication non pas forcément du locuteur lui même - Ozon - mais des professionnels qui l'entourent et le conseillent).

      D'où question finale: dans la mesure où votre réaction a déjà été prévue et évaluée, comment pouvez affirmer que vous vous êtes exprimée "librement"?

      Cette question est totalement impersonnelle.

      On peut la reposer en me mettant à la place du sujet: comment se fait-il qu'en réalité mes réactions aient déjà été prévues, avant même que je réagisse?

      Supprimer
    4. Ouhlà...
      Ben si je vous suis, je dirais que j'étais libre de réagir aux propos libres de François Ozon, libre lui aussi de penser ce qu'il veut.
      Donc j'ai réagi librement même si ma réaction a été conditionnée par ses propos.
      Hein?

      Supprimer
    5. je sais pas.

      Est ce ça vous semble suffisant?

      Yaka réagir, quoi.

      Moi aussi j'ai réagi, l'air de rien. Quand je l'ai lu, ben j'ai bouffé un sandwich.

      Parce que j'ai bouffé un sandwich, il a publié un communiqué.

      Le sandwich a participé à la lutte.

      Si!

      Supprimer
    6. Vive le sandwich libre!

      Supprimer
    7. Parfaitement!

      Sinon, je crois que je vous l'avais déjà dit mais vous devriez ouvrir un blog hein, tellement vous avez de choses à dire ;-)

      Supprimer
  7. Comme tout ça est délicat ...

    RépondreSupprimer
  8. Le ciel leur est tombé sur la tête : ils ont cru entrevoir des formes ogivales et phalliques leur tomber dessus. Ah si ces hommes connaissaient l'endroit exact de leur point G on n'en serait pas à quémander de serrer les fesses !

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise