lundi 20 octobre 2014

Vis ma vie de post-chômeuse

C'est l'ami Politeeks qui m'a signalé ce billet:
Allez le lire. Franchement, ça vaut son pesant de noix de cajou.

Il y a longtemps que je n'ai pas envoyé de scuds sur Pôle Emploi. Et pour cause, j'ai retrouvé un boulot. Ce qui, toi visiteur éclairé, ne t'aura sans doute pas échappé puisque je blogue 4 fois moins que quand j'étais au chômage.

Mon dernier billet sur l'ami Paul, c'était celui-ci, daté du 10 juillet:
Et le principal problème que je rencontrais alors était de parvenir tant bien que mal à mettre en route la procédure d'indemnisation pour la triple vacation que j'ai occupée de juin 2013 à mars 2014.

Et bien, nous sommes le 20 octobre et je n'ai toujours pas touché le moindre centime pour mon ARE de juillet. Heureusement que j'ai retrouvé un job entre temps, que j'ai pu emprunter à gauche à droite de quoi colmater les trous béants de mon compte bancaire. Oui heureusement hein, de quoi me plains-je?

Mais j'ai des nouvelles toutes fraîches de mon ami Paul.

Flash-back. Juillet-août 2014:

Pendant tout l'été, mon dossier est resté bloqué dans la tuyauterie de l'ami Paul parce que ce con de Paul ne parvenait pas à identifier mon ancien employeur. J'avais beau lui dire que c'était le Ministère du Travail qui m'avait triple vacationnée pendant 10 mois, il ne me croyait pas et affirmait mordicus que le numéro de SIRET qu'il avait était celui du Ministère de l'Intérieur. Diantre! Aurais-je été une agent de la DCRI sans le savoir?

Après moult échanges avec Paul et des allers-retours entre chez moi et chez lui, j'ai finalement pété une Durit dans le hall du Pôle Emploi de Brunoy :
"Ça commence à bien faire vos conneries, pendant 10 mois j'ai bossé pour le même employeur que vous, alors vous allez vous retirer les doigts de là où ils sont et vous allez dire à qui de droit que je dois être indemnisée par le Ministère du Travail."
Paul:
"Calmez-vous Madame. Vous comprenez, là c'est les grandes vacances, y'a plus grand monde dans les services, donc il va falloir patienter."
Moi:
"Bah oui Paulo, t'as raison. J'ai que ça à foutre: patienter. Puisque je suis au chômage... Et puis, je ne suis plus à 3 mois près pour toucher les ARE. Hein Ducon?
Vendredi 17 octobre:

Je reçois un mail de mon ancien employeur enfin identifié. Et il s'agit bien entendu du Ministère du Travail et non pas d'un illustre service de la Place Beauvau:
Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint une copie de la demande d'attestation mensuelle d'actualisation (DAMA)  envoyée le 29/09/2014 à votre pôle emploi pour réclamer une copie de l'attestation mensuelle d'actualisation (AMA) pour les mois de juillet-août et septembre 2014 et me l'envoyer par mail. Ce document est un justificatif comptable obligatoire pour les services de la Direction Régionale des Finances Publiques du département de Paris et de la région Ile de France (DRFIP) en charge de la liquidation de vos indemnités.
A défaut de transmettre ce document en temps voulu, vos allocations risquent d'être versées avec du retard.
Bon bah comme dirait l'autre, je suis plus à 4 mois près.

Donc face à ce nouveau rebondissement trépidant, j'ai contacté mon ami Paul pour savoir où donc étaient passées les fameuses AMA tant attendues.
Je te précise au cas où que, comme je suis une ancienne salariée su Secteur Public, mon "espace candidat" sur le site de Pôle Emploi est vide de chez vide et que je ne peux rien y trouver comme document utile.

Vendredi 17 octobre, le site de Pôle Emploi était hors-service. J'ai donc tapoter le code magique 3949 sur mon téléphone intelligent et, au bout de 24 minutes de musique abrutissante, veuillez rappeler plus tard, le service est saturé.

Aujourd'hui, 20 octobre, je réitère la manipulation.

14 minutes et 22 secondes plus tard, une charmante conseillère avec la bouche pleine d'une espèce de purée de patates chaudes me répond que je ne suis pas au bon service et que quand le serveur vocal me propose de prononcer "Indemnisation", il faut que je prononce "Indemnisation". Sauf que non Madame, c'est pas possible puisque le serveur vocal ne propose jamais de prononcer quoi que ce soit.
"Ah bon? Ah c'est étrange... Ecoutez je ne peux rien faire de plus pour vous. Je vais vous rebasculer sur le serveur vocal et il faudra que vous fassiez exactement ce que vous venez de faire pour tomber sur un autre conseiller qui pourra vous aider, parce que moi, mon poste, là, il est en dérangement."
27 minutes 48 secondes plus tard, je tombe sur un charmant monsieur qui me confirme que les fameuses AMA ont bien été envoyées par courrier à mon ancien employeur le 16 octobre dernier.

Donc il va falloir que je patiente encore un peu. Mais comme dirait l'autre, je ne suis plus à 5 mois près.

Tout ça pour dire quoi? Et bien à l'heure où le contrôle des chômeurs semble être la nouvelle tendance à la mode, il serait plus urgent à mon avis de commencer à réformer ce foutu Pôle Emploi qui est une usine à gaz qui, en ce qui me concerne, ne m'a été d'aucune utilité, conformément à ce qui m'avait été annoncé la première fois que j'y ai foutu les pieds, à savoir:
"Vu votre parcours Madame, vous vous doutez bien que ce n'est pas nous qui allons vous trouver un emploi."
Ce qui n'a pas empêché leurs robots intelligents de me sélectionner les offres suivantes pendant mes 19 mois de chômage:
  • Hôtesse de charme 2.0
  • Rabin
  • Assistante sociale dans l'Armée de l'Air
  • Conductrice de bus
  • Auxiliaire de Vie Scolaire
  • Professeure de chimie organique
  • Critique / testeuse de jeux vidéo
  • Gestionnaire RH
  • Emplois d'avenir en veux-tu en voilà alors que je ne suis pas éligible au dispositif
Et donc, sans surprise, conformément à ce qui m'avait été annoncé, j'ai retrouvé un job, sans l'aide de Pôle Emploi... 

... Comme 67% des chômeurs qui retrouvent un emploi.

20 commentaires:

  1. Rabin? Non mais allô quoi! (Oh MonDieu!)
    Bobiyé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfaitement.
      Rabin correspond au code ROME "chargé d'études en sciences sociales" et bien entendu, comme tout le monde le sait, je suis bilingue en yiddish.

      Merci pour le bobiyé ;-)

      Supprimer
    2. Ah! Je ne savais pas.
      Sinon, prof de chimie organique pour une historienne, c'est pas mal non plus ;-)

      Supprimer
  2. Erf, perso j'ai jamais eu ce genre de mésaventure avec Pôle Emploi (ni même des propositions marrantes - en dehors des DRH classiques qui confondent "monteur vidéo" et "monteur/ assembleur" qui fait que je me retrouve avec des offres pour assembler des escaliers roulants, des échafaudages...-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà une confusion qu'elle est pas mal non plus...

      Supprimer
  3. Juste pour raconter. J'ai été reçu chez Pôle Emploi environ dix jours après ma pré-inscription. Déjà, je trouve ça long.
    Personne chez eux ne sait comment gérer un U2, formulaire de transfert de droits intra -européen. j'ai le droit à un tas de demandes de documents administratifs franco-français qui n'ont aucune existence en Belgique. Et qui d'après moi n'apportent rien à mon dossier mais passons.
    Par exemple, depuis avril 2012, je fais de l'intérim tous les mois.
    J'ai donc fourni à Pôle Emploi, mon contrat de travail et la fiche de paie correspondante à chaque contrat. La dame a absolument tout photocopié.
    En tout ça fait 3 pages x 30 mois soit 90 photocopies.
    Mais pour rien puisque j'ai reçu un nouveau courrier papier de Pôle Emploi qui me réclame une «attestation employeur». Ce qui n'existe pas en Belgique.
    Il existe un truc qui s'appelle C4 qui à peu près l'équivalent mais qui est numérisé depuis 5 bonnes années.
    J'ai donc demandé à mon agence d'intérim belge de m'imprimer mes trente C4.
    Qui vont être envoyé à l'ONEM, l'organisme d'Etat qui gère le travail à Bruxelles pour m'être envoyés.
    Tout cela sent la manœuvre pour faire perdre du temps.
    Les fiches de salaires attestent bien que j'ai bossé tant d'heures, tel mois de telle année…
    La cerise sur le gateau, c'est aussi que j'ai indiqué à Pôle Emploi mon adresse mail et qu'ils continuent à m'abreuver de courriers papier !
    :-)

    [La bureaucratie, c'est plus fort que toi !]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est du délire... Mais 10 jours d'attente pour ton 1er RDV, estime-toi heureux ;-)
      Moi il a fallu que j'attende 3 semaines...

      Supprimer
  4. Pour le plaisir, Sarkozy en novembre 2009 :
    Pour le chômeur, cette «fusion est synonyme de simplicité» et signifie «un seul interlocuteur pour l'aider dans sa recherche d'emploi et pour traiter son indemnisation»
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2009/11/24/04016-20091124ARTFIG00002-sarkozy-reaffirme-que-la-fusion-anpe-assedic-ira-a-son-terme-.php

    RépondreSupprimer
  5. Quelle misère cette administration...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'objet de cette administration est de donner un peu de travail à ceux qu'elle emploie.

      Pas trop non plus, faut pas exagérer. Mais il n'a jamais été question qu'elle en trouve pour les autres (2 chômeurs sur 3 retrouvent un boulot sans on aide: c'est le chômeur qui en trouve un avec son aide qui tient du miracle, pas les deux autres).

      L'autre objet de cette administration est de multiplier les tracasseries administratives pour entraver au maximum le droit des assurés aux allocations. Ca, elle le fait très bien.

      De là à penser que Pôle emploi est une entreprise de destruction du Welfare State...

      Supprimer
    2. Pour en avoir discuté avec plusieurs conseillers PE, aux aussi ils en souffrent. Certains ont à gérer plus de 200 demandeurs d'emploi. Ils sont débordés.

      Supprimer
    3. Ouep. C'est horrible: les chômeurs se font cramer comme des moines bouddhistes pendant la guerre du Vietnam et ça engendre un syndrome post trauma chez les guichetiers de l'administration censée leur venir en aide, mais impuissante.

      Ok, on peut pas être rentier de situation et sauveteur de l'humanité en même temps. Pas le même genre. Pôle emploi a pas choisi (c'est une administration parkinsonnienne: elle peut survivre et continuer à fonctionner normalement en dépit de la disparition de son objet social).

      Va falloir mettre en place des sas de décompression à Marrakech pour les agents de Pôle emploi, à commander sur la Camif, en 3 clics plus code CB.

      Mais dis moi, tu veux devenir expert en souffrances?

      Ou bien t'es tentée par l'alternative: devenir expert en miracle?

      Intéressons nous donc à ce chômeur qui trouve un emploi grâce à Pôle emploi, maintenant que le mal est dit. Cet unique chômeur. Ce miracle.

      Il en vaut la peine.

      Supprimer
  6. Et tueur à gages , y font pas tueur à gages ? ......

    RépondreSupprimer
  7. Je sais pas si c'est ce bobillet (pour plagier @bembelly) qui a la poisse qui suinte de ce pôle emploi , mais voilà déjà deux fois que je perd mon commentaire.
    Bon j'attends avec impatience, pour ne pas dire autre chose, un vrai ministre Intelligent, je veux dire pas un de ces ramiers de télé réalité, qui se décide a mettre le brin dans ce cloaque d'inertie , au lieu de se gonfler et roucouler devant les médias que le contrôle des gens soumis a cette ineptie soit une piste de solution.

    RépondreSupprimer
  8. Le Parti socialiste veut changer de nom .......
    Je propose le Parti Progressiste . Les Pépés , ce serait bien comme nom pour cette bande de fausialistes débiles ...........

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise